Ville de Gatineau
Bilan annuel 2015 du Service de police de la Ville de Gatineau
Passer au contenu principal
Bilan annuel 2015 du Service de police de la Ville de Gatineau
Bilan annuel 2015 du Service de police de la Ville de Gatineau

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 5 avril 2016. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, le 5 avril 2016. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a présenté ce matin aux autorités municipales son bilan annuel 2015.

« Les dernières années ont été marquées par des baisses importantes de la criminalité et une amélioration constante et impressionnante du bilan routier », a souligné le directeur du SPVG, monsieur Mario Harel. « Malgré nos efforts pour maintenir cette tendance généralisée à la baisse, nous avons observé, en 2015, une hausse des crimes commis sur notre territoire, ainsi qu'une recrudescence des collisions. Bien que la croissance de la population gatinoise et de son parc automobile peut expliquer en partie cette réalité, nous effectuons une vigie constante de nombreux indicateurs qui nous ont permis, en cours d'année, d'adapter nos interventions. »

D'ailleurs, monsieur Harel a tenu à être rassurant en ce qui a trait à l'augmentation de 40 % des agressions sexuelles ayant nécessité une réaffectation rapide des effectifs en cours d'année pour répondre à cette réalité. Il faut préciser qu'en plus des agressions sexuelles, cette statistique inclut tous les crimes de nature sexuelle, dont ceux liés au voyeurisme, à la cybercriminalité et au partage d'images intimes. « Bien que la situation soit préoccupante, les analyses portent à croire que ces incidents sont isolés les uns des autres. Nous avons notamment observé une augmentation des dénonciations pour des agressions sexuelles ayant été commises lors d'années antérieures. Ainsi, le nombre d'agressions sexuelles survenues durant l'année se situe dans la moyenne des trois dernières années. J'espère sincèrement que cette statistique nous indique que les victimes osent de plus en plus dénoncer leur agresseur et briser la loi du silence. Je les encourage d'ailleurs dans cette voie. »

Faits saillants sur la criminalité

- Malgré une légère augmentation de la criminalité (1 %), il y a eu 10 795 infractions criminelles en 2015, soit 1567 infractions de moins que la moyenne annuelle de 2009 à 2014.

- En 2015, on a dénombré 2930 infractions contre la personne, ce qui constitue une recrudescence de 5 % par rapport à 2014. Toutefois, si l'on compare ce total avec la moyenne annuelle de crimes commis de 2009 à 2014, cela représente 202 crimes de moins.

- L'augmentation des infractions contre la personne est notamment liée aux crimes de nature sexuelle, aux agressions armées, aux voies de fait simple, aux vols qualifiés et aux cas d'extorsion.

- Dans le cadre de la mise en oeuvre de son nouveau plan d'action pour lutter contre la violence conjugale, le SPVG a créé une équipe d'enquêteurs spécialisés en violence conjugale, tout en consolidant son partenariat avec le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de l'Outaouais (CAVAC).

- Les vols qualifiés ont connu une hausse de 19 % qui s'explique en grande partie par une augmentation des plaintes en matière de sextorsion à la suite d'une campagne de prévention du SPVG qui incitait notamment les victimes à dénoncer leur agresseur.

- Les crimes contre la propriété ont enregistré une augmentation totale de 1 %. Par contre, il faut souligner que les introductions par effraction et les vols de véhicule ont connu d'importantes baisses en 2015, soit de 22 % et 37 % respectivement.

- La Section antigang du SPVG a ouvert 68 dossiers d'enquête ayant résulté en 42 perquisitions, 55 arrestations et 174 accusations, ainsi qu'en la saisie de onze armes à feu et 520 000 $ en argent comptant et en stupéfiants.

- Afin de prévenir la traite de personnes et le proxénétisme, les policiers de la Section antigang ont effectué plusieurs opérations de prévention qui les ont menées à rencontrer huit filles jugées à risque, dont trois d'âge mineur.

- Malgré une hausse de la criminalité à Gatineau, les efforts concertés de toutes les sections et les divisions ont permis de maintenir un taux de résolution global des crimes à 54 %.

Faits saillants sur la sécurité routière

- Afin d'optimiser les efforts à l'interne et avec ses partenaires pour améliorer le bilan routier, le SPVG s'est doté d'une approche intégrée en sécurité routière de 2015 à 2017. Cette stratégie est mise en oeuvre sous l'égide d'un comité directeur.

- L'approche intégrée en sécurité routière 2015-2017 du SPVG est axée sur le partenariat, l'analyse de l'information, l'identification d'enjeux précis, la sensibilisation et l'intervention ciblée. Elle vise plusieurs objectifs, dont la responsabilisation de la population, le renforcement des mesures d'application des lois et des règlements, ainsi que la formulation de recommandations en matière d'infrastructures routières.

- Après une baisse constante des collisions depuis plusieurs années, le bilan routier s'est malheureusement alourdi en 2015 (136 collisions de plus par rapport à 2014). On déplore sept accidents mortels, dont la moitié est imputable à des erreurs d'inattention.

- En 2015, il y a eu 2988 collisions sur le territoire gatinois, soit environ 639 collisions de moins que la moyenne annuelle des années 2009 à 2014.

- Afin d'inciter les usagers de la route à modifier leurs comportements à risque et à respecter le Code de la sécurité routière, ainsi que les règlements municipaux en vigueur, les policiers ont donné 64 892 constats d'infraction.

- De même, il y a eu 2165 infractions criminelles concernant la conduite d'un véhicule (ex. : délit de fuite, conduite avec les facultés affaiblies par la drogue et l'alcool, etc.), soit une diminution de 2 % par rapport à 2014.

- Le SPVG a pris part activement à la mise en place du projet-pilote provincial sur les radars-photos mobiles dont le premier est entré en fonction en octobre 2015. Les policiers remarquent déjà des signes encourageants sur les sites identifiés : une baisse de la vitesse est observée sur ces tronçons.

Autres faits importants

- En 2015, le centre d'appels d'urgence (CAU) a reçu 69 061 appels ayant nécessité une intervention policière, soit une hausse de 1 % par rapport à l'année précédente. De 2009 à 2014, une moyenne annuelle de 73 553 appels qui ont nécessité une intervention policière.

- Quatre policiers du SPVG ont été déployés en Haïti pour une mission de paix d'une année. En plus de faire rayonner la ville de Gatineau à l'étranger, les citoyens bénéficieront du riche bagage d'expérience acquis par ces policiers.

- Le SPVG a mis en place plusieurs initiatives visant un rapprochement avec la communauté et un meilleur service à la clientèle :

     - Les patrouilleurs offrent maintenant un service personnalisé aux citoyens ayant formulé une requête au 311. Lorsqu'une requête lui est assignée, le policier communique avec le citoyen pour mieux comprendre ses préoccupations et adapter son intervention. Une fois les actions prises pour régler la problématique, un deuxième suivi téléphonique est effectué.

     - Les quatre postes d'accueil du SPVG sont maintenant équipés de terminaux permettant le paiement par carte. De plus, les comptoirs des postes de police des secteurs de Hull et de Gatineau ont été modifiés pour servir deux citoyens simultanément et pour être conformes aux normes d'accessibilité universelle de la Ville de Gatineau.

     - Le nouveau poste de police communautaire a été inauguré en octobre au centre commercial Les Promenades Gatineau.

     - À la suite de son premier déjeuner-bénéfice, le SPVG a remis 18 700 $ à un organisme de la région. En outre, la Fondation du SPVG a remis en septembre dernier des chèques de 2000 $ à quatre organismes offrant un service d'aide alimentaire.

     - Depuis le mois de décembre, le CAU offre un nouveau service de Texto au 911 aux personnes sourdes, malentendantes ou qui présentent un trouble de la parole (SMTP).

- La Section du contrôle animalier a répondu à 6320 requêtes au 311, soit une augmentation de 7 %, et a enregistré 22 cas de morsures de plus qu'en 2014, pour un total de 80 signalements.

- Beaucoup d'efforts ont été déployés en matière de prévention du crime. La campagne Tous ensemble, c'est sûr visant à inciter les citoyens à adopter des comportements sécuritaires, ainsi que la Brigade 51, un projet qui consiste à convaincre les élèves de dénoncer la violence et l'intimidation à l'école, en sont deux exemples parmi tant d'autres.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page