Giant Hogweed
Please note: The content of this page is available only in French. A machine-translated version (without any human intervention) is available by using Google Translate. Gatineau is not responsible for the linguistic quality of the translations or the technical quality of their content, nor of any of the possible problems, direct or indirect, that could be raised as a consequence of its use by the readers.

Comment reconnaître la berce du Caucase?

  • Plante géante de 2 à 5 m de hauteur
  • Feuilles divisées d'une à trois feuilles plus petites, profondément découpées et pointues de 1,5 m de largeur et 3 m de longueur
  • Fleurs blanches poussant sur une même tige formant des ensembles de fleurs de forme arrondie appelées ombelles de 25 à 50 cm de diamètre
  • Tige de 4 à 10 cm de diamètre recouverte de poils blancs rudes présentant de nombreuses taches de rouge framboise à violet
  • Grandes colonies denses se dispersant rapidement et occupant parfois de grandes superficies

Il est important de ne pas confondre la berce du Caucase avec la berce laineuse. Pour en savoir plus, consultez en ligne le document Identification de la berce du Caucase du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) du Québec.

Où pousse la berce du Caucase?

  • Dans les milieux frais et humides
  • Sur les terrains vagues
  • Dans les prés et les champs
  • Le long des cours d'eau et des fossés, sur les rives et les berges
  • Le long des routes, des sentiers et des voies ferrées

Symptômes

La sève de la berce du Caucase contient des substances toxiques qui sont activées par les rayons du soleil et aussi par les rayons UV artificiels. L'exposition à la lumière cause une inflammation de la peau qui est entrée en contact avec la sève de la berce du Caucase. Cette inflammation se caractérise par :

  • une rougeur et une enflure de la peau;
  • des cloques et des ampoules;
  • des brûlures superficielles ou plus graves (de premier ou de deuxième degré).

Que faire lorsqu'on entre en contact avec la berce du Caucase?

Consultez la page Web Brûlures causées par la berce du Caucase du Portail santé mieux-être du gouvernement du Québec.

Comment éliminer la berce du Caucase?

Consultez les pages Web Reconnaître et éliminer la berce du Caucase du Portail santé mieux-être du gouvernement du Québec et Gestion et contrôle de la berce du Caucase du MDDELCC.

Que fait Gatineau?

La Ville recense la présence de la berce du Caucase sur tout son territoire. Cet inventaire permet de mieux prioriser et de planifier les interventions de contrôle dans les lieux à haut risque. On pratique la coupe, l'étouffage, l'arrachage et, en dernier recours, on utilise un herbicide.

Règlement no 658-2010 concernant les nuisances

Selon le règlement municipal, les plantes nuisibles (dont la berce du Caucase) constituent une nuisance. Par conséquent :

  • sur un terrain construit, la présence de plantes nuisibles d'une hauteur maximum de 20 cm est tolérée;
  • sur un terrain vacant de moins de 2000 m2, les plantes nuisibles d'une hauteur maximum de 60 cm sont tolérées;
  • sur un terrain vacant de plus de 2000 m2, les plantes nuisibles d'une hauteur maximum de 60 cm sont tolérées;
  • sur un terrain naturel, les plantes nuisibles d'une hauteur maximum de 60 cm sont tolérées.

Voir en particulier les articles 4 à 8 du règlement.

Application du règlement

À la suite d'une plainte formulée par un citoyen, une lettre est envoyée, par courrier recommandé, au propriétaire du terrain sur lequel se trouvent les plantes nuisibles ou l'herbe à poux.

Trois jours après la confirmation de Postes Canada (courrier reçu), un représentant de la Ville de Gatineau se rend sur le terrain pour en faire l'inspection. Si les travaux d'entretien n'ont pas été effectués conformément au règlement, la Ville enlève les nuisances aux frais du propriétaire. Les frais encourus par le propriétaire peuvent alors être considérables : 1 $ le mètre carré pour la coupe et 1 $ le mètre carré pour le nettoyage.

Dans l'application du règlement, la Commission Gatineau, Ville en santé privilégie une approche axée sur la sensibilisation, la responsabilisation et la mobilisation des citoyens plutôt qu'une approche répressive. Ainsi, la Commission souhaite que la Ville de Gatineau devienne un exemple en adoptant des mesures concrètes pour contrôler la présence de plantes nuisibles ainsi qu'éradique ou coupe l'herbe à poux sur ses terrains.

Renseignements

Pour toute question portant sur la santé, contactez Info-Santé 8-1-1. Pour signaler la présence de la berce du Caucase sur le territoire gatinois ou pour toute autre question, vous pouvez contacter le centre d'appels non urgents au 311 ou consulter les références suivantes :

Top of page