Ville de Gatineau
La sergente-détective Hélie est à nouveau déployée en Haïti, alors que la mission de l'agent Bourgeau est prolongée de trois mois
Passer au contenu principal
La sergente-détective Hélie est à nouveau déployée en Haïti, alors que la mission de l'agent Bourgeau est prolongée de trois mois
La sergente-détective Hélie est à nouveau déployée en Haïti, alors que la mission de l'agent Bourgeau est prolongée de trois mois

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 22 novembre 2016. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, le 22 novembre 2016. – La sergente-détective Marie-Eve Hélie du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) s'est envolée vers Haïti le mardi 15 novembre dernier afin de participer à une deuxième mission. Cette fois, c'est au sein d'une équipe de déploiement rapide (EDR) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) que la policière est retournée à Haïti. Cette nouvelle mission d'une durée prévue de six mois a été rendue possible grâce à l'expérience acquise lors de sa première mission internationale du Canada en Haïti.

L'EDR, dont l'objectif est d'intervenir rapidement lorsque survient une crise majeure dans le monde, a été mise sur pied dans le cadre de l'Arrangement sur la police au Canada (APC). Cet arrangement régit l'affectation de policiers à des missions de paix internationales et comprend des dispositions sur le déploiement rapide.

Cette équipe est composée de policiers canadiens qui sont prêts à être déployés dans un court délai, n'importe où dans le monde, en réponse à des demandes urgentes à l'échelle internationale, comme en cas de crises humanitaires, de catastrophes naturelles ou à la suite de conflits.

Rappelons que la policière Marie-Eve Hélie a participé à sa première mission de paix du 24 mars 2015 au 25 mars 2016. Lors de son premier déploiement, elle avait notamment été membre de l'équipe mobile de patrouilles des camps de déplacés à Port-au-Prince, puis de l'équipe de la section départementale de la police judiciaire en matière d'enquêtes criminelles, avant d'être assignée à la cellule électorale dédiée à la sécurité (évaluation des centres de vote, sécurité lors des différents tours d'élection, etc.).

De plus, la mission de l'agent Daniel Bourgeau, déployé à Haïti depuis le 17 novembre 2015, vient d'être prolongée de trois mois. Son retour au pays est prévu le 18 février 2017.

À propos de la mission

Le contingent auquel prennent part les policiers du SPVG est déployé dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) dont le mandat est de soutenir le gouvernement d'Haïti dans ses efforts pour rétablir la primauté du droit et la sécurité publique. Ainsi, en épaulant la police étrangère au maintien de l'ordre public, les policiers canadiens, en collaboration avec des partenaires internationaux, contribueront à instaurer un climat plus sécuritaire et plus stable en Haïti.

Faits en bref

- La collectivité policière canadienne croit qu'un monde plus sûr est garant d'un Canada plus sûr.

- De 1995 à 2001, des policiers des ex-villes de Hull, d'Aylmer et de Gatineau ont participé à des missions de paix.

- Les policiers jouent un rôle de plus en plus important dans les missions de maintien de la paix, de stabilisation et de reconstruction.

- Il n'en coûte rien aux services de police de faire participer leurs membres à des missions internationales.

- Le 13 mai 2014, le conseil municipal a autorisé le SPVG à participer à une mission de paix des Nations Unies en Haïti (résolution CM-2014-403).

- Il s'agit d'une troisième participation du SPVG à une mission de paix internationale depuis 2001.

- Les policiers du SPVG portent fièrement l'uniforme canadien de la mission de paix qui arbore l'écusson d'épaule du SPVG.

- Les apprentissages de ces policiers lors de la mission de paix profiteront au SPVG de même qu'à la population de Gatineau.

- Le bagage d'expérience des policiers ayant participé à une mission de paix est utile dans leurs relations avec les communautés culturelles.

- Les missions de paix permettent aux policiers de développer leurs compétences en leadership, en résolution de problème et en organisation.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page