Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Jour 170 (25 août)

Départ en train pour Québec. Je suis en compagnie du directeur général adjoint de la ville, expert en finance. J’ai aussi mon attaché politique responsable du dossier au cabinet. Il fera aussi office d’attaché de presse pour la journée, journée chargée côté médias. Nous faisons le point sur les travaux de la commission, sur les positions des uns et des autres et sur les enjeux principaux (le train est pratique pour ça, ça travaille bien). Arrivés à Québec, nous sommes rejoints par l’actuaire de la Ville, il nous accompagnera à l’Assemblée nationale. En dînant, l’équipe me pose des questions pour me tester. Le dossier est délicat, il faut bien choisir nos mots. Nous nous déplaçons vers l’Assemblée à temps pour voir la présentation de la FADOQ et celle de la ville de Longueuil, une ville dont la position ressemble à la nôtre. Le Salon rouge est impressionnant, la commission est composée d’une quinzaine de personne, un ministre et plusieurs députés. Les médias sont présents en force. Ma présentation est disponible sur le site de l’Assemblée nationale (notre mémoire et notre communiqué de presse sont sur le site de la ville). La présentation dure 10 minutes et elle est suivie de 50 minutes de questions par le ministre et les députés. C’est intense, mais ça se passe bien. Je donne parfois la parole à notre actuaire ou à notre directeur général adjoint, la complexité du dossier rend leur présence essentielle. Après la présentation, je fais une dizaine d’entrevues avec des médias régionaux et des médias nationaux. Pour l'une d’elles, nous nous déplaçons dans les studios de Radio-Canada à l’Assemblée nationale. Dans le taxi vers l’aéroport, je continue les entrevues. Entre le vol Québec-Montréal et le vol Montréal-Ottawa, je prépare mon statut FB. Arrivée à Ottawa, taxi jusqu’à la maison. Il faut dormir, demain, c'est le conseil municipal. Je sens que c’est le genre de semaine où j’aurai atteint mon 35 heures… mercredi midi!

Les commentaires sont clos