Ville de Gatineau
Recherche de victimes de harcèlement criminel
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 26 juin 2019. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Recherche de victimes de harcèlement criminel

Gatineau, le 26 juin 2019. – Le 12 juin dernier, les policiers du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ont procédé à l'arrestation de M. Mexan Basile Mboumba-Awoulé, 38 ans, relativement à trois dossiers de harcèlement criminel. Le SPVG a des raisons de craindre que l'homme ait pu faire d'autres victimes et désire leur tendre la main. Il souhaite par le fait même rappeler l'importance de prendre les mesures nécessaires afin de protéger sa vie privée et ainsi éviter d'être retracé facilement par des étrangers.

Modus operandi

Entre décembre 2018 et avril 2019, M. Mboumba-Awoulé aurait abordé trois jeunes femmes d'âge mineur alors qu'elles utilisaient les transports en commun ou lorsqu'elles se trouvaient à leur lieu de travail situé non loin de stations de débarquement.
Le suspect aurait entamé une discussion avec les jeunes filles en leur posant des questions personnelles afin de connaître leur nom et leur âge. Il les aurait également invitées à faire des activités avec lui, ce qu'elles ont refusé.
Avec les informations obtenues, M. Mboumba-Awoulé aurait été en mesure de retracer deux des trois jeunes femmes sur les réseaux sociaux. Il leur aurait par la suite envoyé plusieurs messages insistants malgré les demandes claires des victimes de cesser toute communication avec elles.
L'enquête du SPVG, qui a été entamée à la suite de la réception des plaintes des trois victimes, a permis l'arrestation de l'individu le 12 juin dernier.
L'accusé a comparu devant la Cour du Québec pour répondre à des accusations de harcèlement criminel et de communications harcelantes. Il a été libéré sous diverses conditions, y compris celles de ne pas entrer en contact avec ses victimes et de ne pas faire usage des réseaux sociaux.

Recherche de victimes

Bien que les événements se soient déroulés dans le secteur de Gatineau et que l'accusé semblait viser des jeunes femmes mineures, le SPVG n'exclut pas la possibilité qu'il ait visé des femmes plus âgées sur l'ensemble de son territoire.
Le SPVG invite toute personne ayant été victime de harcèlement de la part de M. Mboumba-Awoulé à contacter sa ligne info au 819 243-INFO (4636), option 5

Qu'est-ce que le harcèlement criminel?

Vous êtes victime de harcèlement criminel si quelqu'un :
- Vous suit régulièrement au cours de vos allées et venues;
- Communique constamment avec vous par courriel ou par téléphone sans votre consentement;
- Vous laisse des messages menaçants vous concernant ou concernant votre famille et vos amis;
- Surveille fréquemment votre résidence ou votre lieu de travail;
- Fait constamment des gestes obscènes à votre égard;
- Endommage volontairement, de façon régulière, vos biens.

Quoi faire si vous êtes victime de harcèlement?

Dites clairement à votre harceleur de cesser ses tactiques.
Interrompez tout contact avec la personne qui vous harcèle. Surtout, n'acceptez jamais de la rencontrer ou de la suivre.
Portez plainte au SPVG en composant le 819 246-0222.
Notez tous les détails importants : dates du harcèlement, comportement du harceleur, vos sentiments et réactions du moment, etc.
Conservez des copies des messages téléphoniques, notes, lettres, textos et courriels reçus. Gardez aussi tous les colis et cadeaux que le harceleur vous envoie.

Image

Photo de M. Mboumba-Awoulé

Lien connexe

Harcèlement criminel

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Andrée East
Agente relationniste
Service de police
Ville de Gatineau
east.andree@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page