Signalisation aux intersections du corridor du Rapibus

Avec la mise en service prochaine du Rapibus, la Ville de Gatineau et la Société de transport de l'Outaouais (STO) invitent la population et particulièrement les automobilistes, cyclistes et piétons à respecter la nouvelle signalisation routière maintenant en vigueur à certaines intersections de ce corridor exclusif aux autobus.

Pour plus de renseignements, visitez le site Web de la Société de transport de l'Outaouais.

Capsule vidéo

Voici une courte capsule vidéo qui résume de façon claire et précise les règles à suivre aux différentes intersections du corridor du Rapibus.

Le marquage au sol

La ligne d'arrêt – zone 1

La première zone, dite « zone d'arrêt », est située devant la ligne d'arrêt. C'est là que les véhicules doivent s'arrêter. En immobilisant son véhicule à la ligne d'arrêt, l'automobiliste est bien positionné pour voir les feux de circulation qui s'adressent à lui, soit les feux sur les deux côtés de la ligne d'arrêt ou encore les feux situés au-dessus des voies.

De plus, des appareils de détection installés à la ligne d'arrêt permettent d'activer les feux de circulation lorsqu'un véhicule est détecté. Immobiliser son véhicule à la ligne d'arrêt permet d'assurer sa détection et l'arrivée prochaine du feu vert.

La zone quadrillée – zone 2

Afin d'assurer la sécurité des automobilistes et celle des usagers, un marquage quadrillé blanc au sol délimite la zone à l'intérieur de l'intersection où tout arrêt est interdit. Cette zone est située dans le corridor du Rapibus où circuleront les autobus. En tout temps, il est interdit d'immobiliser son véhicule à cet endroit.

Les feux de circulation avec visières

À certaines intersections du Rapibus – zone 3

Plusieurs intersections du Rapibus sont maintenant munies de feux de circulation avec visières. Ces feux sont situés au-delà de l'intersection. Ils ne s'adressent pas à l'automobiliste situé à la ligne d'arrêt, mais s'adressent plutôt aux véhicules qui ont dépassé les premiers feux et le marquage quadrillé. Ces feux sont décalés par rapport aux premiers. Ils servent à libérer les voitures du corridor du Rapibus.

Les intersections concernées sont :

  • le boulevard Maloney et la montée Paiement
  • les boulevards Maloney et de la Cité
  • les boulevards Maloney et de l'Hôpital
  • le boulevard Maloney et la rue Bellehumeur
  • le boulevard Maloney et la rue de l'Alliance
  • les boulevards Maloney et Gréber
  • le boulevard de la Carrière et la rue Atawe
  • les boulevards de la Carrière et du Casino
  • la rue Montcalm et l'accès à l'édifice La Fonderie

Ces feux de circulation sont en place pour des raisons de sécurité et sont situés aux endroits où deux feux de circulation sont très rapprochés l'un de l'autre. L'objectif de ce type de lentilles est de s'assurer que le deuxième jeu de lentilles ne soit pas visible à la ligne d'arrêt du premier feu de circulation pour éviter la confusion.

Les panneaux de signalisation



Aux intersections du Rapibus, il est interdit, et ce, en tout temps, d'effectuer un virage à droite aux feux rouges.


Un nouveau panneau de signalisation créé expressément pour le Rapibus permet d'indiquer aux automobilistes la direction des voies de circulation.


Afin d'éviter qu'un automobiliste, un piéton ou un cycliste s'immobilise malencontreusement dans le corridor exclusif aux autobus, ce panneau se retrouve là où le corridor croise une intersection. Il signifie « Attention! Entrée interdite! ».

Règles à suivre

L'automobiliste doit suivre quatre règles d'or :

  • Respecter la ligne d'arrêt : c'est la clé!
  • Ne jamais immobiliser son véhicule dans la zone réservée au corridor du Rapibus marquée du quadrillé.
  • Ne jamais tourner à droite aux feux rouges.
  • Bien respecter la signalisation en place.

Nous modernisons notre site Web!

Au cours des prochains mois, nous moderniserons graduellement notre site Web afin de le rendre plus simple et intuitif.

N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires et suggestions :

Veuillez ne pas fournir de renseignements personnels.

Haut de la page