Ville de Gatineau
Recherche de victimes de leurre d'enfants
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 30 juillet 2020. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Recherche de victimes de leurre d'enfants

Gatineau, le 30 juillet 2020. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) est à la recherche de victimes de leurre d'enfants de la part de M. Jean-Simon Leblanc-Jalette, 27 ans, de Gatineau. Celui-ci aurait fait au moins deux victimes sur le territoire de Gatineau depuis le début de l'année 2019. Les enquêteurs ont des raisons de croire qu'il pourrait avoir fait d'autres victimes.


Faits en bref

C'est à la suite d'une enquête de plusieurs mois, de perquisitions et d'expertises que des accusations ont pu être déposées contre le suspect.
Entre les mois de janvier et d'avril 2019, M. Leblanc-Jalette serait entré en contact avec deux jeunes filles mineures, dont une de moins de 16 ans, par le biais d'applications populaires auprès des adolescents.
Rapidement, l'accusé a commencé à tenir des propos de nature sexuelle et à envoyer des photos de ses organes génitaux à ses interlocutrices.
Bien qu'il savait que les deux jeunes filles étaient d'âge mineur, M. Leblanc-Jalette leur a demandé de lui envoyer des photos sexuellement explicites.
M. Leblanc-Jalette est également parvenu à convaincre l'une des deux jeunes filles d'aller à sa rencontre. Il a profité de l'occasion pour lui faire des attouchements.
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a autorisé plusieurs accusations contre l'homme de 27 ans, soit :
- Leurre;
- Rendre accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite;
- Contacts sexuels.
Les éléments recueillis au cours de l'enquête laissent croire que l'individu pourrait avoir fait d'autres victimes, y compris à l'extérieur du territoire de Gatineau.
Nous recommandons aux parents de vérifier les applications et les appareils électroniques de leurs enfants pour s'assurer que Jean-Simon Leblanc-Jalette n'est pas entré en contact avec eux via des applications populaires comme Facebook, Messenger, Snapchat, etc. Il aurait utilisé des profils indiquant sa véritable identité, mais également au nom de Jean Duclos.

Toute personne croyant avoir été victime de M. Leblanc-Jalette ou ayant des informations est invitée à composer le 819 243-INFO (4636), option 5 ou à contacter son service de police local.

Enquête sur les crimes en série

En fonction de la Loi sur la police, le SPVG a informé la Sûreté du Québec que plusieurs dossiers d'agressions sexuelles sur son territoire pouvaient être liés et qu'il pouvait y avoir d'autres victimes.
Par conséquent, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée.
Le GECS est une structure de commandement unifiée au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d'identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.
L'enquête est toujours menée par le SPVG et l'étroite collaboration se poursuit avec la Sûreté du Québec.

Images

Jean-Simon Leblanc-Jalette 1
Jean-Simon Leblanc-Jalette 2

Liens connexes

#GARDECAPOURTOI

Cyber aide : Sécurité internet

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Andrée East
Agente relationniste
Service de police
Ville de Gatineau
east.andree@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page