Travaux environnementaux au lac Beauchamp

Le parc du Lac-Beauchamp est un écoterritoire situé en plein cœur du milieu urbain de la ville. Il occupe une superficie de 213 hectares et offre une foule d'activités en été et en hiver, telles que la baignade, la glissade sur tube, le canot, le kayak, la randonnée pédestre et le patinage.

Le site a toutefois besoin d'améliorations importantes. En effet, les activités et les aménagements actuels causent un processus de vieillissement prématuré au lac. Trois études, réalisées entre 2014 et 2016 par CIMA+, l'Agence de bassin versant des 7 (ABV des 7) et J.F. Sabourin et Associés inc. (JFSA), ont permis de trouver des pistes de solution écoresponsables. La Ville prend donc les mesures nécessaires pour assurer la survie du lac et permettre aux citoyens de profiter d'une eau de qualité.

Causes de la détérioration du lac et mesures prévues

Facteurs de vieillissement Actions prévues
Une importante érosion est causée par les eaux de ruissellement (eaux de pluie) provenant de la plage et du stationnement. De plus, un manque d'arbres dans la bande riveraine contribue à l'érosion de la berge. Cette érosion crée des sédiments qui polluent le lac. Améliorer la bande riveraine grâce à la plantation de végétaux.
Transformer le stationnement en un stationnement écologique grâce à des bassins de rétention de l'eau de pluie.
Aménager des zones de rétention de l'eau de pluie sur la plage.
Transformer le rond-point en jardins d'eau de pluie.
Aménager un sentier d'accès universel pour assurer un accès sécuritaire à la plage et résoudre les problèmes d'érosion dans une zone présentement non aménagée.
La présence d'une plante aquatique envahissante (myriophylle à épi) consomme l'oxygène du lac. Contrôler le myriophylle à épi à l'aide de toiles de jute. Cette méthode récente est écologique : la toile se décompose en moins de trois ans et permet aux espèces indigènes de pousser tout en empêchant les myriophylles de repousser.
Effectuer le suivi des herbiers de myriophylle à épi  (de façon annuelle pendant trois ans).
La présence d'oiseaux aquatiques augmente les nutriments dans le lac (coliformes fécaux). Continuer de contrôler les oiseaux avec des méthodes d'effarouchage et de contrôle des œufs.
Remplacer les poubelles par des poubelles à l'épreuve des animaux afin de les empêcher de s'y nourrir.
Le lac n'est pas alimenté par une source d'eau permanente. L'eau qui alimente le lac provient principalement de milieux humides. Étude hydrologique du lac Beauchamp.
Réaménager la sortie du lac (ponceau) afin de faciliter le renouvellement de l'eau, notamment lors des crues printanière et automnale.
Ajouter de l'eau dans le lac à partir d'un puits artésien (phase 2).

À la suite des nouveaux aménagements, des suivis seront réalisés sur une base continue afin d'assurer une bonne qualité de l'eau.

À terme, ces actions devraient permettre d'améliorer :

  • la qualité de l'eau du lac;
  • l'habitat de la faune aquatique;
  • l'offre de services de loisirs au parc du Lac-Beauchamp.

De plus, des panneaux d'interprétation portant sur les aménagements et le ruissellement des eaux seront installés. Ils informeront les citoyens sur la gestion des eaux de pluie et la fragilité de l'écosystème.

Impacts des travaux

Hiver et printemps 2018

  • Aucun impact.

Été et automne 2018

  • La plage demeurera ouverte selon l'horaire habituel. Il pourrait y avoir des fermetures ponctuelles pour permettre la réalisation des travaux.
  • Le parc, les sentiers et le centre de plein air demeureront accessibles en tout temps.
  • Le stationnement P1 (au centre de plein air) sera fermé temporairement (dates à confirmer) afin de permettre son réaménagement en stationnement écologique.
  • Les activités accueillant de nombreux participants ne seront pas permises. Les groupes scolaires ou de camps de jour ne seront donc pas admis de mai à décembre 2018.

Surveillez les mises à jour de cette page Web afin de connaître les impacts et les dates de fermeture, le cas échéant.

Prochaines étapes et échéancier des travaux

  • Réalisation des plans et devis : printemps 2018
  • Étude hydrologique : printemps, été et automne 2018
  • Plantation dans la bande riveraine : été 2018
  • Travaux à la plage pour limiter l'érosion : été 2018
  • Aménagement du stationnement écologique et création du sentier d'accès universel : été 2018
  • Remplacement du ponceau : automne 2018
  • Toiles de jute sur le myriophylle à épi (plante envahissante) : Échéancier à confirmer
  • Phase 2 (installation d'un puits artésien) : à confirmer selon l'étude de faisabilité

L'échéancier des travaux pourrait être revu notamment en fonction des conditions météorologiques.

Communiqués

Haut de la page