Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Très gros conseil ce soir

Parmi les nombreux dossiers à l’ordre du jour, le conseil municipal a entériné la résolution que j’ai présenté avec M. Duggan afin de protéger la Forêt Deschênes, je suis convaincu que nous prenons la bonne décision.

Voici plus bas le texte de la résolution adoptée, merci à toutes celles et ceux qui se sont mobilisés.

CONSIDÉRANT que le terrain au coin du boulevard Lucerne et de la rue Fraser (lot 6 281 791) possède une grande valeur écologique, dont une chênaie unique en pleine expansion, en plus d’un potentiel archéologique datant de différentes périodes historiques;

CONSIDÉRANT qu’il serait quasiment impossible de remettre en vente une portion du lot sans mettre en péril les milieux naturels et archéologiques qui s’y trouvent;

CONSIDÉRANT que le développement important dans l’Ouest de la ville exerce une pression supplémentaire importante sur tous les écosystèmes et que, en tant que propriétaire de ce terrain, la Ville a l’occasion d’en assurer la protection sans intermédiaire;

CONSIDÉRANT la pression que le développement actuel à l’Ouest met sur l’ensemble de nos infrastructures :

IL EST PROPOSÉ PAR Mike Duggan
APPUYÉ PAR Maxime Pedneaud-Jobin

ET RÉSOLU QUE ce conseil :

• décide de ne pas mettre en vente le lot 6 281 791, de le retirer de la liste des biens immobiliers municipaux excédentaires, et d’amorcer les changements réglementaires nécessaires pour en assurer la protection.

• mandate les services municipaux d’identifier et proposer les changements nécessaires à la politique municipale visant les transactions immobilières de la Ville de Gatineau, afin que désormais les terrains municipaux situés dans les écoterritoires, les corridors verts, ou comprenant un boisé de protection et d’intégration ou un autre boisé, tels que délimités au règlement de zonage et au règlement relatif aux plans d’implantation et d’intégration architecturale, ou comprenant un milieu humide tel qu’identifié à la cartographie de Canards Illimités Canada, fassent l’objet d’une évaluation écologique avant de pouvoir être mis en vente.

• mandate l’administration de proposer des options pour financer l’emprunt déjà réalisé pour l’achat du terrain où sera construit le multiglaces dans l’ouest.

Photo tirée du rapport «Forêt Deschênes (terrain Fraser/Lucerne) - Valeur écologique, culturelle, humaine», disponible en ligne ici: https://www.facebook.com/…/59053…/permalink/620897472108550/

Terrain Lucerne/Fraser

Je vais proposer demain au conseil municipal, avec monsieur Duggan, de protéger le terrain et de renoncer à la vente. Il me semble évident que la valeur des milieux naturels sur ce terrain justifie amplement leur préservation, sans parler du potentiel archéologique. Je crois aussi qu’il serait impossible de développer des parties du lot sans mettre en péril les écosystèmes fragiles qui s’y trouvent.

La pression du développement est très forte à l’Ouest, nous avons l’occasion de ne pas en rajouter. De plus, plus souvent qu’autrement, nos options sont limitées car nous sommes tributaire d’actions qui datent parfois de plusieurs années… cette fois-ci, comme propriétaire du terrain, la ville peut en assurer la protection sans intermédiaire.

Je proposerai aussi au conseil d’amorcer les changements réglementaires pour protéger le terrain à long terme, ainsi que de modifier la politique des transactions immobilières de la ville pour que de telles situations ne se reproduisent plus.