Ville de Gatineau
Sauvetage nautique et conseils de sécurité
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 5 juin 2020. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Sauvetage nautique et conseils de sécurité

Gatineau, le 5 juin 2020. – Le vendredi 22 mai 2020, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) et le Service de sécurité incendie de Gatineau (SSIG) ont fait équipe lors d'un sauvetage nautique qui aurait pu tourner au drame. Depuis, les deux services ont dû intervenir à quelques reprises pour d'autres situations à risque. La période estivale étant à nos portes, les pompiers et les policiers de Gatineau s'allient à la Société de sauvetage du Québec pour lancer un message de prévention aux personnes qui comptent aller se rafraîchir dans les plans d'eau de la région lors des grandes chaleurs.

Résumé de l'intervention du 22 mai 2020

Vers 18 h 30, un préposé aux communications du 911 a reçu un appel d'urgence pour un adolescent en détresse. Les policiers du SPVG et les pompiers du SSIG ont immédiatement été dépêchés sur la rivière des Outaouais.
Le jeune homme avait sauté à l'eau près du pont Prince-de-Galles, derrière l'Université du Québec en Outaouais, pour récupérer un ballon et avait rapidement été emporté par le courant.
L'adolescent de 16 ans a finalement été localisé à quelques mètres du barrage situé à l'ouest de la traverse des Chaudières. Une corde lancée à l'eau depuis le rivage par deux patrouilleurs du SPVG a permis de le ramener en lieu sûr juste avant qu'il ne soit emporté par le courant vers le barrage.
L'adolescent a été évalué par les paramédics, mais n'a pas été transporté à l'hôpital. Il s'en est sorti avec une bonne frousse… agrippé à son ballon qui lui a probablement permis de ne pas sombrer. Il s'en est fallu de peu pour éviter une fin tragique compte tenu du barrage et du fait que le jeune homme était épuisé.
La mission de sauvetage a nécessité un grand déploiement des services d'urgence d'Ottawa et de Gatineau pour effectuer des recherches sur l'eau et sur les berges des deux rives de la rivière des Outaouais afin de localiser et de secourir l'adolescent en détresse.
Du côté d'Ottawa : deux équipes spécialisées du Service des incendies d'Ottawa, cinq unités du Service de police d'Ottawa, ainsi que deux unités du Service paramédic d'Ottawa se sont déplacées sur les lieux afin de contribuer aux efforts.
Du côté de Gatineau : treize pompiers du SSIG, sept policiers du SPVG et une unité de la Coopérative des paramédics de l'Outaouais ont été déployés.

Statistiques des services d'urgence de Gatineau

En 2019, le SSIG, assisté du SPVG, a répondu à 41 appels de détresse concernant des individus en difficulté sur les plans d'eau.
En date du 4 juin, le SSIG a déjà répondu à 22 appels de détresse, soit 50 % de plus qu'à pareille date en 2019.

Statistiques sur les noyades

En date du 3 juin, la Société de sauvetage recensait 19 noyades pour l'année 2020, comparativement à 14 à pareille date en 2019.
En 2019, la Société de sauvetage a recensé 58 noyades non officielles, comparativement à 57 en 2018.
Au Québec, 41 % des noyades surviennent en rivière. Il est donc important d'être conscient des dangers imprévus, comme les courants forts, les eaux troubles, les fonds irréguliers, les chutes et les barrages.


Citations

« La majorité des sauvetages nautiques que nous devons effectuer surviennent à la suite de négligence, par exemple lorsque des personnes s'aventurent dans des zones à risque ou ne portent pas de gilet de flottaison lors de leurs activités. Les débits d'eau sont importants à cette période de l'année et il suffit de quelques secondes pour être emporté par le courant ou dans les rapides. Il faut prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les noyades et décourager les comportements téméraires », a affirmé le chef de division du SSIG, M. Dany Fortin.

« Nous sommes fiers de l'intervention efficace de tous les services d'urgence de Gatineau et d'Ottawa qui ont permis, le 22 mai dernier, de sauver in extremis la vie d'un adolescent. Les patrouilleurs qui ont eu la chance d'extirper le jeune homme de la rivière vont se souvenir toute leur vie de ce moment marquant. Si cet incident a connu une fin heureuse, nous nous inquiétons d'avoir reçu récemment plusieurs appels d'urgence de cette nature et nous souhaitons réitérer vivement l'importance d'avoir les équipements de sécurité nécessaires lors d'activités nautiques et de ne pas s'aventurer dans des endroits non surveillés », a indiqué l'inspecteur Mathieu Tremblay du SPVG

« L'incident de la semaine dernière nous rappelle toute l'importance des messages de prévention aux abords des plans d'eau et cet acte de sauvetage est en lien direct avec notre mission », a mentionné M. Vincent Riopel, administrateur de la Société de sauvetage présent à la sortie médiatique.

« Chaque année, la région de l'Outaouais est confrontée à de nombreuses noyades. Selon le rapport Faits saillants sur les noyades et les autres décès liés à l'eau au Québec de 2009 à 2015, publié par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement, la région de l'Outaouais arrive au cinquième rang des régions administratives en ce qui a trait au nombre de décès liés à l'eau. Il y a donc tout avantage à suivre les conseils de sécurité aquatique et nautique préconisés par la Société de sauvetage, car même si vous estimez savoir bien nager, avant de vous aventurer dans l'eau, il faut considérer les forces de l'eau vive », a pour sa part ajouté M. Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage.

Lien connexe

Société de sauvetage

Images

De gauche à droite: M. Mathieu Tremblay, Inspecteur au SPVG, M. Dany Fortin, chef de division au SSIG, M. Vincent Riopel, administrateur de la Société de sauvetage.
– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Andrée East
Agente relationniste
Service de police
Ville de Gatineau
east.andree@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page