Ville de Gatineau
Recherche de victimes de vols à la suite de l'administration d'une substance intoxicante
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 30 janvier 2019. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Recherche de victimes de vols à la suite de l'administration d'une substance intoxicante

Gatineau, le 30 janvier 2019. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a procédé hier à l'arrestation de monsieur Daniel MacKay, 34 ans, à la suite de deux plaintes de vols. Le suspect, monsieur MacKay, aurait administré une substance intoxicante à ses victimes, soit possiblement du GHB, afin de faciliter la perpétration de vols à leur résidence. Le SPVG a des raisons de craindre que monsieur MacKay ait fait d'autres victimes et souhaite, par le fait même, sensibiliser la population à des pratiques sécuritaires.

Modus operandi

Monsieur MacKay prend contact avec ses victimes par le biais d'applications de rencontre.
Dans les deux plaintes enquêtées par le SPVG, l'application « Grindr » a été utilisée. Toutefois, l'enquête nous démontre qu'il a aussi, par le passé, utilisé l'application « Gay411 ».
Il n'est pas exclu que le suspect puisse avoir fait d'autres victimes, sans égard au sexe de la victime ou à son orientation sexuelle, en utilisant d'autres applications ou sites de rencontre.
L'enquête démontre qu'il aurait déjà utilisé les noms d'utilisateur Stéphane, Craig, Dan et Stephen. Il pourrait aussi avoir utilisé d'autres noms.
Dans les deux cas rapportés, après de premiers échanges entre le suspect et ses victimes par le biais des applications, ces dernières l'invitent à leur domicile où il y a consommation d'une boisson (alcoolisée ou non).
Rapidement, les victimes ressentent des signes d'intoxication avancée, deviennent confuses et perdent contact avec la réalité.
Monsieur MacKay profite alors de l'état d'inconscience des victimes pour fouiller leur domicile et y subtiliser divers objets.
Lorsqu'elles reviennent à elles, plusieurs heures plus tard, les victimes constatent que le suspect a quitté les lieux et que plusieurs objets de valeurs, tels des bijoux, du matériel électronique, des pièces d'identité, des cartes de crédit, etc., sont manquants.
Le SPVG a des raisons de croire que monsieur MacKay aurait pu faire d'autres victimes et invite celles-ci à communiquer avec ses enquêteurs en composant le 819 243-2346, poste 6040.

Informations sur les enquêtes et le suspect

Les deux plaintes de vol ont été déposées au SPVG à quelques jours d'intervalle. Monsieur MacKay a été identifié très rapidement comme suspect. Il était déjà connu en matière d'introduction par effraction, de vol et de fraude à Gatineau et Ottawa (avec des modus operandi différents, sans substances délétères).
Monsieur MacKay a été arrêté par les policiers du SPVG hier vers 19 h 30 alors qu'il se trouvait sur le territoire d'Ottawa.
Il a été transporté au Quartier général du SPVG où il a été rencontré par les enquêteurs.
Il est ensuite demeuré détenu et a comparu en fin de journée devant la Cour du Québec.
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales a autorisé des accusations de vol, d'introduction par effraction, de bris d'engagement et de bris de probation.
L'enquête se poursuit et d'autres accusations pourraient être portées.

Conseils de sécurité personnelle

En tout temps, il est important de considérer la sécurité de sa personne. Quand il est question de sécurité personnelle, il vaut toujours mieux éviter des situations comportant des risques.
Bien que toute situation ne puisse être prévenue ou contrôlée, il est possible de prendre des mesures pour réduire les risques d'être victimes de certains crimes d'opportunité.
Par exemple, lors d'un premier rendez-vous à la suite d'une rencontre en ligne, les précautions suivantes sont notamment de mises :
- Les premières rencontres devraient toujours avoir lieu en terrain neutre comme dans un lieu public;
- Il importe de planifier son propre moyen de transport pour l'aller et le retour;
- Avertir ses proches de cette rencontre en leur disant où elle a lieu, avec qui et l'heure à laquelle elle est supposée se terminer;
- Conserver ses effets personnels sur soi (téléphone cellulaire, clés, cartes d'identité, etc.);
- Si un malaise est ressenti face à la personne, la meilleure chose à faire est de se fier à son instinct et de partir sans hésiter.
Le SPVG met à la disposition des citoyens une série de conseils de prévention dans le police.gatineau.ca. Ceux-ci peuvent les aider à identifier des situations potentiellement dangereuses et à prendre des mesures pour les éviter.

GHB

Le GHB, sous forme liquide, est inodore, incolore et sans saveur. Il peut aussi exister sous forme de capsule ou de poudre. Bien qu'il arrive que le GHB donne un goût salé et savonneux subtil à la consommation, il est très difficile à détecter lorsqu'il est mélangé à une boisson alcoolisée.
Voici les effets principaux du GHB :
- Sensation d'ivresse;
- Absence d'inhibition;
- Vision rétrécie;
- Manque d'équilibre et perte de contact avec la réalité;
- Altération du jugement et confusion;
- Sensation de calme ou d'euphorie;
- Signes d'excitabilité ou d'agressivité;
- Frissons et nausées;
- Amnésie et hallucinations;
- Perte de conscience.
Lorsque ces effets sont ressentis, il importe de se diriger immédiatement vers des gens susceptibles d'apporter leur aide (personnel d'un bar, d'un commerce, d'un hôpital, policiers, etc.) et de leur demander assistance.
Quelques conseils :
- En lieu public comme à domicile, il importe de toujours garder un oeil vigilant sur son entourage et sur sa consommation;
- Il vaut mieux refuser les consommations offertes par un inconnu et ne pas « goûter » à la consommation d'autrui, même si cette personne est familière;
- Si un verre a été laissé sans surveillance, par exemple le temps de se rendre aux toilettes, ne pas le reprendre;
- Lorsqu'il y a un doute qu'un verre a été touché par autrui, il est préférable de s'abstenir de le boire.
Si une personne décide de consommer du GHB de façon volontaire, il est recommandé de le faire en présence d'une personne de confiance.

Citation de l'agente relationniste, Andrée East

« Nous invitons les personnes qui auraient pu être victimes de monsieur MacKay, ou de toute autre personne, de ne pas hésiter à porter plainte ou à demander de l'aide à des organismes spécialisés. Il peut être traumatisant de se réveiller chez soi, sans aucun souvenir, et d'avoir été victime d'un tel vol. Nous tenons à rassurer les citoyens de ne pas avoir peur d'être jugés s'ils désirent porter plainte. Leur dossier sera enquêté en toute confidentialité et nous respecterons le choix de la victime de poursuivre ou non le processus judiciaire. »


Liens connexes

Prévention du crime et conseils de sécurité

Sécurité personnelle


Images

Photo de monsieur Daniel MacKay
Photo utilisée dans un ou des applications
– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Andrée East
Agente relationniste
Service de police
Ville de Gatineau
east.andree@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page