Bâtiments ou constructions accessoires détachés de l'habitation
Please note: The content of this page is available only in French. A machine-translated version (without any human intervention) is available by using Google Translate. Gatineau is not responsible for the linguistic quality of the translations or the technical quality of their content, nor of any of the possible problems, direct or indirect, that could be raised as a consequence of its use by the readers.

La réglementation

La Ville de Gatineau a mis en place une réglementation concernant l'emplacement et la construction de bâtiments accessoires détachés pour une habitation en vue de favoriser une harmonie visuelle dans les quartiers résidentiels.

Cette réglementation concerne plus particulièrement les garages, remises, gloriettes, pavillons de jardin, pergolas et serres domestiques installés sur une propriété résidentielle.

Si le bâtiment accessoire est contigu (voisin) au bâtiment principal sur une largeur d'au moins 3 m (par un mur, un toit, un avant-toit ou un corridor), il sera considéré comme attaché. Dans ce cas, consultez le dépliant concernant les bâtiments ou les constructions attachés à l'habitation comme les garages, les abris d'auto, les solariums ou les verrières et les vérandas.

Les normes à respecter

Les normes suivantes relatives à l'emplacement, aux distances, à la superficie et à la hauteur sont applicables à tous les types de bâtiments accessoires détachés : garages, remises, gloriettes, pavillons de jardin, pergolas et serres domestiques.

L'emplacement

Les bâtiments accessoires détachés peuvent être érigés dans les cours latérales et arrière. De façon générale, ils sont interdits dans la cour avant.

Les distances minimales à respecter

  • 0,6 m du bâtiment principal;
  • 0,5 m d'une ligne latérale ou d'une ligne arrière (non adjacente à une rue).

De plus, dans le cas d'un terrain d'angle ou transversal :

  • 0,5 m d'une ligne latérale sur rue ou d'une ligne arrière sur rue.

Dans le cas d'un terrain d'angle ou transversal, le bâtiment accessoire détaché doit aussi être masqué de la rue par une clôture opaque, un mur ou une haie dense constituée d'arbustes à feuillage persistant. Pour connaître la réglementation relative aux clôtures, consultez le dépliant relatif aux clôtures.

La superficie

La superficie d'implantation de l'ensemble des bâtiments accessoires détachés du bâtiment principal ne peut :

  • excéder 10 % de la superficie totale du terrain;
  • excéder la superficie d'implantation du bâtiment principal sur un terrain situé à l'extérieur du périmètre d'urbanisation;
  • excéder 80 % de la superficie d'implantation du bâtiment principal sur un terrain situé à l'intérieur du périmètre d'urbanisation. La superficie d'implantation d'un abri hivernal n'entre pas dans le calcul.

La hauteur

La hauteur d'un bâtiment accessoire détaché du bâtiment principal ne peut excéder les hauteurs suivantes :

  • zone située à l'intérieur du périmètre d'urbanisation : la hauteur du bâtiment principal, ni excéder 4,5 m;
  • zone située à l'extérieur du périmètre d'urbanisation : 6,5 m.

En plus des normes relatives à l'emplacement, aux distances, à la superficie et à la hauteur, les bâtiments accessoires détachés suivants sont assujettis à des normes additionnelles.

Le garage privé détaché les dimensions

Les dimensions intérieures du garage à respecter sont :

  • une largeur minimale de 2,5 m;
  • une longueur minimale de 5 m.

La porte de garage

La hauteur d'une porte de garage privé ne doit pas excéder les hauteurs maximales suivantes :

  • zone située à l'intérieur du périmètre d'urbanisation : 2,5 m;
  • zone située à l'extérieur du périmètre d'urbanisation : 3,5 m.

L'architecture, les matériaux et les couleurs

L'architecture, les types de matériaux et les couleurs choisis pour le garage doivent s'harmoniser à ceux du bâtiment principal.

La remise

L'architecture, les matériaux et les couleurs

L'architecture, les types de matériaux et les couleurs choisis pour la remise doivent s'harmoniser à ceux du bâtiment principal.

Le droit de vues

Le Code civil du Québec impose certaines règles concernant l'aménagement de fenêtres et de toute autre ouverture. Ainsi, vous ne pouvez avoir de « vues directes », c'est-à-dire de fenêtres ou de portes à verre transparent à moins de 1,5 m de la ligne séparant votre terrain de celui du voisin. Pour obtenir plus de renseignements sur la question du droit de vues, consultez votre conseiller juridique ou le site du gouvernement du Québec.

Quelques définitions

Bâtiment accessoire amovible : bâtiment qui ne repose pas sur une fondation permanente et dont le déplacement ne nécessite pas de travaux de démolition.

Bâtiment accessoire permanent : bâtiment reposant sur une fondation permanente et dont le déplacement nécessite des travaux de démolition.

Garage privé : bâtiment accessoire détaché ou attaché, abritant ou destiné à abriter un véhicule de promenade, érigé sur un terrain occupé par une habitation.

Gloriette : petit abri accessoire d'utilisation saisonnière, construit avec une structure et des matériaux légers, sans isolation, fermé de verre ou de moustiquaire, et aménagé pour des activités de détente extérieure.

Pavillon de jardin : petit abri saisonnier ouvert, permanent ou temporaire, pourvu d'un toit, où l'on peut manger ou se détendre à couvert et que l'on installe dans un jardin ou dans une cour.

Pergola : structure faite de colonnes et de poutres légères supportant une toiture à claire-voie et dont les côtés sont ouverts ou revêtus d'un matériau posé à claire-voie, généralement aménagée pour y faire grimper des plantes ou créer de l'ombre.

Périmètre d'urbanisation : selon le schéma d'aménagement et de développement de la Ville de Gatineau, le périmètre d'urbanisation est le territoire affecté aux fonctions urbaines, excluant les zones rurales et agricoles.

Remise : petite construction extérieure ayant particulièrement un toit en appentis. Abri local, sans aménagement spécial, où l'on entrepose des objets et des instruments.

Serre domestique : bâtiment accessoire dont le toit et les murs ou les parois sont essentiellement recouverts d'un matériau transparent, servant à la culture de plantes, fruits ou légumes destinés à la consommation personnelle et non à la vente.

Une servitude sur votre terrain?

Aucun bâtiment ou construction accessoire détachée ne doit être implanté dans une servitude. Pour vérifier si votre terrain est traversé par une ou plusieurs servitudes privées ou publiques, consultez le certificat de localisation de votre propriété.

Un permis est-il requis?

Si votre construction accessoire détachée est amovible, aucun permis n'est nécessaire. Cependant, les normes s'appliquent.

Si votre construction accessoire est permanente, il faut se procurer un permis de construire avant d'entreprendre les travaux. Dans ce cas, prenez un rendez-vous et présentez-vous avec les documents requis au Service de l'urbanisme et du développement durable de votre secteur.

Les principaux documents ou renseignements à fournir sont :

  • le certificat de localisation de votre propriété;
  • un plan d'implantation démontrant l'emplacement du bâtiment ou de la construction accessoire détachée projetée;
  • les détails de construction.

Des documents additionnels pourraient être également exigés.

Prévenez les accidents!

Hydro-Québec offre des conseils sur la sécurité : n'hésitez pas à les consulter.

Avant de commencer les travaux visant l'installation du bâtiment ou de la construction accessoire détachée, informez-vous auprès d'Info-Excavation au 1 800 663-9228. Ce service gratuit de localisation de conduites souterraines pourrait vous éviter de mauvaises surprises.

Avis important

Les renseignements présentés dans ce dépliant sont basés sur le Règlement de zonage n° 502-2005 de la Ville de Gatineau et sont publiés à titre informatif. Ils ne remplacent pas les dispositions contenues dans la réglementation officielle.

Des règles particulières supplémentaires peuvent s'appliquer à certains terrains (terrains adjacents à une rive, terrains d'angle, etc.) ou certaines zones (zones inondables, zones exposées aux glissements de terrain, zones patrimoniales, etc.).

Communiquez avec le Service de l'urbanisme et du développement durable de votre secteur pour obtenir plus de renseignements à ce sujet.

Note : les dessins dans cette page sont présentés à titre indicatif seulement.

Top of page