Thème : eau
Please note: The content of this page is available only in French. A machine-translated version (without any human intervention) is available by using Google Translate. Gatineau is not responsible for the linguistic quality of the translations or the technical quality of their content, nor of any of the possible problems, direct or indirect, that could be raised as a consequence of its use by the readers.

La moule zébrée : une menace avérée qui reste à être quantifiée – Subvention de 20 406 $

La moule zébrée est une espèce envahissante dont la propagation sur le territoire gatinois met en danger les écosystèmes locaux. L'Agence de bassin versant des 7 (ABV des 7) a recueilli et fait analyser 328 échantillons d'eau. Elle a constaté la présence ou l'évolution de la moule zébrée à neuf sites situés le long de la rivière Quyon jusqu'au port de plaisance Jacques-Cartier à Gatineau.
Partant d'un principe de prévention, l'ABV des 7 visait à :

  • sensibiliser le public à la propagation des espèces envahissantes par bateau;
  • éclairer la protection du réseau d'eau potable de la Ville;
  • empêcher la propagation de la moule zébrée dans les écosystèmes locaux.

Les plantes aquatiques, pour la santé de nos lacs, allons à leur rencontre! – Subvention de 3750 $

Les plantes aquatiques sont mal aimées des riverains malgré leur importance pour la santé des lacs. Ainsi, l'Agence de bassin versant des 7 (ABV des 7) s'est chargée de répertorier les espèces présentes dans les lacs de Gatineau et de renseigner la population à leur sujet. Pour ce faire, elle a réalisé un dépliant sur les plantes aquatiques présentes sur le territoire gatinois, sur leur rôle dans l'écosystème et sur les pratiques à éviter pour protéger les espèces indigènes. Un dépliant imprimé à 750 exemplaires vise à accroître le signalement des espèces envahissantes et faire du public un allié dans la conservation des lacs.

Le ruisseau de la Brasserie comme voie naturelle de pénétration de la biodiversité – Subvention de 9420 $

Le ruisseau de la Brasserie est un couloir naturel qu'empruntent de nombreuses espèces pour contourner les chutes de la Chaudière. Cependant, il a perdu 60 % de sa superficie et de ses berges naturelles d'origine en raison des activités humaines. L'Agence de bassin versant des 7 (ABV des 7) a donc lancé un projet visant à caractériser les rives et à répertorier les espèces qui s'y trouvent.
Ces travaux ont permis de produire un rapport qui, entre autres, situait les sources de contaminants et recensait les espèces envahissantes. Ces travaux aideront à déterminer les priorités, relever les problématiques et planifier les interventions, soit des projets visant à protéger, conserver ou améliorer la qualité de l'eau et des habitats.

Restauration du ruisseau Pagé en milieu agricole – Subvention de 5000 $

La qualité de l'eau du ruisseau Pagé est préoccupante depuis quelques années. Dans le cadre du projet de restauration du ruisseau, six agriculteurs ont été mobilisés pour corriger les problèmes agricoles constatés en 2014. Pour les encadrer, le Comité du bassin versant de la rivière du Lièvre (COBALI)leur a remis un cahier dans lequel il présentait les problématiques et proposait des solutions personnalisées. COBALI les a également informés sur le programme d'aide financière qui leur est offert pour appuyer les démarches correctives, qu'elles soient individuelles ou collectives. Ces agriculteurs deviendront ainsi les acteurs d'un mouvement concerté pour la protection de l'eau et la restauration du ruisseau.

Grande-Rivière écon-eau-mise! (en cours) – Subvention de 3626 $

La Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais a pour objectif de préparer ses élèves à devenir des citoyens responsables et autonomes. Elle le fait notamment en leur inculquant des valeurs environnementales. Dans cette optique, les élèves de l'école secondaire Grande-Rivière ont exploré l'enjeu de l'eau embouteillée :

  • les jeunes membres du comité vert ont préparé un kiosque d'information sur des thématiques liées à l'eau;
  • une dégustation d'eau à l'aveugle a été organisée;
  • la Commission scolaire a distribué des bouteilles d'eau réutilisables et installé dans l'école deux nouvelles fontaines.

L'école envisagera aussi d'interdire les bouteilles d'eau jetables entre ses murs.

Y a-t-il anguille sous roche au ruisseau de la Brasserie? Étude scientifique et sensibilisation sur l'anguille d'Amérique – Subvention de 25 000 $

Même si la survie de l'anguille d'Amérique est précaire en Ontario et au Québec, le public la considère comme un animal répugnant et les scientifiques ignorent presque tout de sa route migratoire. Comme son périple le long de la rivière des Outaouais traverse le ruisseau de la Brasserie, une activité à deux volets y a été organisée par l'organisme Garde-rivière des Outaouais :

  • un projet de recherche a été réalisé pour déterminer si l'anguille emprunte la passe migratoire temporaire installée au château d'eau du ruisseau de la Brasserie;
  • une journée de sensibilisation a été organisée pour apprendre au public à mieux connaître l'anguille par des jeux, du matériel éducatif et des discussions avec des experts.

Le plaisancier écol'eau : guide pour protéger la rivière des Outaouais – Subvention de 6222 $

L'activité humaine est l'un des facteurs déterminants de la santé de la rivière des Outaouais. Pour sensibiliser les plaisanciers à cet enjeu, l'organisme Garde-rivière des Outaouais a réalisé un sondage sur les habitudes de navigation. Les réponses ont servi à préparer un guide bilingue sur l'écologie de la rivière. Grâce à cet outil, les plaisanciers sont en mesure de réduire leur impact sur le milieu aquatique et d'adopter de saines habitudes pour contribuer à sa protection.

En chiffres…

  • Le guide, adapté au contexte de la région, a permis de joindre environ 1400 personnes et a été distribué dans 28 ports de plaisance et clubs.

Le ruisseau de la Brasserie : état de la qualité de l'eau – Subvention de 1560 $

Depuis 2013, de nombreux bénévoles ont participé à l'amélioration de la biodiversité et de la qualité du sentier le long du ruisseau de la Brasserie. Pour donner suite à leurs efforts, une étude de la qualité de l'eau du ruisseau de la Brasserie a été réalisée par l'organisme Garde-rivière des Outaouais, notamment en examinant les données déjà recueillies et en prélevant des échantillons d'eau. Un rapport sur l'état des connaissances de la qualité de l'eau a été produit et rendu public. Les renseignements que contient ce rapport contribueront à éclairer les décisions relatives aux activités d'animation, d'embellissement et de dépollution de la Ville.

Top of page