Ville de Gatineau
Contrôles routiers sur les ponts interprovinciaux
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 1 avril 2020. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Contrôles routiers sur les ponts interprovinciaux

Gatineau, le 1er avril 2020. – Pour freiner la propagation de la COVID-19, depuis midi aujourd'hui, les policiers du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) sont présents à des endroits stratégiques afin de limiter aux déplacements essentiels l'accès sur son territoire.


Faits en bref

Cette nouvelle mesure vise à limiter les déplacements non essentiels entre les provinces et régions dans une optique de santé publique, comme annoncé par le décret émis par les autorités provinciales.
Lors des contrôles routiers, les policiers évalueront au cas par cas si la raison du déplacement est essentielle, par exemple :
- Pour un déplacement vers le travail lorsque le télétravail n'est pas possible;
- Pour obtenir un suivi médical ou des soins;
- Pour des fins humanitaires.
Les points de contrôle sont situés aux endroits suivants :
- Traversier de Masson-Angers;
- Pont Alexandra;
- Pont Portage;
- Pont des Chaudières;
- Pont Champlain.
D'autres points de contrôle pourraient être ajoutés en fonction de l'évolution de la situation.
Les points de contrôle se feront de façon sporadique.
Le SPVG invite la population à collaborer en respectant cette nouvelle mesure sanitaire mise en place par le gouvernement du Québec. Il est important de se conformer aux mesures imposées qui évoluent de jour en jour.
Rappelons qu'il est interdit aux personnes présentant des symptômes, ayant voyagé ou ayant été en contact étroit avec une personne présentant des symptômes de se déplacer à l'extérieur.
Le SPVG préconise une approche basée sur l'information et la sensibilisation de la population.
- L'objectif est de renforcer les messages du gouvernement et de favoriser la collaboration de la population.
- Bien que le SPVG privilégie une approche communautaire de persuasion, les policiers du SPVG sont prêts à prendre des mesures coercitives advenant un refus de collaboration.
- Des amendes pourraient être imposées aux personnes qui ne collaborent pas. Une disposition de la Loi sur la santé publique permet aux policiers de donner des contraventions pouvant varier de 1 000 $ à 6 000 $.
- Les pouvoirs usuels des policiers demeurent applicables, et toute infraction constatée lors d'une intervention policière générera les mêmes conséquences légales (ex. : une infraction criminelle)
Le SPVG tient à rappeler à l'ensemble de la population que le 911 est réservé aux cas d'urgence. Le 911 ne doit pas être appelé pour demander de l'information sur les directives gouvernementales et leurs applications.
Le SPVG travaille en étroite collaboration avec ses partenaires de la Sûreté du Québec et de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l'Outaouais.
– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Renée-Anne St-Amant
Agente relationniste
Service de police
Ville de Gatineau
st-amant.renee-anne@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page