Ville de Gatineau
Lancement de deux nouveaux programmes pour prévenir la violence et l'intimidation dans les écoles
Passer au contenu principal
Lancement de deux nouveaux programmes pour prévenir la violence et l'intimidation dans les écoles
Lancement de deux nouveaux programmes pour prévenir la violence et l'intimidation dans les écoles

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 4 novembre 2014. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, le 4 novembre 2014 – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a lancé aujourd'hui deux nouveaux programmes de sensibilisation, intitulés « Partenaires V.I.P (Violence-Intimidation-Prévention) pour les écoles primaires, et « A.V.I.S.E » (Arrêtons la Violence et l'Intimidation, Soyons Engagés) pour les écoles secondaires. Ces programmes ont été développés par la Division recherche, développement et stratégie organisationnelle du SPVG à la suite de consultations auprès d'intervenants scolaires, de parents, de jeunes de la Commission jeunesse de la Ville de Gatineau, de policiers de la section Résolutions et actions préventives de quartier et d'une collaboration avec le Centre de placement spécialisé du Portage. Ces nouveaux programmes succèdent au programme intimidation/taxage.ca, qui était offert dans les écoles depuis une dizaine d'années. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'application du projet de loi 56, adopté le 12 juin 2012 par l'Assemblée nationale : Loi visant à prévenir et combattre la violence à l'école. Cette dernière précise les devoirs et les responsabilités des partenaires scolaires et des policiers, afin de s'assurer que tout élève puisse développer son plein potentiel à l'abri de toute forme de violence.

Une problématique qui touche un élève sur trois

Un sondage effectué auprès de 63 200 élèves de 470 polyvalentes québécoises, et dont les résultats ont été rendus publics en mai 2013 par l'Institut de la statistique du Québec, révèle qu'un élève du secondaire sur trois dit avoir été victime d'un geste de violence au moins une fois durant l'année scolaire à l'école ou sur le chemin de l'école, ou de cyberintimidation. La violence et l'intimidation à l'école peuvent prendre plusieurs formes, telles que : discrimination, homophobie, violence physique, agression indirecte ou cyberintimidation.

Le directeur du SPVG, Mario Harel, désire que la population ainsi que le milieu scolaire soient mieux outillés pour comprendre le phénomène de la violence et de l'intimidation, en détecter les manifestations et intervenir efficacement : «Les problématiques de violence et d'intimidation chez les jeunes ont beaucoup évolué au cours des dernières années, et nous sommes fiers de lancer ce matin ces programmes renouvelés, novateurs et adaptés aux problématiques contemporaines. L'école agit déjà de plusieurs façons pour prévenir et traiter les situations de violence et d'intimidation. Toutefois, le Service de police de la Ville de Gatineau tient à soutenir le milieu scolaire de façon concrète et efficace».

Une approche novatrice et avant-gardiste

Le développement de ce projet, piloté par Isabelle Plante, responsable ? analyse et recherche en criminologie et prévention du crime au SPVG, s'est déroulé sur une période de 18 mois, et a nécessité l'apport de dizaines de ressources : «En plus des nombreuses consultations, nous avons étudié ce qui se faisait ailleurs, puis avons pris le temps de tester nos programmes en développant des projets pilotes dans six écoles. Aujourd'hui, nous sommes fiers d'arriver avec un programme clef en main pour les écoles, afin de les soutenir dans leur lutte contre l'intimidation et la violence».

Parmi les nombreux outils de sensibilisation développés figurent de courtes vidéos illustrant une dizaine de situations et conséquences, qui ont été tournées grâce à la collaboration de jeunes acteurs et figurants bénévoles. Ces capsules abordent notamment l'intimidation via les médias sociaux et les pratiques à risque de certains des outils de communication privilégiés par les adolescents.

Les élèves, leurs parents, les enseignants ainsi que tout le personnel scolaire et les policiers trouveront dans «Partenaires V.I.P» et «A.V.I.S.E» des outils leur permettant de s'engager collectivement dans cette lutte essentielle à l'intimidation et à la violence.

Un accueil très favorable du milieu scolaire

Le programme a été présenté aux commissions scolaires et institutions privées du territoire à la mi-octobre, et obtenu un accueil des plus favorables. En l'espace de quelques semaines, 80 % des écoles primaires (41 sur 51) se sont inscrites à «Partenaires V.I.P», tandis que toutes les polyvalentes et écoles secondaires publiques et privées de Gatineau ont adhéré au programme «A.V.I.S.E.». Les programmes seront également offerts aux écoles anglophones dès le début de l'année 2015, alors que les trousses d'animation sont actuellement en traduction. M. Bernard Dufourd, directeur général de la Commission scolaire des draveurs, a tenu à saluer le travail du SPVG : «Les programmes « Partenaires V.I.P» et «A.V.I.S.E» répondent à un besoin réel dans nos écoles, et nous agissons en complémentarité dans cette lutte à la violence et l'intimidation. Nous sommes reconnaissants envers le SPVG d'avoir développé ces nouveaux outils et de les mettre à notre disposition».

Discussions à venir sur les médias sociaux

Dans le cadre du lancement de ces deux nouveaux programmes, les citoyens de la Ville de Gatineau seront bientôt invités à prendre part à une discussion en direct sur les médias sociaux au sujet de la prévention de la violence et de l'intimidation dans les écoles. Des policiers du SPVG oeuvrant auprès des écoles, de même que des criminologues ayant participé au développement des programmes « Partenaires V.I.P». et «A.V.I.S.E.», répondront aux questions des citoyens et les inviteront à se joindre à cette lutte. Cette séance de clavardage aura lieu vers la fin novembre et se tiendra via la page Facebook du SPVG (www.facebook.com/policegatineau) et son compte Twitter (@policegatineau).

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page