Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Discours lors du conseil municipal

Discours lu lors du conseil municipal:

Monsieur le président, permettez-moi de transmettre un message aux Gatinois.

Depuis qu’elle existe, Gatineau n’avait jamais traversé une crise aussi grave. Et ce n’est pas fini. Des centaines de personnes sont au travail pour nettoyer leur maison, pour sauver ce qui peut l’être, sauver des souvenirs, des biens, mais aussi trop souvent sauver l’investissement d’une vie.

Nous devons donc continuer à prendre le temps de remercier les milliers de personnes qui se sont levées pour aider un voisin, une amie, un concitoyen et qui sont encore mobilisés. Permettez-moi de profiter du conseil de ce soir pour le faire un peu, même si le travail continue.

Je tiens d’abord à souligner la formidable mobilisation des citoyens et des entreprises d’ici. En mon nom et au nom de tout le conseil, je tiens à dire merci à l’ensemble des Gatinois, petits et grands, jeunes et moins jeunes qui ont fait leur part, à la mesure de leurs moyens. Vous avez démontré une fois de plus votre générosité, votre altruisme, votre amour pour votre communauté. Non, notre époque n’en est pas une où l’individualisme règne en maître, ça aussi vous l’avez démontré.

Comme maire je tiens à remercier directement les employés municipaux de tous les services et de tous les niveaux hiérarchiques. Toute la force municipale a été mise au service des gens. Vous n'avez pas compté vos heures, et vous êtes encore au travail. Durant les dernières semaines, vous avez ajouté de la noblesse au titre de fonctionnaire.

Il est rare, dans une vie politique, d’avoir aussi fortement l’impression de porter la responsabilité de l’avenir d’une rue, d’un quartier, d’une ville. Les élus de tous les paliers de gouvernement, et le nôtre d’abord, ont fait des choix, pris des décisions et nous en ferons le bilan. Nous avons tous passé les dernières semaines avec les gens, à notre poste, à aider notre monde. Le conseil municipal au complet a fait sa part, parfois plus que sa part, les députés provinciaux et les députés fédéraux également. Gatineau et l’Outaouais peuvent être fières de leurs élus.

Ce que nous avons traversé, et ce que nous traversons encore, est une catastrophe dont nous nous souviendrons tous longtemps, mais je suis convaincu que nous pouvons déjà dire que Gatineau en sortira plus forte. De Aylmer à Masson, des gens ont aidé leurs voisins, leurs amis, et le plus souvent en ayant à leurs côtés de purs étrangers, des gens qui n’avaient en commun que la volonté de s’aider les uns les autres à être plus forts que l’eau.

On dit souvent que Gatineau est la 4e ville du Québec, depuis un mois, c’est faux. Pour l’entraide, pour la détermination, pour le service public, Gatineau a démontré qu’elle est clairement la plus grande. Bravo, et on continue.

Maxime Pedneaud-Jobin
Maire de Gatineau

(Nous aurons l’occasion, dans les prochains jours, de remercier formellement les Forces armées)

Les commentaires sont clos