Ville de Gatineau
Bilan annuel 2016 du Service de police de la Ville de Gatineau
Passer au contenu principal
Bilan annuel 2016 du Service de police de la Ville de Gatineau
Bilan annuel 2016 du Service de police de la Ville de Gatineau

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 18 avril 2017. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, le 18 avril 2017. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a présenté ce matin aux autorités municipales son bilan annuel 2016.

Monsieur Mario Harel, directeur du SPVG, a déclaré que « l'année 2016 a été marquée par la stabilité d'un point de vue purement statistique. Le nombre d'infractions criminelles et de collisions routières a peu varié en 2016 malgré une population et un parc automobile toujours plus importants à Gatineau. Force est de constater que nos efforts soutenus pour lutter contre la criminalité et rendre nos routes plus sécuritaires portent leurs fruits. »

Les priorités du SPVG pour 2017 viseront notamment à faire face de façon plus efficace à des phénomènes sociaux de plus en plus complexes. À ce sujet, monsieur Harel a précisé que le SPVG « travaille activement à la mise en place d'une équipe mixte d'intervention en santé mentale, tout en élaborant une stratégie de sécurité communautaire sous le modèle du carrefour (Hub) ». De plus, il a souligné l'importance de continuer à développer des initiatives centrées sur les victimes, la prévention de la criminalité et le rapprochement avec les communautés.

Faits saillants sur la criminalité

- La criminalité est demeurée stable à Gatineau par rapport à l'année précédente. Au total, il y a eu 10 793 infractions criminelles en 2016 sur le territoire du SPVG (deux de moins qu'en 2015).

- Il n'y a eu aucun homicide à Gatineau en 2016. Il s'agit d'une première en 15 ans, soit depuis 2001.

- Grâce à l'avancée des connaissances scientifiques et à la persévérance des enquêteurs, un homme a été arrêté le 30 juin 2016 afin de faire face à une accusation d'homicide involontaire à la suite du décès d'un enfant de 15 mois survenu en juin 2010.

- En 2016, on a dénombré 100 crimes contre la personne de moins, ce qui constitue une diminution de 3 % par rapport à 2015. Les diminutions les plus marquées sont liées aux menaces (-15 %), au harcèlement criminel (-17 %), aux agressions armées (-8 %), ainsi qu'aux voies de fait simples (-2 %).

- L'année 2016 a été marquée par une augmentation des voies de faits graves (+120 %), ainsi que des enlèvements et des séquestrations (+47 %).

- Puisqu'une grande proportion de ces crimes était reliée à de la violence conjugale, ces dossiers ont fait l'objet d'une analyse rigoureuse de la part de l'équipe spécialisée en violence conjugale afin d'éviter une nouvelle victimisation ou l'escalade de violence.

- Les deux dernières années avaient été marquées par des augmentations importantes des agressions sexuelles dénoncées. La progression semble avoir ralenti en 2016 avec une augmentation de 5 % des agressions sexuelles.

- La progression des cas de sextorsion a aussi connu un ralentissement en 2016 (+6 %). D'ailleurs, la campagne de prévention sur la sextorsion lancée en décembre 2014 a remporté un prix d'excellence Intersection/ministère de la Sécurité publique du Québec.

- Les crimes avec violence impliquant des armes à feu sont assez stables à Gatineau. Il y a eu quatre événements en 2016, dont deux attribuables à de la négligence. Parallèlement, les infractions criminelles relatives aux armes à feu ont diminué de 18 %.

- Les crimes contre la propriété ont enregistré une augmentation totale de 2 %, soit 138 crimes de plus qu'en 2015. Il semble y avoir une tendance à la hausse de ce type de crime partout au pays.

- Il y a eu 96 introductions par effraction de plus en 2016, une hausse de 12 %. L'une des enquêtes a notamment permis l'arrestation d'un individu qui avait commis plus de 40 introductions par effraction entre le 13 octobre et le 16 novembre 2016.

- Les vols d'automobiles ont fluctué beaucoup au cours des dernières années. En 2014, il y avait eu 114 vols. En 2015, Gatineau a été le théâtre de 72 vols (-37 %) alors que leur nombre a de nouveau augmenté à 103 vols en 2016 (+43 %).

- Les vols dans ou sur les véhicules sont de nouveau en hausse en 2016 avec 161 infractions de plus qu'en 2015 (+30 %). Il s'agit d'un crime pour lequel il est simple d'adopter des comportements sécuritaires qui réduisent les risques. Le SPVG a donc multiplié ses efforts de prévention à cet égard.

- Les victimes ont dénoncé 28 % plus de cas de fraude en 2016 (149 plaintes de plus). Les efforts de prévention doivent se poursuivre puisqu'il s'agit d'un crime voué à augmenter et qui est peu dénoncé.

- Les incendies criminels ont diminué de 49 % en 2016 alors que les vols d'autres véhicules routiers (ex. : tracteurs) ont diminué de 44 %.

- Les efforts concertés de toutes les Sections et toutes les Divisions ont permis de maintenir un taux de résolution global des crimes à 53 %. En comparaison, le taux de solution des crimes national était de 45 % en 2015 (il n'est pas encore connu pour 2016).

Faits saillants sur la sécurité routière

- Le bilan routier est demeuré relativement stable avec une légère augmentation de 1 % des collisions. Toutefois, le nombre de collisions demeure nettement inférieur en 2016 (3134) à celui observé en 2011 (3699).

- Bien que le nombre de collisions ait légèrement augmenté, leur gravité est moindre puisque les trois catégories de collisions les plus graves ont enregistré des baisses. Les collisions mortelles ont diminué de 14 %, les collisions avec blessés de 7 % alors que la baisse des collisions avec dommages matériels de plus de 2000 $ est de 3 %.

- Malgré tout, on déplore six collisions mortelles en 2016, dont trois impliquant un piéton.

- Les infractions criminelles concernant la conduite d'un véhicule ont augmenté de 7 %, soit 157 infractions de plus qu'en 2015. Les augmentations sont notables dans toutes les catégories d'infractions, dont les délits de fuite et la conduite avec les capacités affaiblies par les drogues ou l'alcool.

- Afin d'inciter les usagers de la route à modifier leurs comportements à risque et à respecter le Code de la sécurité routière, ainsi que les règlements municipaux en vigueur, les policiers ont remis 63 340 constats d'infraction.

- Souhaitant diminuer les risques d'accident, les policiers ont intensifié leurs efforts pour combattre l'utilisation du téléphone cellulaire au volant. Ils ont remis 25 % plus de constats d'infraction à ce sujet qu'en 2015, pour un total de 3367 constats.

- Les excès de vitesse, préoccupation première des citoyens de Gatineau en matière de sécurité routière, ont fait l'objet de 22 000 constats d'infraction, soit 1043 de plus qu'en 2015.

Autres faits importants

- Dans le but d'améliorer les services offerts aux victimes, le SPVG a bonifié son entente avec le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) de l'Outaouais en intégrant des agentes d'intervention au sein même du SPVG.

- En dix mois, les intervenantes du CAVAC ont communiqué avec les victimes de 923 dossiers différents, soit environ 15 % de plus que par le passé sur une année complète.

- Le SPVG a lancé en novembre 2016 un portail sur la criminalité qui permet de visualiser sur une carte interactive sept types d'infractions criminelles. Les données, mises à jour quotidiennement, peuvent être affichées selon trois intervalles de temps.

- Le SPVG s'est doté d'un comité sur la radicalisation dont le mandat est de répondre aux phénomènes de la radicalisation et du terrorisme selon six axes stratégiques : la communication, le renseignement, la formation, la prévention, l'intervention et le suivi post-intervention.

- En 2016, le centre d'appels d'urgence (CAU) a reçu 69 590 appels ayant nécessité une intervention policière, soit une hausse de 1 % par rapport à l'année précédente.

- Depuis 2013, le nombre de requêtes de citoyens signalées au centre d'appels non urgents (CANU) à l'intention des policiers augmente constamment. En 2016, l'augmentation atteint 13 % pour un total de 2112 requêtes. Ces préoccupations des citoyens sont principalement traitées par la Division de la gendarmerie.

- Le SPVG a développé des indicateurs, des outils et une gestion par activité performants pour assurer une bonne gestion financière de l'organisation. Un partenariat a d'ailleurs été établi avec la Ville de Saint-Jérôme dans le but de partager les meilleures pratiques et d'exporter ces outils.

- La Section du contrôle animalier a répondu à 6258 requêtes de citoyens au 311 et a remis 213 constats à des propriétaires d'animaux contrevenants.

- Les agents de stationnement ont répondu à 1940 requêtes au 311, en plus de délivrer 1980 permis de stationnement hivernal. Au total, les agents ont remis 45 226 constats d'infraction.

- Le SPVG a traité 12 010 demandes de vérification d'antécédents judiciaires.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page