Signaler un crime

Vous avez été victime ou témoin d'un acte criminel? Vous êtes invité à dénoncer la situation.

La dénonciation de tous les types de crime est une variable importante dans la lutte contre la criminalité. Cela permet au Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) d'avoir une image plus juste de la criminalité sur son territoire et ainsi de prendre les mesures appropriées. N'hésitez jamais à dénoncer un crime ou à fournir de l'information. Toutes les informations fournies sont traitées de façon confidentielle.

Pour signaler un crime ou un événement d'intérêt policier, vous devez vous présenter à l'un de nos postes de police ou points de service. Un policier sera sur place afin de recueillir toutes les informations nécessaires à la rédaction d'un rapport d'événement.

Vous pouvez également communiquer avec le SPVG par téléphone au 819 246-0222. Un policier vous indiquera alors si vous pouvez porter plainte et quelle est la marche à suivre, si tel est le cas. Pour toute situation urgente, composez le 9-1-1.

Notons que pour signaler des appels téléphoniques harassants, un méfait (vandalisme) ou un vol simple (autre que véhicule), vous pouvez plutôt choisir de soumettre un rapport de police en ligne.

Pourquoi porter plainte?

Porter plainte au Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) permet de nous aider à assurer votre sécurité, notre but étant de faire cesser la situation et de veiller à la protection de la société. Le fait que vous portiez plainte permet au SPVG d'avoir une image plus juste de la criminalité sur son territoire et ainsi de prendre les mesures appropriées.

Que se passera-t-il ensuite?

En plus d'assurer votre sécurité, le travail des policiers est de recueillir les faits par le biais d'une déclaration que vous devrez fournir. Ils vous poseront donc des questions sur l'événement telles que la date, l'heure, l'endroit, les noms et coordonnées des témoins, s'il y a lieu, les faits, gestes, paroles ou autres indices permettant de bien saisir la situation rapportée, etc.

Ils noteront vos propos et vous demanderont de signer ce qu'ils ont écrit. Ces écrits serviront ensuite de base à l'enquête qui pourrait suivre, le cas échéant. Si vous le souhaitez, les policiers pourront aussi vous diriger vers des services ou des organismes qui sauront vous accompagner dans ce que vous vivez.

Vous voulez en savoir davantage sur la démarche de dénonciation?

Certains crimes sont sujets à une limite de temps nommée la « prescription ». Il s'agit d'un mécanisme qui peut vous faire perdre ou gagner un droit par simple écoulement de temps. Pour plus de détails, consultez la capsule sur la prescription dans le site Web d'Éducaloi.

Par ailleurs, vous êtes invité à consulter le guide « Oser briser le silence pour la guérison personnelle, familiale et collective » produit par le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC). Ce guide se veut une excellente source d'information et de démystification de la dénonciation de la violence jusqu'aux procédures judiciaires.

Nous modernisons notre site Web!

Au cours des prochains mois, nous moderniserons graduellement notre site Web afin de le rendre plus simple et intuitif.

N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires et suggestions :

Veuillez ne pas fournir de renseignements personnels.

Haut de la page