Budget de 2010

 


Budget de 2010


Programme triennal d'immobilisations
2010-2011-2012

La Ville de Gatineau a déposé, le 15 décembre dernier, un budget équilibré de 443 133 000 $

Je suis heureux de vous présenter le budget de 2010 de la Ville de Gatineau. Il s'agit du premier budget du conseil municipal issu de l'élection du 1er novembre dernier. Comme par les années passées, son élaboration est le fruit d'une étroite collaboration entre les membres du conseil municipal et l'Administration municipale.

La saine gestion des finances publiques a permis à Gatineau de non seulement faire face à la crise économique, mais également de préserver et améliorer la qualité des services offerts à la population, de respecter l'environnement, de mener les grands projets à terme et de maintenir au plus bas possible l'augmentation de l'impôt foncier.

Dans la préparation du budget de 2010, nous avons opté pour une approche réaliste et responsable qui répond à quatre grands objectifs :

  1. Maintenir et améliorer les services de base offerts à la population
  2. Faire de Gatineau une ville toujours plus verte
  3. Mettre de l'avant des projets porteurs d'avenir
  4. Adopter un budget responsable

Marc Bureau, maire de Gatineau

Le budget de 2010 de la Ville de Gatineau ajuste les taxes de 3,1 %, incluant 0,6 % pour mettre en œuvre le schéma de couverture de risques en incendie imposée par le ministère de la Sécurité publique du Québec. L'implantation du service de compostage sera financée à même le tarif de 176,22 $ pour le traitement des matières résiduelles.

Réalisations prévues au budget de 2010

Maintenir et améliorer les services de base offerts à la population

  • Investir 22 millions de dollars dans le réseau routier. De plus, 1 million de dollars seront consacrés aux mesures d'atténuation de la vitesse et 1,3 million de dollars pour assurer la sécurité des citoyens pour le chemin du Cheval-Blanc et le chemin McConnell.
  • Injecter 39,2 millions de dollars dans les réseaux d'aqueduc et d'égouts.
  • Poursuivre les efforts en matière de déneigement en investissant un montant additionnel de 1,1 million de dollars, pour un total de près de 15 millions de dollars.
  • Continuer de mettre en place le schéma de couverture de risques en incendie (SCRI). Un montant de 1,9 million de dollars s'ajoutera en 2010 aux 8,8 millions de dollars investis depuis 2007. L'année 2010 verra également le début des travaux de construction de la nouvelle caserne d'incendie dans l'est de la ville évalués à 8,3 millions de dollars.
  • Consacrer 3,2 millions de dollars au logement social et aux programmes de rénovation. La Ville de Gatineau entend maintenir le rythme de construction de 700 logements sociaux au cours du prochain mandat. Pour 2010, elle débloque les fonds nécessaires à la construction de 125 logements sociaux. En matière de rénovation, la Ville injecte, en 2010, 1,2 million de dollars dans le programme Rénovation Québec. Avec la part du gouvernement du Québec et celle des citoyens, ce sont plus de 3,5 millions de dollars qui seront investis en rénovation domiciliaire dans les quartiers les plus anciens de la ville.
  • Poursuivre l'entretien des édifices pour un montant de 5,4 millions de dollars, dont un million pour la réfection de toitures.
  • Créer une réserve de 500 000 $ destinée à l'entretien des nouveaux équipements, notamment les bâtiments LEED.

Faire de Gatineau une ville toujours plus verte

  • Implanter de façon progressive le service de compostage.
  • Augmenter la quote-part de la Ville de Gatineau versée à la Société de transport de l'Outaouais (STO) (37,4 millions de dollars), une augmentation de 3,6 millions de dollars comparée à 2009.
  • Réaliser le Rapibus, le plus grand chantier de l'histoire gatinoise.
  • Utiliser la taxe sur l'essence pour la mise à niveau de nos usines de traitement d'eau potable et d'eaux usées (15 millions de dollars).
  • Maintenir l'investissement annuel de 3,5 millions de dollars en matière de parcs et d'espaces verts.
  • Poursuivre le programme de plantation d'arbres pour dépasser les 200 000 arbres plantés à Gatineau à l'automne 2010.
  • Investir 300 000 $ dans le plan d'action de la politique environnementale, notamment en revoyant la réglementation sur le bruit et en renforçant son application, en réalisant un inventaire municipal de la production de gaz à effet de serre et en établissant un plan de réduction, et en élaborant une politique de l'arbre.

Mettre de l'avant des projets porteurs d'avenir

  • Doter Gatineau d'un nouveau cœur avec un centre-ville vivant en réservant annuellement un montant de 300 000 $ pour la mise en œuvre du programme particulier d'urbanisme (PPU).
  • Maintenir les programmes de subventions sous forme de crédits d'impôt fonciers en vigueur pour le centre-ville de Gatineau, soit le Programme pour les nouvelles constructions résidentielles ainsi que le Programme pour les entreprises en informatique.
  • Inaugurer le centre sportif.
  • Accueillir la 45e Finale des Jeux du Québec.
  • Poursuivre le projet de reconstruction du centre Robert-Guertin.

Adopter un budget responsable

Pour la quatrième année consécutive, la Ville n'a pas utilisé le surplus anticipé de l'exercice de 2009 pour équilibrer son budget qui devrait s'élever à 5,9 millions de dollars. Elle se conforme ainsi aux règles de saine gestion financière.

Gatineau est une ville en pleine expansion. Cette année, la population gatinoise a franchi le cap du quart de million de personnes. Au cours des prochains mois et des prochaines années, il nous faudra poursuivre la préparation des plans directeurs sur l'état de nos infrastructures, mettre en place un plan de financement à long terme pour la réfection de ces infrastructures, assurer une gestion rigoureuse de la dette afin qu'elle reste à un niveau acceptable et maintenir des réserves suffisantes afin d'être capables de faire face à toute éventualité.

Les besoins des villes sont considérables et les ressources limitées, d'où la nécessité d'offrir aux villes de nouvelles sources de revenus. Il est essentiel que les gouvernements supérieurs partagent avec les municipalités les revenus qui augmentent au rythme de la croissance économique.

Sommaires des revenus et des dépenses

Haut de la page