Ville de Gatineau
La sécurité nautique : pour un été sans souci sur l'eau
Passer au contenu principal
Ville de Gatineau
Communiqué
La sécurité nautique : pour un été sans souci sur l'eau

Gatineau, le 10 juin 2021. – La saison estivale étant bien entamée, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) souhaite réitérer les obligations et les conseils de sécurité de base entourant la conduite d'une embarcation nautique et la pratique de sports nautiques.

En ce début de saison, les policiers du SPVG ont remarqué une recrudescence du nombre de nouveaux plaisanciers, parfois inexpérimentés, sur les cours d'eau, raison pour laquelle il est d'autant plus important de rappeler les règles de sécurité de base.

Présence de la patrouille nautique sur la rivière des Outaouais

Depuis le samedi 5 juin, la patrouille nautique du SPVG est bien présente sur la rivière des Outaouais.
– Plus de 190 embarcations ont été vérifiées par les policiers du SPVG.
– Quelque 30 constats d'infraction ont été remis pour divers types d'infractions relatives à la sécurité nautique, comme le non-port du gilet de sauvetage, le nombre insuffisant de gilets de sauvetage à bord de l'embarcation, la non-détention d'une carte de compétence ou encore pour l'absence d'équipement de sécurité.
– Dix utilisateurs de planche à pagaie, qui n'avaient aucun équipement de sécurité, ont été expulsés du cours d'eau.
– Les policiers de la patrouille nautique ont aussi remorqué hors de l'eau une embarcation en panne.

Particularités propres à l'Outaouais

Le niveau d'eau de la rivière des Outaouais est particulièrement bas à l'heure actuelle. Les plaisanciers doivent donc redoubler de prudence et demeurer dans les voies navigables. En conséquence, il faut bien connaître ces voies avant d'embarquer sur l'eau.
En Outaouais, la bande de très hautes fréquences (VHF canal 16) ne fait pas l'objet d'une écoute en continu; il importe donc de composer le 911 pour toute urgence.

Obligations et conseils de sécurité de base à bord d'une embarcation

Toute personne qui conduit une embarcation de plaisance motorisée, à essence ou électrique, doit obligatoirement détenir une carte de conducteur d'embarcation de plaisance ou l'équivalent.
Avant de quitter le quai, il importe de procéder à une vérification visuelle de son embarcation et de l'ensemble de son équipement afin de s'assurer que tout est en ordre (ex. : niveau d'essence, équipement de sécurité requis, etc.). Cela permet d'éviter de mauvaises surprises.
Il est également recommandé de surveiller les conditions météorologiques et de préparer un plan de navigation avant d'appareiller son embarcation.
Un accident est vite arrivé! Lors de leur sortie, les plaisanciers devraient être attentifs en tout temps à leur environnement et circuler à une vitesse sécuritaire leur permettant de réagir efficacement en cas de nécessité.

Équipement de sécurité nécessaire

Les plaisanciers doivent s'assurer que tout l'équipement de sécurité nécessaire est à bord de leur embarcation. De plus, cet équipement doit être en bon état de fonctionnement, accessible en permanence ainsi qu'entretenu et remplacé conformément aux instructions ou aux recommandations du fabricant.
L'équipement nécessaire varie en fonction du type et de la longueur de l'embarcation. Il est essentiel de bien se renseigner sur ses obligations en tant qu'opérateur avant de prendre le large. Parmi ces équipements, on peut retrouver :
– Des vêtements de flottaison individuels ou gilets de sauvetage approuvés au Canada de la taille appropriée pour chaque personne à bord;
– Une ligne d'attrape flottante;
– Un dispositif de remontée à bord;
– Un dispositif de propulsion manuelle (rames) ou une ancre avec au moins 15 mètres de cordage;
– Une ou des bouées de sauvetage;
-– Une écope, une pompe à main ou un autre dispositif de pompage;
– Un dispositif de signalisation sonore;
– Des feux de navigation si on utilise l'embarcation entre le coucher et le lever du soleil;
– Une lampe de poche étanche et/ou des signaux pyrotechniques (fusées de détresse);
– Un extincteur.
Les plaisanciers sont invités à consulter le Guide de sécurité nautique de Transports Canada pour connaître les obligations spécifiques auxquelles ils doivent se conformer en fonction de leur embarcation.

Planches à pagaie : le gilet de sauvetage, il faut le porter!

Les planches à pagaie sont assujetties aux mêmes exigences sur l'équipement de bord que le pédalo, le vélo nautique ou le kayak, soit :
– Un gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord et de la taille appropriée (les vestes portées à la ceinture de style sac banane sont autorisées);
– Une ligne d'attrape flottante d'au moins 15 mètres;
– Un sifflet;
– Une lampe de poche étanche, si l'utilisation s'effectue après le coucher du soleil ou avant son lever ou par visibilité réduite.

Alcool et bateau ne font pas bon ménage

Rappelons que les conducteurs d'embarcations nautiques sont soumis aux mêmes lois que s'ils étaient au volant d'un véhicule routier.
– L'opérateur d'une embarcation nautique dont le taux d'alcool dépasserait la limite permise de 80 mg d'alcool par 100 ml de sang ou qui serait sous l'influence d'une drogue pourrait être accusé de conduite avec les capacités affaiblies en vertu du Code criminel.
Le SPVG recommande fortement aux conducteurs d'embarcations de ne pas consommer, tout en veillant à ce que la consommation de leurs passagers soit modérée.

Liens connexes

Guide de sécurité nautique de Transports Canada

Vérifications à effectuer avant le départ


Image

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Renée-Anne St-Amant
Agente relationniste
Service de police
Ville de Gatineau
st-amant.renee-anne@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page