Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Entrevue à l'émission Bien entendu

Discussion agréable ce matin à Bien entendu avec Stéphan Bureau, à propos notamment des dernières années à Gatineau, des catastrophes que nous avons traversées, de la suite des choses.

Aimer le Québec, chiffres à l’appui

Le Québec est l’endroit où il y a le moins de pauvreté au Canada (1). 

Le Québec est une des sociétés les moins violentes en Amérique du Nord avec un taux d’homicide par habitant presque deux fois plus bas que la moyenne canadienne (2). 

Le Québec produit à peine 11% des GES au Canada alors qu’il compte 22,5% de la population du pays (3).  

Si on exclut les provinces et les pays pétroliers, en terme de revenus par habitant, le Québec est la première province au Canada et le 13e état au monde (4).  

En 2020, le taux d’emploi des immigrants, à 60,5%, était plus élevé que celui des Québécois nés au Québec (57,6%). De plus, les néo-québécoises avaient un salaire hebdomadaire équivalent à 104% de celui des natives du Québec (5). 

Le Québec est deuxième au monde (OCDE) pour le taux d’emploi chez les femmes et l’état dans le monde où la différence de taux d’emploi des hommes et celui des femmes est la plus petite (6). 

Au Québec, 93% des pères prennent un congé de paternité, dans le reste du Canada, 24% (7)  et ils sont les champions de l’engagement paternel (ils participent plus aux tâches domestiques et aux soins des enfants que les autres Canadiens) (😎.

Le Québec est l’endroit au Canada où l’espérance de vie des hommes est la plus élevée (9).

Durant la pandémie, les Québécois étaient les Canadiens qui avaient la plus grande ouverture par rapport à la vaccination (10). 

Nous avons encore beaucoup à faire, mais peut-être pour toutes ces raisons, les Québécois sont les champions du bonheur, tout juste derrière le Danemark (11). 

Bonne Fête nationale et bon match ce soir!

(1) La Presse, Francis Vaille, 19 avril 2021

(2) La Presse, Francis Vailles, 24 juin 2019.

(3) La Presse, Marc Tremblay, 26 mai 2019

(4) Pierre Fortin, Coup d’œil sur la performance économique comparative du Québec, UQAM, juin 2019. https://ipsoquebec.org/.../2019/06/PFortin_IPSO_0619.pdf

(5) Le Devoir, Jean-François Lisée, 1er mai 2021, Institut de la statistique du Québec.

(6) La Presse, Vincent Brousseau-Pouliot, 3 avril 2021

(7) Statistiques Canada, 10 février 2021, https://www150.statcan.gc.ca/.../210210/dq210210a-fra.htm

(😎 Le Soleil, Émilie Pelletier, 14 juin 2021

(9) Institut national de santé publique du Québec, https://www.inspq.qc.ca/.../esperance-de-vie-a-la-naissance

(10) Léger et Léger, 13-15 novembre 2020

(11) L’Actualité, Noémie Mercier, 28 juin 2016.

Consultation sur la rue Jacques Cartier

Vous avez encore quelques jours pour participer à la consultation sur la rue Jacques Cartier! C'est déjà un endroit formidable, et Myriam Nadeau, conseillère municipale de Pointe-Gatineau organise une consultation avec l'appui de Daniel Champagne pour vous entendre sur les prochaines occasions à saisir. 

Détails plus bas 👇

http://www.myriamnadeau.ca/?fbclid=IwAR3TmmLQNunhbgRk-OwiVFMVyWeuqQQ4QlG6s1jH0tcOxa0hl1EjxzCRsqY

Élections municipales | Deux femmes à l'assaut de la mairie de Gatineau

Dimanche, La Presse faisait un arrêt à Gatineau pour discuter des candidatures pour la prochaine campagne à la mairie. C’est très bien que les médias nationaux sortent de Montréal!

https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2021-06-13/elections-municipales/deux-femmes-a-l-assaut-de-la-mairie-de-gatineau.php?fbclid=IwAR2mx7GWWUm491lact_lNSVP6ZPhoECxiR0H3OPIiOIh2hUQsNzfAkMsQC0

 

Gatineau, meilleure ville vélo au Canada

Les efforts des dernières années portent fruit! Il nous reste du travail à faire, notamment en matière de vélo utilitaire, mais on progresse dans la bonne direction.

https://www.ledroit.com/actualites/gatineau/gatineau-meilleure-ville-velo-au-canada-224a4789f4027a0feb48c6d8038829ff?fbclid=IwAR1HP6M30lljOoBBq5p-itvHt9W1nTwv5sRoxkJzP1bhC0ZYq8dugfqsgH8

En juin : Je lis autochtone

La première étape à franchir quand on aspire au mieux « vivre-ensemble », c’est de se connaître. Juin est le mois de la littérature autochtone. Je vous propose quelques livres qui m’ont fait réfléchir et rêver. 

- Pour les amateurs de poésie et pour ceux qui veulent tenter de voir une partie de l’âme innue, lire toute l’œuvre de la poétesse Joséphine Bacon. Elle est un peu comme le Gaston Miron des Innus. 

- Kukum, de Michel Jean, pour ressentir profondément la beauté de la vie nomade des Innus et tout aussi profondément le drame de sa fin brutale.   

- Manikanetish, Kuessipan et surtout Shuni de Naomie Fontaine, pour mieux connaître les Innus d’aujourd’hui. 

- Le bras coupé, de Bernard Assiniwi, parce que c’est une partie de l’histoire des algonquins de l’Outaouais.

- Littérature amérindienne du Québec, une anthologie par Maurizio Gatti, pour goûter à des dizaines d’autres auteurs et autrices. 

J’ajouterais quelques livres qui n’ont pas été écrit par des autochtones mais qui méritent d’être lu dans cette même perspective de mieux se connaître. 

- Les Bois Brûlés de l'Outaouais: une étude ethnoculturelle des Métis de la Gatineau : notamment parce que le chapitre 6 portent sur une femme extraordinaire dont beaucoup de gens de la Lièvre descendent (notamment votre serviteur). 

- Le rêve de Champlain, de David Hackett Fischer : pour se rappeler qu’il est possible pour les premières nations et le Québec de rêver ensemble. 

- La bataille de la mémoire, de René Boulanger, sur le système des alliances franco-indiennes et ses deux siècles d’exploits militaires. 

En juin : Je lis autochtone

 

La rue Laval deviendra piétonne en permanence

Avec la fin des travaux majeurs dans la partie commerciale de la rue Laval, voici venu un moment qu’on attendait depuis longtemps : une portion de la rue Laval deviendra piétonne en permanence! 

Les bacs à fleurs ont été installés, les terrasses sur l’emprise publique seront permises toute la saison estivale et les programmations s’enchaîneront au fil des prochaines semaines et mois. Le réaménagement de la rue Laval fait partie des projets priorisés par le conseil il y a plusieurs années, c’est extrêmement emballant de voir les résultats. Avec les mesures sanitaires qui nous permettent désormais d’en profiter un peu plus, on aura amplement l’occasion d’aller appuyer nos commerçants et d’en profiter!

Appui au mouvement "Femme."

Je suis fier d’appuyer le mouvement « Femme. » :

Parce que l’organisme « Les rêves de Monique » est entouré d’hommes qui combattent la souffrance des femmes.

Parce que les hommes aussi doivent rêver d’égalité entre les hommes et les femmes.

Parce que 1 % des cas de cancer du sein au Canada touche les hommes.

L’entreprise gatinoise Creations ALL et Julie Moffatt, présidente d’honneur des Rêves de Monique, a imaginé ce t-shirt.

Je le porte fièrement pour la cause, mais, en plus, il a été créé et est fabriqué à Gatineau. Pour chaque t-shirt vendu, 10 $ sont remis à la campagne 2021 des Rêves de Monique, contribuant ainsi à la qualité des soins pour les patients en cancérologie au CISSSO.

Joignez le mouvement en vous procurant votre chandail 💫 👩🏼‍🤝‍👩🏾

P.S. il est aussi disponible en blanc.

Concours architectural - Place des Pionniers

Le conseil municipal vient d'accepter la recommandation du jury en retenant le projet de la firme IN SITU + DMA, en collaboration avec CIVILITI et EXP pour la construction du nouvel édifice municipal de la Place des Pionniers, sur rue Principale à Aylmer. 

Des images de toute beauté! Tous les détails sur le projet lauréat ici: http://www.gatineau.ca/.../20210521_presentation.fr-CA.pdf

Campagne « Ose le municipal »

L’ Union des municipalités du Québec - UMQ lançait hier la campagne « Ose le municipal », une initiative pour inciter les jeunes à se lancer en politique municipale, en mettant notamment à leur disposition 17 mentors reconnus, qui cumulent de nombreuses années d’expérience en politique. Je suis fier de participer à ce projet.

Quand on a un nombre égal d’hommes et de femmes, quand les différentes tranches d'âges sont représentées, quand les gens issus de la diversité en font partie, les communautés culturelles; notre vie démocratique est plus saine. Quand on prend des décisions, on prend des meilleures décisions parce qu’on a davantage de points de vue différents. La campagne «Ose le municipal», c'est avant tout pour moi c’est un enjeu de démocratie

En posant leurs questions à l’adresse mentors@umq.qc.ca, les jeunes intéressés par la politique municipale pourront recevoir une réponse ou des conseils par courriel, vidéoconférence ou téléphone, de l’une ou de l’un des mentors ayant accepté de remplir bénévolement ce rôle.

Les personnes potentiellement intéressées à poser leur candidature pourront en apprendre davantage sur les différentes étapes d’une campagne électorale municipale et les impondérables avant de se lancer officiellement en naviguant sur le site oselemunicipal.ca.