Budget de 2016

Garder le cap

Bonjour,

Voici les grandes lignes du budget 2016 de la Ville de Gatineau.

Après déjà trois budgets adoptés par ce conseil, je suis très fier des changements fondamentaux apportés à nos façons de faire depuis l'élection de 2013. Le budget de l'an dernier était la suite logique de l'adoption du programme du conseil, une première dans l'histoire de la Ville. Un grand ménage avait alors été fait dans les priorités : nous avons réduit la liste de projets en cours, fait des choix, et adopté un plan de réalisation précis qui nous permet de rendre des comptes, ce que nous amorçons cette année.

Cette année, la hausse des dépenses est à son plus bas depuis la fusion à 2,6 %, et la commission de révision des dépenses poursuit son travail en collaboration avec nos équipes en dégageant pour une 2e année consécutive des économies récurrentes.

Je suis très satisfait de la plus grande rigueur qui caractérise désormais le processus budgétaire. Cette année, et jusqu'à la fin du mandat, notre principale mission sera de maintenir le cap sur les priorités que nous nous sommes données, d'assurer la mise en œuvre des projets en cours et de rendre des comptes aux citoyennes et aux citoyens.

Merci à l'ensemble des élus et des membres de l'administration qui ont travaillé à la préparation, et n'hésitez pas à nous interpeller si vous avez des questions ou des commentaires.

Faits saillants du budget de 2016

Un budget équilibré de près de 564,8 millions $

  • Une hausse des dépenses d'opérations de 14 millions $ ou 2,6 % en 2016 par rapport à 2015 :
    • Ceci représente la plus légère hausse depuis la fusion.
  • Hausse de taxe de 1,9 % pour les opérations de la Ville :
    • Selon l'indice des prix à la consommation (IPC) « ciblé » par la Banque du Canada.
    • Malgré cette hausse de l'impôt foncier, la Ville est en constante compression budgétaire pour absorber un déficit structurel.
  • Maintien de l'indexation de 1 % de la taxe dédiée au rattrapage des infrastructures en 2016 :
    • Portant ainsi à 20 millions $ l'investissement annuel.
  • Pour un compte de taxes résidentielles médian évalué à 237 700 $, l'augmentation en 2016 équivaut à 2,9 % ou 73 $.
  • Dernière année de mise en œuvre du schéma de couverture de risques en incendie :
    • Des investissements de 42 millions $
    • Un budget récurrent de 16 millions $

La Commission de révision des dépenses et des services

  • Depuis 2013, la Commission de révision des dépenses et des services a permis de réaliser des économies récurrentes de 10,2 million $ afin de réduire les manques à gagner annuels dont plus de 5 millions $ au budget de 2016 représentant une diminution des dépenses de 0,9 % :
    • 285 000 $ en réduction de structures organisationnelles;
    • 1,6 million $ en coupes budgétaires (congrès, représentation, heures supplémentaires et personnel temporaire);
    • 2,1 million $ en améliorations de nos pratiques (utilisations d'abrasifs, virage Web, horticulture);
    • 445 000 $ grâce à la réactualisation de l'offre de services (l'entretien hivernal des trottoirs, réaménagement des heures d'ouverture des écocentres)
    • 660 000 $ en économies de marché sur les appels d'offres.
  • S'ajoutent aussi plus de 5,8 millions $ de coûts sans impact budgétaire ont été évités :
    • par la réduction du nombre d'équipements ou du type d'équipements;
    • par la réorganisation de la structure organisationnelle à même les enveloppes budgétaires existantes.

Partenariat avec le réseau d'éducation postsecondaire

École nationale d'administration publique (ÉNAP)

  • La Ville de Gatineau contribuera à mettre en place la Chaire de recherche en exploitation des ressources informationnelles.
  • La contribution financière de la Ville sera de 150 000 $ sur trois ans, soit 50 000 $ par année.
  • Les livrables de l'ÉNAP seront basés sur la réalité de la municipalité.

Université du Québec en Outaouais (UQO)

  • La contribution financière de la Ville sera de 200 000 $ pour les cinq prochaines années.
  • Des ententes spécifiques pour les projets suivants seront préparées :
    • Observatoire du développement de l'Outaouais (ODO).
    • Développement de programmes en santé et en sciences.

Une dette sous contrôle

  • Gatineau continue de gérer sa dette de façon prudente.
  • Estimée à 570,5 million $ en 2015, elle devrait être en baisse pour une deuxième année consécutive de 4,2 millions $ en 2016.
  • Le service de la dette ne représente plus que 12 % de nos dépenses alors qu'il en représentait 23 % au moment de la fusion municipale.
  • Plus de 60 % du plan d'investissements est payé comptant, ce qui démarque Gatineau.

Programme d'investissements

  • Des investissements de 346 million $ sur trois ans, dont 115 million $ en 2016 :
    • Réfection du réseau routier : 26,4 millions $
    • Réfection des réseaux d'aqueduc et d'égouts : 15,2 millions $
    • Édifices municipaux : 8,8 millions $
    • Usines et postes de pompage : 31 millions $
    • Logement social et rénovation résidentielle : 3 millions $
    • Développement du transport actif : 5,4 millions $
    • Mesures de modération de la circulation, nouveaux trottoirs et réaménagement d'intersection : 1,9 million $
  • La mise en place d'une nouvelle stratégie de financement pour augmenter les investissements dans la réfection du réseau routier : une priorité du conseil municipal.
  • Deux plans d'intervention majeurs sur des artères commerciales d'ici 2020 :
    • 20 millions $ sur la rue Notre-Dame
    • 44 millions $ sur le boulevard Saint-Joseph
  • Continuer à tirer le maximum des programmes d'aide financière des paliers de gouvernement supérieurs pour les infrastructures et le logement social :
    • Depuis 2007, des travaux de 482 millions $ réalisés en participant à des programmes de subvention.
    • Grâce aux différents programmes, plus de 200 millions $ de travaux subventionnés pour la réfection de nos usines seront réalisés d'ici 2020 :
      • Station d'épuration des eaux usées de Gatineau : 78 millions $
      • Usine de désinfection : 12 millions $
      • Usine de production d'eau potable d'Aylmer : 26 millions $
      • Usine de production d'eau potable de Buckingham : 24 millions $
      • Modernisation de l'usine d'eau potable de Hull : 31 millions $
      • Usine de production d'eau potable de Gatineau : 30 millions $
  • Poursuite des investissements afin d'améliorer notre performance et efficience :
    • Plan directeur informatique : 13,7 millions  $ sur cinq ans
    • Mise à niveau de nos systèmes de radiocommunications : 17 millions $
    • Programme de rattrapage de la flotte de véhicules et équipements : 22,4 millions $ sur cinq ans

Sommaires des revenus et des dépenses

Nous modernisons notre site Web!

Au cours des prochains mois, nous moderniserons graduellement notre site Web afin de le rendre plus simple et intuitif.

N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires et suggestions :

Veuillez ne pas fournir de renseignements personnels.

Haut de la page