Budget de 2015

Un budget de décisions

Le 9 décembre dernier, le conseil municipal de la Ville de Gatineau adoptait un budget équilibré de près de 547 millions de dollars pour l'année 2015.

Ainsi, pour un compte de taxes résidentielles médian, l'augmentation équivaut à 2,9 %, ou 70 $ (valeur foncière de 237 700 $). De ces 2,9 %, 1,9 % ira à la hausse de taxes de base, soit l'équivalent de l'indice des prix à la consommation (IPC) « ciblé » par la Banque du Canada et 1 % représente la taxe dédiée aux infrastructures.

Ces investissements sont primordiaux afin de limiter la dégradation des infrastructures et, ultimement, de limiter les dépenses.

En 2015, la Ville continuera de réviser ses façons de faire afin d'améliorer davantage son efficacité. Elle compte aussi poursuivre la diversification de ses sources de revenus afin de réduire sa dépendance aux taxes foncières.



Où va votre argent?

Contrôle des dépenses

La Commission de révision des dépenses et des services a permis à la Ville de Gatineau de faire des économies récurrentes de l'ordre de 6,3 millions de dollars. De plus, en révisant certaines façons de faire, la Ville a pu éviter des coûts additionnels de 3,4 millions de dollars.

Cet exercice rigoureux a cependant été ébranlé par le Pacte fiscal transitoire 2015. Il a donc fallu faire des choix difficiles dans le cadre du présent budget.

Les travaux visant à réduire la croissance budgétaire de la Ville se poursuivront avec l'objectif d'atteindre 15 millions de dollars d'économie récurrente pour 2018.

Faits saillants du budget

Travaux de maintien des infrastructures : investissements record de 171 millions de dollars

  • Réfection du réseau routier : 33 millions de dollars
  • Réfection des réseaux d'aqueduc et d'égouts : 51 millions de dollars
  • Édifices municipaux : 6 millions de dollars
  • Radiocommunication : 17 millions de dollars
  • Usines et postes de pompage : 32 millions de dollars
  • Logement : un minimum de 3 millions de dollars
  • Le renouvellement de la flotte de véhicules et d'équipements : 7,2 millions de dollars (22,7 millions de dollars sur quatre ans)
  • Services informatiques : 4,3 millions de dollars (21,5 millions de dollars sur cinq ans)
  • 3 millions de dollars pour les travaux d'aménagement adjacents à la construction d'un nouveau garage pour la Société de transport de l'Outaouais (STO) de 75 millions de dollars

Des projets de développement pour améliorer la qualité de vie et créer de la richesse : 67 millions de dollars

  • Développement du centre-ville :
    • 32 millions de dollars serviront à doubler les investissements annuels municipaux au centre-ville; la priorité ira au développement du secteur du ruisseau de la Brasserie et de la rue Aubry/Laval.
    • Le programme de subvention visant à promouvoir la construction résidentielle sera reconduit jusqu'à l'atteinte de 4000 nouveaux logements.
  • Amélioration du réseau des bibliothèques :
    • 21,9 millions de dollars seront investis dans les bibliothèques. La priorité ira à la construction d'une bibliothèque dans le secteur du Plateau, puis au renouvellement des bibliothèques Lucy-Faris et Guy-Sanche.
  • Autres projets sur l'ensemble du territoire (10,1 millions de dollars) :
    • La rénovation du parc des Cèdres.
    • La protection patrimoniale des rapides Deschênes.
    • L'oxygénation du lac Beauchamp.
    • La revitalisation urbaine des vieux centres-villes dans les secteurs d'Aylmer, de Gatineau, de Buckingham et de Masson-Angers.
    • Des investissements importants serviront à stimuler l'utilisation du vélo utilitaire incluant la création d'un sentier reliant les secteurs de Masson-Angers et de Buckingham le long de la rivière du Lièvre.

Sommaire des revenus et des dépenses

Haut de la page