Exposition à venir

Théâtre propose des peintures et des sculptures de l’artiste Natasha Doyon qui révèlent l’aspect du jeu et de la performance inspirée par notre dépendance l’un sur l’autre. Les sculptures sont fabriquées avec des micro-objets qui, en répétition, forment des dessins esthétiques de forme corporelle, les peintures résultent quant à elles des gestes d’observation entre les voiles de la vie privée et le dialogue humain. Quelles histoires gardons-nous dans notre corps sur la façon dont nous nous comportons les uns envers les autres? Quelques traces visuelles d’émerveillement, peut-être en train de se perdre - pas tout à fait, voilà ce dont Doyon exprime avec ses œuvres.

S’ajoutent à l’exposition les photographies de grand format d’Isabelle Aubin qui joignent ce même travail cognitif de représentations qui évoquent la construction et la transformation face à la perception des répétitions de formes. Les photographies de l’artiste traduisent le temps qui passe en représentant la détérioration des surfaces d’objets qui nous entourent, se modifiant par leurs usures quotidiennes. L’objet photographié s’inscrit comme la trace du passé en se référant aux souvenirs conservés dans notre mémoire. Sur les œuvres, des répétitions de formes colorées par le médium photographique sont complémentées par l’insertion d’une gestualité spontanée de formes clairsemées dessinées à même les toiles.



Image : Natasha Doyon Théâtre, 2018
Isabelle Aubin Galarneau de plomb, 2018

Marie-Eve G. Rabbath

espace Odyssée
Natasha Doyon et Isabelle Aubin
Théâtre
7 novembre au 22 décembre 2019

Vernissage : jeudi 7 novembre 2019 de 18 h à 20 h

[CODE YOUTUBE]