Stratégie de changement culturel en urbanisme
Please note: The content of this page is available only in French. A machine-translated version (without any human intervention) is available by using Google Translate. Gatineau is not responsible for the linguistic quality of the translations or the technical quality of their content, nor of any of the possible problems, direct or indirect, that could be raised as a consequence of its use by the readers.

Le 28 octobre 2014, le conseil municipal a adopté une stratégie pour un changement de culture en urbanisme pour les années 2014 à 2016.

Cette stratégie vise à :

  • mettre en œuvre une approche client;
  • faire preuve d'une plus grande transparence;
  • favoriser des relations placées sous le signe du respect mutuel;
  • assurer une prestation de services plus performante.

La Ville de Gatineau se distingue déjà par ses approches innovatrices en matière de planification à long terme. Cette stratégie devrait la faire connaître comme un leader et un modèle par excellence en matière d'urbanisme au Québec.

Le plan d'action en urbanisme 2014-2016 est bâti sur les acquis du Service d'urbanisme et du développement durable afin de faire encore mieux. Et ce, particulièrement en égard aux façons de faire et aux relations avec les citoyens et les entreprises, mais aussi avec les instances du conseil municipal.

Les cinq étapes de la stratégie

1. Les 100 premiers jours : Redonner confiance

  • Redonner confiance implique d'abord d'être à l'écoute de l'ensemble des acteurs pour connaître leurs attentes, identifier les enjeux et les priorités, pour être en mesure de revoir les modes de communication et mieux encadrer la collaboration. Les canaux de communication doivent être connus et efficaces.
  • Redonner confiance implique d'agir, dès maintenant, pour donner suite aux recommandations du Rapport de l'enquête administrative : la mise en œuvre de certaines recommandations est déjà en marche.
  • Redonner confiance implique aussi de doter le SUDD d'une mission et de valeurs qui seront partagées par les équipes et qui serviront d'assises aux façons de faire et aux relations avec les citoyens, les entreprises et les partenaires.

2. Le premier semestre : Améliorer la performance en matière de contrôle de l'occupation du sol et de diffusion d'information

  • Les priorités durant ce premier semestre seront d'améliorer la performance en matière de contrôle de l'occupation du territoire et de planification des projets d'aménagement privés et publics.
  • Le nouveau système de publication des avis publics incluant des alertes, qui a été élaboré tout au long de l'année 2014, sera mis en fonction durant ce premier semestre.
  • C'est dans ce semestre que s'enclenchera le processus devant conduire à l'adoption des règlements de concordance avec le nouveau schéma d'aménagement. Outre les modifications requises pour assurer la concordance, ce processus intègrera également les améliorations nécessaires à la réglementation actuelle découlant de l'évaluation de son application au cours des derniers 10 ans.
  • Les travaux déjà amorcés pour la constitution d'un tableau de bord pour le monitorage du schéma d'aménagement se poursuivront et seront élargis pour intégrer des éléments nécessaires pour assurer une meilleure gestion du territoire.

3. Le second semestre : Revoir les outils règlementaires à caractère discrétionnaire et les modalités des partenariats

  • De concert avec l'exercice de concordance, ce semestre mettra l'accent sur la révision des outils règlementaires à caractère discrétionnaire : plans d'implantation et d'intégration architecturale, usages conditionnels, projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble.
  • Ce semestre sera l'occasion de faire un examen des différents partenariats (SHQ, associations, …), évaluer leur performance et réviser les modalités, pour mieux répondre aux objectifs visés.

4. Le troisième semestre : Mettre en place un système de reddition des comptes et un processus d'amélioration continue

  • Toutes les activités précédentes seront mises en œuvre en vue de doter le SUDD des outils performants pour la gestion de ses activités et la gestion du territoire et assurer la mise en place d'un processus d'amélioration continue. Ces semestres seront l'occasion de poursuivre les travaux amorcés et de mettre l'accent sur le développement de la relève.

5. Les 100 derniers jours : finaliser les actions entreprises

  • Les 100 derniers jours seront consacrés à la finalisation des actions entreprises. Il est probable que certaines actions se poursuivront au-delà du plan.

Documents de références

Stratégie pour un changement culturel en urbanisme 2014-2016

Bilan des 100 premiers jours : Stratégie pour un changement culturel en urbanisme 2014-2016 Bilan des 100 premiers jours : présentation au comité plénier du 10 février 2015
Bilan de la première année : Stratégie pour un changement culturel en urbanisme 2014-2016 Bilan de la première année : présentation au comité plénier du 13 octobre 2015

Communiqués de presse

Top of page