Ville de Gatineau
Un quatrième policier du Service de police de la Ville de Gatineau se joint à la mission de paix en Haïti
Passer au contenu principal
Un quatrième policier du Service de police de la Ville de Gatineau se joint à la mission de paix en Haïti
Un quatrième policier du Service de police de la Ville de Gatineau se joint à la mission de paix en Haïti

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 16 novembre 2015. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, le 16 novembre 2015. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) est fier d'annoncer qu'un quatrième policier a terminé vendredi dernier le processus pour participer à la mission de paix internationale du Canada en Haïti. L'agent Daniel Bourgeau, qui cumule plus de 17 années d'expérience en tant que policier, sera déployé en Haïti du 17 novembre 2015 au 16 novembre 2016.

Il s'agit d'une deuxième participation à une mission de paix en Haïti pour l'agent Bourgeau puisqu'il a participé à une mission de six mois, d'octobre 2005 à avril 2006, en tant que policier civil des Nations Unies. L'agent Bourgeau avait participé à cette mission par l'entremise d'un autre organisme gouvernemental et avait notamment pour responsabilité d'assister la Police Nationale d'Haïti lors des élections présidentielles. Cette expérience personnelle lui sera certainement bénéfique lors de cette nouvelle mission d'un an comme policier.

L'agent Bourgeau rejoindra donc sous peu l'agent Pierre Lanthier ainsi que les sergentes-détectives Sonia Loiseau et Marie-Ève Hélie dont la mission a débuté le 24 mars dernier.

Le contingent auquel prennent part les policiers du SPVG est déployé dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), dont le mandat est de soutenir le gouvernement d'Haïti dans ses efforts pour rétablir la primauté du droit et la sécurité publique. Ainsi, en épaulant la police étrangère au maintien de l'ordre public, les policiers canadiens, en collaboration avec des partenaires internationaux, contribuent à instaurer un climat plus sécuritaire et plus stable en Haïti.

Faits en bref

- La collectivité policière canadienne croit qu'un monde plus sûr est garant d'un Canada plus sûr.
- Environ 90 policiers canadiens sont actuellement déployés dans des opérations de paix en Cisjordanie et en Haïti.
- De 1995 à 2001, des policiers des ex-villes de Hull, d'Aylmer et de Gatineau ont participé à des missions de paix.
- Les policiers jouent un rôle de plus en plus important dans les missions de maintien de la paix, de stabilisation et de reconstruction.
- Il n'en coûte rien aux services de police de faire participer leurs membres à des missions internationales.
- Le 13 mai 2014, le conseil municipal a autorisé le SPVG à participer à une mission de paix des Nations Unies en Haïti (résolution CM-2014-403).
- Il s'agit d'une deuxième participation du SPVG à une mission de paix internationale depuis 2001.
- L'agent Bourgeau a été sélectionné à la suite d'un processus rigoureux administré par le SPVG et la Gendarmerie Royale du Canada (GRC).
- Le processus de recrutement des policiers du SPVG a débuté le 1er juillet 2015 et se termine avec la formation obligatoire.
- La formation des policiers se déroule du 27 octobre au 13 novembre 2015 à Ottawa sous la direction de la GRC.
- La réussite de cette formation officialise les candidatures des policiers prenant part au contingent qui s'envolera le 17 novembre.
- La formation porte sur la culture et les valeurs haïtiennes, le mentorat en mission, les cadres légaux et la sécurité personnelle.
- Les policiers du SPVG portent fièrement l'uniforme canadien de la mission de paix qui arbore l'écusson d'épaule du SPVG.
- L'agent Daniel Bourgeau est policier depuis plus de 17 ans au SPVG, dont 12 ans comme patrouilleur.
- L'agent Bourgeau a travaillé près de 5 ans au sein de la Section circulation et événements spéciaux.
- L'agent Bourgeau est formé pour patrouiller en véhicule tout-terrain et en motoneige, ainsi que pour la recherche en forêt.
- Les apprentissages de ces policiers lors de la mission de paix profiteront au SPVG de même qu'à la population de Gatineau.
- Le bagage d'expérience des policiers ayant participé à une mission de paix est utile dans leurs relations avec les communautés culturelles.
- Les missions de paix permettent aux policiers de développer leurs compétences en leadership, en résolution de problème et en organisation.

Citation

« Nous sommes très heureux qu'un quatrième policier de notre service ait été sélectionné pour participer à cette mission de paix. L'agent Bourgeau est un policier très engagé en qui nous avons pleinement confiance. Il fera certainement rayonner le Service de police de la Ville de Gatineau à l'étranger, tout comme nos trois policiers qui ont déjà complété plus de la moitié de leur mission d'un an. Ils vivent une expérience enrichissante et ont acquis de nouvelles compétences qu'ils mettront au service des Gatinoises et des Gatinois. » a déclaré le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau, monsieur Mario Harel.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page