Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Levée du drapeau arc-en-ciel - 16 mai 2014

Dans le cadre de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, en compagnie d'Erik Bisson, coordonnateur de Jeunesse Idem.  

Je trouvais important de prendre quelques minutes pour venir assister à la levée de drapeau. Il s’agit d’un geste symbolique qu’on pose par solidarité et pédagogie. Par solidarité envers toutes les personnes et communautés victimes d’homophobie ou transphobie partout dans le monde. Nous en avons eu des tristes exemples notamment en Russie dans les derniers mois… Mais il ne faut pas oublier que des tonnes de préjugés subsistent encore chez nous, au Québec, à Gatineau.

Et c’est pourquoi je considère que la levée du drapeau est aussi un geste de pédagogie : il faut rappeler que les communautés LGBT vivent des défis immenses au quotidiens, chez nous comme ailleurs. J’ai rencontré un groupe de jeunes de Jeunesse Idem pour parler avec eux le mois dernier, et je lève mon chapeau à tous ces jeunes qui font preuve de courage et de détermination à chaque jour. C’est inspirant.

C’est un sujet doit nous toucher tous, et si Gatineau peut contribuer par un geste symbolique c’est la moindre des choses. Même si l’effet est de provoquer le débat et sensibiliser un peu plus, on aura attend objectif : une société plus juste et égalitaire.

Les commentaires sont clos