Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Appui à l'Arche Agapè

J’écris ce mot en soutien à l’Arche Agapè, une institution précieuse pour de nombreuses familles de Gatineau dont un membre souffre de déficience intellectuelle. Les récentes révélations sur Jean Vanier, son fondateur, sont terribles d’abord et avant tout quand on pense aux victimes de ses abus. J’espère que ces dernières sauront trouver le courage, la force et l’aide nécessaires pour guérir.

Ces révélations sont aussi inquiétantes quand on pense à l’avenir de l’Arche d’aujourd’hui, notamment son chapitre de Gatineau. J’ai connu l’Arche dès l’enfance car ma tante, Danielle Jobin a fondé le chapitre de Hull. Mon oncle Paul Jobin en a été l’aumonier pendant des années. Pour moi personnellement l’Arche a surtout été un premier contact avec la différence. Quand ma tante Danielle venait nous visiter, elle avait toujours avec elle une ou deux jeunes de l’Arche, avec qui mon frère et moi jouions aux cartes. L’amour qu’elle leur portait était si grand et notre plaisir de nous amuser avec elles était si naturel que nous ne pouvions les voir autrement que comme des égales, même si leurs retards étaient évidents. Égaux dans l’amour, égaux dans le jeu, la nature ne nous avait toutefois pas donné les mêmes chances. Mais Danielle et l’Arche nous enseignaient par leurs actes que l’être humain, peu importe ses différences, a le droit au respect, au bonheur et à la dignité.

La mission de l’Arche reste la même aujourd’hui. L’Arche est une ressource essentielle à Gatineau, j’invite les donateurs à rester fidèles à sa mission, malgré les crimes de son fondateur.

Les allumetières et Jos Montferrand

L'Outaouais était à l’honneur cette semaine à l’émission Aujourd'hui l'histoire!

L’équipe était de passage au Musée canadien de l’histoire il y a quelques semaines pour enregistrer cette série d’épisodes. Une autre occasion d’en apprendre davantage sur ces ouvrières au cœur de l’histoire du vieux-Hull, et sur ce bûcheron qui fait partie de l’imaginaire de chez nous.

La vie de misère des allumettières de l’Outaouais: https://bit.ly/2T2F2...C5
Jos Montferrand, le bûcheron qui aimait la bagarre: https://bit.ly/2HM4uGJ

Les réformateurs de l'ancien temps

Analyse intéressante pour mieux comprendre la dynamique du développement immobilier et des revenus fonciers que ça génère. Les impacts de l'idée de forcer les villes à payer les terrains des écoles sont beaucoup plus importants qu'il n'y paraît à première vue.

"Le problème, c’est que le gouvernement colporte une vision complètement passéiste de la ville et des municipalités. Un modèle de développement totalement dépassé et qui est contraire à toute notion de développement durable."

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1523111/municipalite-terrains-ecoles-gouvernement-caq-legault-loi-40-michel-c-auger?fbclid=IwAR1jc66nP58LBC1cWCwL39FoDGSMdvvUp8Q0iaQM1i35QX1vylm2zKAjXu8

FCM - Préoccupations de Gatineau

À l’occasion de la rencontre des maires et mairesses des grandes villes canadiennes organisée par la FCM, j’ai multiplié les rencontres pour mettre de l’avant les préoccupations de Gatineau. Sur la question de l'entente sur le financement en logement, les maires du Québec sont unanimes: Québec et Ottawa doivent s'entendre, et ça presse. 

Bilan du sentier culturel 2019: très positif!

Achalandage en hausse sur le sentier lui-même, sur le site web, dans les commerces et galeries le long du parcours. Bravo et merci aux artistes, partenaires et commerçants.

Plusieurs coups de coeurs cet été, et déjà beaucoup d'idées pour la prochaine édition.

Tous les détails du bilan ici: https://bit.ly/3bdLj6b

La forêt Boucher : nos actions

Aucune protection n’était prévue pour la forêt Boucher avant 2013. On prévoyait y faire du développement « traditionnel », notamment avec un parc d’affaires... En adoptant le schéma d’aménagement de 2013, nous avons corrigé cela, en créant le parc de la forêt Boucher et en protégeant 75% de son périmètre, dont les espaces ayant la plus grande valeur écologique. J’étais conseiller municipal à l’époque, et, même si je souhaitais qu’on la protège en entier, le compromis trouvé par le conseil nous a permis de passer de zéro à plus de 2 kilomètres carrés protégés… un espace plus grand que le parc du Mont-Royal!

Depuis, nous avons investi près de 5 millions de dollars en acquisition de terrains. Lors de l’élection de 2017, j’ai pris l’engagement de créer un fonds de 1 million de dollars pour mettre en valeur nos forêts urbaines et de céder la gestion de la forêt Boucher à un OSBL. Nous avons déjà réalisé ces deux engagements grâce à une entente de près 800 000$ avec la Fondation de la forêt Boucher. La Fondation est un partenaire précieux avec qui la ville travaille de façon étroite. Nous travaillons aussi avec l’Union des municipalités du Québec pour réduire les coûts d’acquisitions de zones écologiques pour les villes.

Une pétition déposée au conseil municipal du 21 janvier nous demandait 3 choses. Voici nos réponses à ce jour :
1. Changer le zonage résidentiel d’un des lots dont la ville est propriétaire, afin de le protéger à long terme. Le travail est déjà amorcé depuis quelques mois. Les écosystèmes les plus riches de la forêt s’y trouvent, et nous allons cadenasser la protection à long terme.

2. Modifier les règlements municipaux afin de préserver davantage de couvert forestier. Les boisés jouent un rôle d’infrastructure verte et nous devons les protéger en conséquence. Nous sommes en train de rendre notre règlementation beaucoup plus sévère en ce sens et nous travaillons avec des partenaires comme le CREDDO pour augmenter la canopée urbaine. La protection de la forêt Boucher fait partie de nos initiatives.

3. Protéger 100% du périmètre de la forêt. Je demeure convaincu de l’importance de la plus grande protection possible. Mais j’ai aussi un autre principe fondamental : avant de prendre une décision, je veux toujours savoir combien ça coûte! Si, par exemple, on parle de plusieurs dizaines de millions, est-ce que ce serait l’action à prioriser en matière de lutte aux changements climatiques? Il faut prendre le temps d’y réfléchir avant de prendre une décision finale.

La lutte aux changements climatiques va nous imposer de plus en plus de choix difficiles dans les prochaines années. Comme plusieurs l’ont affirmé, « ça ne pourra pas toujours ne pas faire mal ». L’appui de la population sera fondamental pour que nous nous donnions des objectifs ambitieux. Je veux remercier tous les citoyens et toutes les citoyennes qui se sont mobilisés pour la forêt Boucher au cours des années. J’espère pouvoir compter sur votre appui dans les nombreux autres combats à venir.

Crédit photo: Fondation Forêt Boucher

Plus d’argent en culture!

La ministre de la culture Nathalie Roy - Députée de Montarville était de passage chez nous aujourd’hui avec Mathieu Lacombe - Député de Papineau à l'Assemblée nationale du Québec pour annoncer près de 300 000$ supplémentaires dans l’entente de développement culturel avec la Ville. Ça nous permettra notamment d’investir encore davantage dans le Sentier culturel et le Fonds d’animation du Centre-ville, en plus d’autres projets menés par des partenaires de la région : Fab Lab Onaki, Culture Outaouais, la coopérative des Ateliers d’artistes du Ruisseau, l’Avant-Première, etc.

Ces investissements s’ajoutent bien sûr à tout ce que nous faisons déjà. Le hasard a fait en sorte que des acteurs du milieu culturel faisaient aussi part ce matin de certaines inquiétudes. Je ne partage pas tous leurs constats, mais nous sommes pleinement conscients des défis que nous avons à relever et nous nous y attaquons. La culture demeure un pilier incontournable de l’action municipale et je pense que nos actions des dernières années en témoignent avec force.

Conférence de presse de la rentrée

Conférence de presse de début d'année, plus tôt aujourd'hui. Plusieurs sujets:

- Retour sur l'actualité des dernières semaines: j'ai notamment souligné le travail remarquable du milieu communautaire qui s'est mobilisé rapidement avec les équipes municipales, dans le dossier de l'incendie au Gîte Ami, afin d'offrir une solution d'urgence en plein temps des fêtes.

- Réaction au dossier paru ce matin sur l'épuisement dans certains services: nous sommes conscients des problèmes..., et nous travaillons à bâtir des solutions durables. Le bien-être et la santé de nos employés sont des préoccupations constantes. Nos employés sont notre force, et nous voulons qu'ils puissent travailler dans des conditions normales.

- Discussion sur les gros dossiers à venir en 2020

Plus de détails dans l'intégrale de ma conférence de presse ici 👇 🎥

https://www.facebook.com/pedneaudjobin/videos/557381298324627/

Retour au bureau

ÉvRetour au bureau cette semaine, j'en profite pour vous offrir à toutes et tous mes meilleurs voeux pour l'année à venir.

Déjà une rencontre avec le ministre Lacombe et nos équipes aujourd'hui, pour discuter des dossiers que nous mènerons en commun en 2020. L'année sera marquée entre autres par l'ouverture de la faculté de médecine que nous avons visitée cet après-midi, accompagnés des équipes de McGill et du CISSS de l'Outaouais! Une excellente nouvelle pour Gatineau.

Bon déb...ut d'année!

Merci au CISSSO pour les photos 📸

Le budget 2020 en quelques mots:

- On poursuit la réalisation du programme du conseil
- On s'adapte aux défis auxquels nous faisons face, notamment les changements climatiques
- Gain historique avec le point de TVQ, des nouveaux revenus pour Gatineau
- Investissements stratégiques notamment dans: la lutte aux changements climatiques, le plein air urbain, la bibliothèque Donalda Charron dans le Plateau