Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Jour 222 (5 novembre)

Le sprint du budget qui continue. Ce matin, exécutif, puis bref point de presse (webdiffusé). Par la suite, longue rencontre entre l'exécutif et le comité du budget sur les compressions imposées par Québec. On cherche des scénarios intelligents... à une semaine des débats budgétaires, ça chamboule ce que nous avons pris des mois à préparer. Je quitte la rencontre pour le lancement de la 22e édition du Déjeuner du maire qui se tiendra le 14 décembre prochain. Merci aux partenaires et aux quelques 350 bénévoles qui rendent possible la tenue de l'activité année après année, tous les détails au www.gatineau.ca/dejeuner. En pm, l'exécutif recommence sur des enjeux de ressources humaines (négos, révision de structure de postes, etc.). Petite parenthèse où le président du conseil me confirme que la majorité des conseillers refuse de tenir un nouveau vote sur Fraser. Je quitte pour une conférence téléphonique avec les maires de Saguenay et Laval et la mairesse de Longueuil (présidente du caucus des grandes villes) pour préparer notre sortie publique commune contre le pacte fiscal (le recul fiscal municipal). À15h, je fais un point de presse au même moment où mes collègues agissent chacun dans leur ville. Retour à l'exécutif. En fin de journée, je passe féliciter les participants aux programmes de formation préparatoire à l'emploi du SITO, des immigrants qui se lanceront en affaires. En soirée, longue série d'appels téléphoniques sur les enjeux du jour, dont un appel avec le député Marc Carrière sur le pacte fiscal, les canaux restent ouverts.

Commentaires (1) -

Stéphane Noël
Stéphane Noël

Monsieur le maire, vous n'avez pas perdu un centime avec le nouveau pacte fiscal imposer par Québec, je vous rappelle que le projet de loi 3 qui sera adopté en novembre vous permettra de venir nous prendre notre argent sur nos payes sans qu'on n'ait un mot à dire pour payer pour les extravagances de Gatineau. Je me souviendrai par-contre très longtemps de la valeur de la signature des représentants de la ville sur notre prochaine convention collective. Nous, on respectent nos engagements envers notre employeur, et vous...

Les commentaires sont clos