Ville de Gatineau
Trois policiers du Service de police de la Ville de Gatineau prendront part à une mission de paix à Haïti
Passer au contenu principal
Trois policiers du Service de police de la Ville de Gatineau prendront part à une mission de paix à Haïti
Trois policiers du Service de police de la Ville de Gatineau prendront part à une mission de paix à Haïti

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 17 mars 2015. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.

Les trois policiers qui seront déployés à Haïti dès le 24 mars 2015 pour une durée d'un an. Il s'agit d'une première participation du SPVG à une mission de paix internationale depuis 2001. De gauche à droite : Maxime Pedneaud-Jobin, maire, la sergente-détective Marie-Eve Hélie, l'agent Pierre Lanthier, la sergente-détective Sonia Loiseau, Pierre Rivet, sergent à la Gendarmerie royale du Canada et Mario Harel, directeur du Service de police de la Ville de Gatineau.
Gatineau, le 17 mars 2015. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) est fier d'annoncer que trois de ses policiers hautement qualifiés ont été sélectionnés pour participer à la prochaine mission de paix internationale du Canada. L'agent Pierre Lanthier ainsi que les sergentes-détectives Sonia Loiseau et Marie-Eve Hélie seront déployés à Haïti dès le 24 mars 2015 pour une durée d'un an. Il s'agit d'une première participation du SPVG à une mission de paix internationale depuis 2001.

Le contingent auquel prennent part les policiers du SPVG est déployé dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) dont le mandat est de soutenir le gouvernement d'Haïti dans ses efforts pour rétablir la primauté du droit et la sécurité publique. Ainsi, en épaulant la police étrangère au maintien de l'ordre public, les policiers canadiens, en collaboration avec des partenaires internationaux, contribueront à instaurer un climat plus sécuritaire et plus stable en Haïti.
Faits en bref
• La collectivité policière canadienne croit qu'un monde plus sûr est garant d'un Canada plus sûr.
• Environ 90 policiers canadiens sont actuellement déployés dans des opérations de paix en Cisjordanie et en Haïti.
• De 1995 à 2001, des policiers des ex-villes de Hull, d'Aylmer et de Gatineau ont participé à des missions de paix.
• Les policiers jouent un rôle de plus en plus important dans les missions de maintien de la paix, de stabilisation et de reconstruction.
• Il n'en coûte rien aux services de police de faire participer leurs membres à des missions internationales.
• Le 13 mai 2014, le conseil municipal gatinois a autorisé le SPVG à participer à une mission de paix des Nations-Unies en Haïti (résolution CM-2014-403).
• Le directeur du SPVG, M. Mario Harel, a été mandaté pour préparer, présenter et signer les ententes dans le but de participer à une mission de paix des Nations-Unies.
• Les policiers ont été choisis à la suite d'un processus rigoureux administré par le SPVG et la Gendarmerie royale du Canada (GRC).
• Le processus de recrutement des policiers du SPVG a débuté en août 2014 et se termine avec la formation obligatoire.
• La formation des policiers se déroule du 3 au 20 mars 2015 au Collège canadien de police à Ottawa sous la direction de la GRC.
• La formation porte sur la culture et les valeurs haïtiennes, le mentorat en mission, les cadres légaux et la sécurité personnelle.
• Les policiers du SPVG porteront fièrement l'uniforme canadien de la mission de paix qui arbore l'écusson d'épaule du SPVG.
• L'agent Pierre Lanthier est policier depuis 27 ans au SPVG, dont dix ans à la Section des résolutions et des actions préventives de quartier.
• L'agent Lanthier a oeuvré plusieurs années comme policier éducateur dans les écoles de Gatineau.
• Depuis 2011, l'agent Lanthier était porte-parole du SPVG au sein de la Section des communications et des relations avec la communauté.
• La sergente-détective Sonia Loiseau compte dix années d'expérience comme policière au SPVG.
• Sonia Loiseau est enquêteuse à la Section des crimes généraux et détient une expertise dans les enquêtes d'accidents de la route.
• Madame Loiseau parle couramment le français, l'anglais et l'espagnol.
• La sergente-détective Marie-Eve Hélie cumule dix ans d'expérience comme policière au SPVG.
• Marie-Eve Hélie est enquêteuse à la Section des crimes spécialisés et agente sur l'unité de contrôle de foule.
• Les apprentissages de ces policiers lors de la mission de paix profiteront au SPVG de même qu'à la population de Gatineau.
• Le bagage d'expérience des policiers ayant participé à une mission de paix est utile dans ses relations avec les communautés culturelles.
• Les missions de paix permettent aux policiers de développer leurs compétences de leadership, de résolution de problèmes et d'organisation.

Citation
« Nos trois policiers s'apprêtent à vivre une expérience enrichissante dont la population gatinoise pourra sans aucun doute bénéficier. Pour ces policiers, il s'agit d'un important engagement qui contribuera à maintenir la sécurité publique en Haïti et à lutter contre la criminalité locale dans le but d'assurer la stabilité du pays, tout en empêchant la criminalité de s'étendre aux communautés canadiennes. Cette mission de paix internationale est une occasion unique de faire rayonner le Service de police de la Ville de Gatineau à l'étranger » a déclaré le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau, monsieur Mario Harel.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page