Raccordements inversés
Passer au contenu principal
Raccordements inversés
Raccordements inversés

Dans cette page

Voir aussi

Un raccordement inversé, c'est quoi au juste?

Un raccordement inversé, c'est un défaut de branchement ou une défectuosité à un équipement qui permet à des eaux usées sanitaires de se déverser ailleurs que dans un réseau d'égout domestique sanitaire ou unitaire. Le déversement peut se faire :

  • Dans un réseau d'égout pluvial;
  • Sur le sol;
  • Dans un fossé;
  • Dans un cours d'eau.

Un raccordement inversé peut être la résultante :

  • D'une erreur lors de travaux de plomberie;
  • D'un mauvais branchement;
  • D'un équipement défectueux.

Les raccordements inversés peuvent représenter une source de pollution pour les plages, les lacs, les cours d'eau et les milieux humides. La qualité de l'eau étant primordiale au maintien de la biodiversité et de notre qualité de vie, l'élimination des raccordements inversés devient essentielle.

Un raccordement inversé, ce n'est PAS…

Un « branchement illicite » des eaux pluviales vers le réseau d'égout des eaux usées.

L'obligation d'agir découle de :

  • L'engagement 37 de la Politique nationale de l'eau, à savoir : « Éliminer […] les rejets d'eaux usées par temps sec »;
  • Divers protocoles d'entente signés entre la Ville et le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) concernant des programmes d'aide gouvernementale (Programme d'infrastructures Québec-Municipalités [PIQM] et Fonds Chantiers Canada-Québec [FCCQ]).

Ainsi, toute municipalité munie d'un réseau pluvial et ayant signé un protocole d'entente avec le MAMH pour un de ces programmes d'aide gouvernementale doit établir un programme d'élimination des raccordements inversés. Selon le MAMH, près de 250 municipalités québécoises ont signé un tel protocole.

La Ville de Gatineau a élaboré un plan d'action pour l'élimination des raccordements inversés dans les réseaux de collecte d'eaux usées municipales. C'est dans ce contexte que la Ville de Gatineau doit respecter ses obligations envers le MAMH et doit procéder à la recherche et à la correction des raccordements inversés sur son territoire.

La Ville de Gatineau est actuellement à l'étape de dépistage des raccordements inversés afin de dresser un portrait de la situation sur son territoire.

Méthodologie

  • Inspection et échantillonnage de tous les exutoires : Cette première étape, réalisée en 2017-2018, visait à évaluer la probabilité de l'existence d'un raccordement inversé à chacun des exutoires.
  • Inspection des regards d'égout : Dans le but de cibler les sections du réseau d'égout présentant des raccordements inversés, les regards d'égout pluvial sont ouverts par temps sec afin de vérifier la présence d'un écoulement d'eau. Le réseau d'égout pluvial est ainsi parcouru de l'aval vers l'amont jusqu'au regard où il y a absence d'écoulement.
  • Les essais de confirmation
    • Essai à la fumée
      Cette technique rapide et relativement peu coûteuse permet de soulever les raccordements suspects sur des tronçons de réseau d'égout. Les essais à la fumée consistent à pousser dans le réseau d'égout, au moyen d'un ventilateur, une fumée non toxique permettant de détecter des immeubles suspects. Les bâtiments où un dégagement de fumée est observé à un ou plusieurs évents seront considérés comme suspect.


      Photo gracieuseté d'EnviroServices

      Photo gracieuseté d'EnviroServices
    • Essais au traceur
      Cette technique permet de confirmer les raccordements suspects. L'opération consiste à verser un traceur dans un évier ou une chasse d'eau du bâtiment et à en surveiller la présence dans les regards d'égout pluvial et sanitaire afin de détecter les raccordements inversés. Selon le cas, le traceur peut prendre la forme d'un colorant non toxique et non tachant ou de balles flottantes, de type ping-pong.

Référence : Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation

Avis à l'occupant : essais à la fumée entre le lundi 22 juillet et le vendredi 2 août 2019 si les conditions météorologiques sont favorables

Travaux correctifs

La Ville en étant à l'étape du dépistage, aucune action corrective n'est présentement requise de la part des propriétaires résidentiels et aucun avis d'infraction ne sera émis. La Ville de Gatineau révise sa réglementation concernant les branchements d'égouts et d'aqueduc. Le nouveau règlement établira, entre autres, la répartition des coûts des travaux correctifs entre la Ville et le propriétaire en fonction de divers facteurs à considérer.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page