Circuit pédestre Le chemin de la Mine

Circuit pédestre Le chemin de la Mine

De la campagne à la ville

Vous avez remarqué que plusieurs rues d'un quartier du district de l'Orée-du-Parc portent le nom d'un minerai? Tout s'explique si l'on sait que des mines de fer y ont déjà été exploitées. Le boulevard de la Cité-des-Jeunes s'appelait même le chemin de la Mine, il n'y a pas si longtemps.

Savez-vous que la ville de Gatineau occupe une partie des anciens cantons de Hull, de Templeton et de Buckingham? Et que le canton de Hull, s'étendant de la rivière des Outaouais à Wakefield, comprenait douze rangs divisés en terres d'un mille de longueur par un tiers de mille de largeur? D'ailleurs, plusieurs rues actuelles suivent les limites entre ces rangs et ces terres.

Connaissez-vous l'évolution des limites territoriales de Hull qui, jusqu'en 1954, ne dépassaient pas l'actuel boulevard Saint-Raymond et le cimetière Saint-Rédempteur? L'urbanisation du nord de Hull a commencé cette année-là lorsqu'un entrepreneur fait annexer au territoire hullois une terre située au-delà de cette limite pour y construire des maisons.

Vous a-t-on déjà dit que les premiers habitants du chemin de la Mine venaient surtout des États-Unis et des Îles britanniques? Ce sont les Benedict, les Olmstead et les Pink (début du XIXe siècle), les Maxwell et les Murtagh (milieu du XIXe siècle), les Hendley (1887), les Dennison et les Furrie (début du XXe siècle) ainsi que les Kingsbury (1944). La principale famille francophone, celle des Thibodeau, s'est installée sur le chemin de la Mine au milieu du XIXe siècle. Elle venait de la région de Saint-Jérôme. Après un siècle de cohabitation, ces familles étaient toutes apparentées. Cependant, la plupart des familles anglophones ont aujourd'hui quitté la région.

Le grand incendie de forêt de 1870 ayant dévasté les rangs 5 à 8 entre Aylmer et la rivière Gatineau, la plupart des maisons patrimoniales du nord de Hull ont été bâties après cette date. Il n'en reste plus que six : quatre sont situées dans un environnement urbain tandis que deux ont conservé leur cadre rural.

En suivant ce parcours, à pied ou à vélo, vous découvrirez les trésors cachés de l'ancien chemin de la Mine et l'influence du passé sur notre milieu de vie. Nous espérons que cette expérience vous incitera à préserver notre patrimoine et à le mettre en valeur en vous rappelant qu'il est constitué de jalons qui s'additionnent avec les ans et qui forment une chaîne vivante qui s'enrichit sans cesse de l'apport de chaque génération.

Bonne découverte!

Mireille Apollon, conseillère municipale
District de l'Orée-du-Parc

Coordination : Christiane Théberge
Recherche et rédaction : Gilles Lachance
Collaboration : Sonia Blouin, Ville de Gatineau
Révision : Michel Bédard, Ville de Gatineau
Photos : Ville de Gatineau, Fonds du Service des arts et de la culture de la Ville de Hull, H015
Photos 2 et 14 : Ville de Gatineau
Photo 12 : Journal Le Droit
Cartographie : Charles Villeneuve, La Cartographie informatisée de l'Outaouais inc.
Conception : desrosiersdesign.com

Haut de la page