Ville de Gatineau
Camping du ruisseau de la Brasserie : un projet pilote pour assurer une intervention communautaire
Passer au contenu principal
Camping du ruisseau de la Brasserie : un projet pilote pour assurer une intervention communautaire
Camping du ruisseau de la Brasserie : un projet pilote pour assurer une intervention communautaire

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 24 juillet 2014. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, 24 juillet 2014 – Le maire de la Ville de Gatineau, M. Maxime Pedneaud-Jobin, conjointement avec le président-directeur général de l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Outaouais (l'Agence), M. Jean Hébert, sont fiers d'annoncer la signature d'un protocole dans le cadre d'un projet pilote visant à assurer une intervention communautaire aux occupants des abords du ruisseau de la Brasserie.

Par le biais d'un financement non-récurrent de près de 12 500 $ octroyé par l'Agence, ce projet pilote vise trois principaux objectifs :

- Favoriser l'utilisation respectueuse des espaces;
- Accompagner les occupants;
- Faire des liens avec les partenaires du réseau local de services.

Cet important mandat a été confié à l'organisme Droit-Accès Outaouais, qui a offert volontiers sa collaboration au projet. Afin de remplir les mandats prévus au projet pilote, deux intervenants communautaires seront embauchés et assureront une présence au camping du ruisseau de la Brasserie. Ainsi, ils accompagneront les occupants du camping dans leur démarche d'autorégulation de leur milieu de vie et d'utilisation des espaces. Droits-Accès de l'Outaouais croit qu'une société qui engendre un phénomène d'itinérance a aussi la responsabilité de travailler, autrement, à l'amélioration des conditions de vie des personnes qui la vivent et que le projet du boisé s'inscrit dans cette direction.

La Ville de Gatineau fournira aussi les services et les équipements nécessaires à l'hygiène et à la sécurité des occupants du camping tels que l'installation de toilettes sèches, des extincteurs et le nettoyage du site à l'automne.

Pour Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau, « il était urgent que les parties prenantes à la lutte contre l'itinérance unissent leurs forces dans l'intérêt des citoyens en situation difficile. L'itinérance est un problème de société pour lequel la collaboration et la concertation de l'ensemble des partenaires et des collectivités sont essentielles. »

Le projet pilote prendra fin le 3 octobre. Par la suite, une évaluation du projet sera effectuée en vue de développer une entente permanente d'ici février 2015. Le PDG de l'Agence insiste sur l'importance de ce projet pilote et de ses suites : « Grâce à la volonté de Droit-Accès Outaouais, de celle des autres organismes communautaires du centre-ville et à la contribution de la Ville, nous sommes parvenus à trouver rapidement une solution pour améliorer le bien-être des occupants du ruisseau pour cet été. Ce faisant, on contribue à combattre les préjugés envers l'itinérance et on favorise la cohabitation urbaine. Il faut toutefois trouver ensemble une solution permanente et appropriée à l'itinérance », précise-t-il.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page