Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Jour 98

Entrevue avec le magazine Industrie et commerce sur l'économie de Gatineau. Séance de signatures avec une dizaine de notaires, ça roule vite. Diner rencontre avec Gilles Carpentier sur les enjeux STO. En après-midi, quatre rencontres avec des citoyens/organismes, dont une avec des représentants duMarché Outaouais, une innovation géniale qui permet de faire le lien entre les producteurs du monde rural et les consommateurs de Gatineau. C'est un moyen facile d'avoir accès à plein de produits locaux de toute la région. Tout se fait par internet et la livraison se fait dans le secteur Hull. Rencontre avec la direction générale sur divers dossiers. Départ pour les vacances. De retour mardi.

Jour 97

Rencontre assez brève de l'exécutif, point de presse du mercredi court lui aussi. Rattrapage avec l'équipe du cabinet dans des petits dossiers. Révision du discours de 16h30. On improvise un dîner tous ensembles, on jase. Tout l'après-midi est consacré à des rencontres avec des organismes, des citoyens, des conseillers, et aux suivis qui sont nécessaires après ce genre de rencontres. 16h, départ pour le centre sportif où Gatineau rend hommage à Caroline Calvé et Caroline Bisson, deux athlètes olympiques originaires de Gatineau (voir statut précédent pour une photo, gracieuseté de Daniel Champagne. Soirée tranquille bienvenue après la soirée de conseil d'hier.

Jour 96

Matin : mot d'ouverture au Forum sur l'économie sociale à l'UQO. Il y a plusieurs beaux exemples de développement économique et social qui se fait grâce aux entreprises d'économie sociale à Gatineau, par exemple la Laiterie de l'Outaouais et les coops qui la composent ou encore la Relance, les coops d'habitation, etc. L'économie sociale est une belle réponse aux dérives du système économique actuel. Reste de l'après-midi, préparation du conseil. Début pm, caucus préparatoire, on revoit tous les points qui seront abordés au conseil. Par la suite, on nous fait des présentations sur les nominations à l'Ordre de Gatineau, bravo à Germain Bisson et Gilles Provost, deux grands Gatinois. Ensuite rapport d'avancement des Jeux de la francophonie canadienne, plus que 100 jours avant l'événement. Finalement, bilan des activités policières par le directeur Mario Harel. Toutes ces présentations étaient webdiffusées et sont archivées. Souper à Buckingham au restaurant/école La Table des trois vallées, du Centre de formation professionnelle Relais de la Lièvre. Un excellent souper avant le conseil qui se tenait à Buckingham ce soir, comme c'est le cas une fois par année. On y adopte notamment le programme du conseil, les grandes orientations issues du Lac-à-l'épaule, un plan d'animation du centre-ville, les projets du fonds vert et on nomme Daniel Richer Dit Laflêche comme crieur officiel de la ville de Gatineau (à vie), il est une institution culturelle à lui seul et il contribue beaucoup au rayonnement de Gatineau.

Jour 95

Rencontre d'équipe au cabinet pour préparer la semaine. Rencontre avec le service des finances pour préparer une présentation qui sera faite prochainement au conseil. Diner seul au bureau, je fais un peu de lecture, je manque de temps pour ça. Longue rencontre avec Gilles Carpentier sur les actions à prendre dans semaines à venir à la STO. Entrevue avec Radio-Canada sur une controverse qui n'en est pas une. Rencontre avec des attachés politiques sur le conseil de demain. Rencontre du lundi avec la direction générale sur de nombreux dossiers. Pour une journée plus excitante, voir Jour 94. 

Jour 94

Une autre journée intense, visite du maire de Montréal. 7h30 déjeuner avec M. Coderre à son hôtel, on revoit le plan de match pour la journée. Je me déplacerai dans sa voiture de fonction toute la journée, nos équipes nous suivrons dans une voiture de la flotte gatinoise. Ça permet aux deux maires de jaser et aux deux équipes de faire connaissance tout en réglant les problèmes qui se présentent (problèmes éventuels dans la tournée, mais surtout enjeux dans nos villes respectives, là où le travail n'arrête jamais). On part vers Radio-Canada où nous ferons une entrevue ensemble avec Carl Bernier (coïncidence, lors de ma dernière présence en studio, j'étais avec le maire Watson). Après l'entrevue, départ vers l'hôtel de ville de Gatineau. En chemin, monsieur Coderre reçoit un appel de son directeur de cabinet, il doit réagir à une déclaration d'un élu de Montréal. Arrivée à mon bureau, je lui offre une caricature de Bado et il m'offre un superbe livre sur Montréal "Signé Montréal". Détail et bonne idée : la couverture du livre contient un petit échantillon de terre "prélevé du sol même de Ville-Marie, là où Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance ont fondé Montréal en mai 1642". Évidemment, les cadeaux protocolaires ne m'appartiennent pas, ils enrichissent la collection gatinoise. Ensuite, rencontre de travail sur différents enjeux sur lesquels nous pouvons collaborer. La directrice générale et les deux directeurs généraux adjoints sont présents pour m'appuyer. Jean Boileau, directeur des communications, y est aussi. D'ailleurs, le maire de Montréal le salue par son nom, ils sont de grands amis Twitter! Nous parlons surtout de l'autonomie des villes et de diversification des revenus. 10h, nous nous déplaçons vers la salle où le conseil tient ses pléniers. Tout le conseil y est, en compagnie des préfets des MRC voisines. La rencontre est à huis clos, pendant une heure les questions fusent. Monsieur Coderre est généreux dans ses réponses, on sent vraiment la volonté de la métropole de travailler avec le reste du Québec, autant le rural que l'urbain. 11h point de presse avec les journalistes régionaux (webdiffusé). Transport vers l'hôtel Ramada où nous participons à l'émission de Roch Cholette en direct, dans le cadre d'un dîner organisé par le 104,7 et la Chambre de commerce de Gatineau. Après l'entrevue, nous mangeons un peu et nous faisons ensuite chacun un discours. La réception par les gens présents est excellente, on sent la fierté que ça bouge dans le monde municipal. Dès que mon discours aura été révisé, je le mettrai sur mon blogue. La journée se termine vers 15h au centre sportif où nous faisons visiter cette extraordinaire installation à monsieur Coderre, un grand amateur de sport. C'est le personnel du centre qui fait la visite. Si vous aviez été là, vous auriez tous été fiers du professionnalisme de nos employés. Après la visite, on retourne chacun vers nos hôtels de ville, c'était une autre bonne journée. Je la termine au bureau en préparant la semaine prochaine. ANECDOTE : dans la salle des machines du centre sportif, il y a des hublots qui permettent de voir les nageurs à partir du fond de la piscine (sur le côté). Les hublots sont utilisés par les entraîneurs pour filmer les mouvements des nageurs d'élite pour les aider à améliorer leurs mouvements sous l'eau. Au moment de la visite, il y avait des athlètes qui plongeaient assez près de la vitre. Alors que monsieur Coderre regardait ça par le hublot, Daniel Champagne, un conseiller capable d'être très drôle, s'éclate de rire. "Je me demande comment le plongeur va réussir à convaincre ses chums qu'en plongeant, il a vu le visage du maire de Montréal au fond de la piscine!" On a bien ri.

Visite du maire de Montréal, Denis Coderre - 11 avril 2014

 

 

 

 

 

  

Jour 93

Toute la matinée, comité général spécial de la STO. On fait le point sur les chantiers en cours et on prépare le prochain CA. Diner-rencontre avec Sylvie Bernier, ambassadrice de Québec en forme. Durant tout l'après-midi, les représentants des principales institutions de l'Outaouais échangent sur les moyens de bâtir des communautés qui favorisent l'adoption de saines habitudes de vie : une question de santé, de qualité de vie et un enjeu financier de plus en plus important. Une belle mobilisation sous le leadership de Gatineau. Souper-rencontre avec l'équipe du cabinet pour préparer la journée de demain. En soirée, mise au jeu officielle de la Coupe Dodge de hockey féminin, un autre bel événement qui fait rayonner Gatineau. Hully, la mascotte des Olympiques, était sur place et, dans un élan d'enthousiasme, m'a embrassé sur la bouche! (en fait, il m'a embrassé tout le visage à la fois avec son énorme bouche), j'en suis encore tout ému... Ouach! La soirée se termine au souper du 10e anniversaire du Centre CARMEN, un centre qui fait beaucoup pour aider les gens atteints par le cancer. Bravo à tous ceux et toutes celles qui se mobilisent pour cette cause importante.

Visite de Sylvie Bernier - 10 avril 2014

Mme Sylvie Bernier nous rendait visite aujourd'hui dans le cadre des 25 ans de la commission Gatineau, ville en santé. Photo avec Stéphane Lauzon, président de la commission des loisirs, sports et vie communautaire.

 

Jour 92

Arrivée au bureau en co-voiturage avec le conseiller Martin Lajeunesse. Rencontre du comité exécutif (webdiffusé et archivé sur notre site). Pour celles et ceux qui n'ont jamais vu un point de presse (scrum), vous pouvez voir l'enregistrement de tous les points de presse sur le site de la ville. Pour votre culture personnelle, ça peut être intéressant. Ce matin, après l'exécutif, un fonctionnaire y participait pour parler des difficultés dans la rénovation de la Maison du Citoyen, vous verrez donc le rôle du maire et celui d'un fonctionnaire face à la presse. Après l'exécutif, rencontre avec les membres de Destination Gatineau pour officialiser les modifications au mandat et autres considérations administratives importantes. En pm, courte entrevue avec le Droit, puis rencontres "porte-ouverte" avec plusieurs organismes/citoyens. Je ne les nomme pas, vous savez qu'un statut Facebook est comme un communiqué de presse, je me permets donc de ne pas entraîner tout le monde dans la vie publique. Départ rapide pour la maison, badminton parents-enfants ce soir. Soirée, révision des discours de demain et de vendredi.

Jour 91

Déjeuner avec Pierre Bergeron pour jaser des affaires de Gatineau. C'est utile (et agréable) d'échanger avec un homme d'expérience comme lui. Appel à tous les députés de la région pour les féliciter suite à leur élection. Dès que le gouvernement sera installé, nous nous rencontrerons pour parler des enjeux de la région. Préparation d'une lettre qui sera envoyée à madame Marois pour la remercier pour sa longue carrière au service de l'État. Comité plénier du mardi, les élus passent toute la journée ensemble. Présentation sur le bilan de Gatineau en gestion des matières résiduelles. On recycle plus de matière, c'est bon, mais les gens consomment plus, c'est moins bon. Les détails sont sur le communiqué de presse sur le site de la ville. La deuxième présentation porte sur les programmes d'infrastructures, il y a des occasions d'obtenir des subventions, mais pour cela il faut que Gatineau dépense sa part. Passage obligé si on veut faire le rattrapage nécessaire dans les infrastructures à moindre coût. La dernière présentation publique porte sur les barrages routiers, encore une fois, les détails sont sur le communiqué qui se trouve sur le site de la ville. Brève présentation à huis clos. En fin de pm, discussions avec des élus, puis avec quelques membres du cabinet sur des choses à venir (je garde mes petits secrets, je ne peux pas tout vous dire!). Petit discours et belles rencontres à la Soirée reconnaissance des bénévoles du secteur Hull. Sans les bénévoles, notre qualité de vie ne serait pas la même!