Comité de prévention de la criminalité en Outaouais
Please note: The content of this page is available only in French. A machine-translated version (without any human intervention) is available by using Google Translate. Gatineau is not responsible for the linguistic quality of the translations or the technical quality of their content, nor of any of the possible problems, direct or indirect, that could be raised as a consequence of its use by the readers.

La mise en place du Comité de prévention de la criminalité en Outaouais (CPCO) découle d'une demande du directeur du Service de police de la Ville de Gatineau, monsieur Mario Harel, et se veut notamment une réponse au diagnostic sur la criminalité de la Commission Gatineau, Ville en santé et de ses diverses recommandations sur la question.

Historique

Au Québec, la prévention de la criminalité est depuis une vingtaine d'années une priorité ministérielle ayant donné lieu entre autres à l'élaboration d'une politique axée sur la mise en œuvre de stratégies locales et concertées. Parallèlement, à Gatineau, en 2009, la Commission Gatineau, Ville en santé a établi un diagnostic de la criminalité et a émis diverses recommandations, dont :

  • mettre en œuvre des stratégies locales de prévention de la criminalité en mobilisant les intervenants concernés autour d'une même table de concertation afin de consolider et de favoriser le développement de services et de programmes;
  • engager la communauté dans un processus d'amélioration de la sécurité afin qu'elle ait un plein pouvoir pour regagner un sentiment de sécurité;
  • faire davantage de promotion des services et assurer une meilleure concertation entre les divers intervenants. Cela semble être une clé importante dans la prévention de la criminalité.

En réponse à ces deux initiatives, le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a formulé, en 2015, la demande qu'un comité de prévention soit créé. Différents acteurs du milieu ont ainsi été réunis et, au fil des échanges, ont fondé le Comité de prévention de la criminalité en Outaouais (CPCO).

Description du comité

Mission

Prévenir les phénomènes criminels par l'engagement citoyen ainsi que rehausser le sentiment de sécurité des citoyens de Gatineau et des municipalités limitrophes.

Objectifs particuliers

  • Informer les citoyens au sujet des phénomènes criminels
  • Outiller les citoyens en matière de prévention des phénomènes criminels
  • Promouvoir les initiatives des citoyens et des partenaires concernant la prévention des phénomènes criminels
  • Mobiliser les citoyens, les partenaires et les intervenants dans une dynamique de prévention

Clientèle visée, actions et résultats envisagés

Toute la communauté doit être sensibilisée aux phénomènes criminels ainsi qu'aux actions à poser pour les prévenir. Pour y arriver, le comité mène des activités de mobilisation des partenaires, d'information des citoyens grâce à différents médias, de promotion de services, etc. Les résultats escomptés, outre le rapprochement avec les citoyens, sont que les citoyens de Gatineau et des municipalités limitrophes participent activement à la prévention des phénomènes criminels et se sentent en sécurité.

Cadre de référence du CPCO

Le rôle du SPVG

Le SPVG assume le leadership du CPCO avec l'aide d'une coordonnatrice dont le rôle est d'assurer la logistique et la fluidité des échanges.

Coordonnatrice : Priscillia Leclerc, SPVG

Les membres

Le CPCO mobilise plusieurs acteurs de la région de l'Outaouais experts en phénomènes criminels pour siéger à sa table. Les membres sont appelés à cibler les sujets à examiner, à partager l'information, à rassembler différents partenaires consultatifs et à organiser les activités du comité.

  • M. André Dubois, Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG)
  • M. Roch St-Louis, Sûreté du Québec (SQ)
  • M. Martin Fournel, Sécurité publique de la municipalité régionale de comté (MRC) des Collines-de-l'Outaouais
  • Mme Nadine Piché, Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP)
  • Mme Stéphanie Ayotte, Commission Gatineau, Ville en santé (CGVS)
  • Mme Kathleen Dufour, Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC)
  • M. Bastien Quirion, représentant du milieu de la recherche
  • M. Jacques Dionne, représentant du milieu de la recherche

Enfin, selon les thématiques retenues et à traiter, des partenaires consultatifs peuvent être invités à se joindre ponctuellement au Comité.


Top of page