Ville de Gatineau
Mise en garde : fraudes envers les familles vivant la perte d'un être cher
Passer au contenu principal
Mise en garde : fraudes envers les familles vivant la perte d'un être cher
Mise en garde : fraudes envers les familles vivant la perte d'un être cher

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 2 mars 2015. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, le 2 mars 2015. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) désire mettre en garde la population contre un stratagème de fraude observé récemment dans la région de Gatineau et visant à tirer profit de la vulnérabilité des familles qui vivent le deuil d'un être cher.

Afin d'obtenir des sommes d'argent auprès des familles endeuillées, les fraudeurs utilisent des supercheries fondées sur les renseignements personnels de la personne décédée. Malheureusement, les avis de décès publiés dans la section nécrologique des journaux notamment sont des sources d'information privilégiées que les fraudeurs peuvent utiliser pour voler leurs victimes. En amalgamant ces informations personnelles à tout autre renseignement obtenu dans des sites Web (par exemple, les expériences de travail du défunt, les causes et les organismes soutenus, etc.), les criminels peuvent tenter d'ouvrir des marges de crédit auprès des institutions bancaires et même demander à la famille un transfert de fonds sous prétexte que la personne décédée était une relation d'affaires.

Pour se protéger de ce type de fraude, il est important de prendre certaines précautions lors du décès d'un proche :

- Avant même de faire publier un avis de décès, il est prudent de fermer les comptes bancaires du défunt et d'informer les institutions bancaires pour lesquelles il possédait une carte de service (carte de crédit, carte de débit, etc.)

- Informer les agences d'évaluation de crédit du décès (Transunion et Équifax).

- Limiter les informations dans l'avis de décès (par exemple, ne pas mentionner les emplois occupés dans le passé, ne pas indiquer l'adresse du défunt, etc.).

- Ne transmettre aucune information sensible sur la personne défunte (comme le numéro d'assurance sociale ou les numéros de police d'assurance) à qui que ce soit qui prétend connaître la personne décédée, quelle que soit la raison donnée. Ces informations ne devraient être divulguées qu'aux institutions financières ou gouvernementales dûment identifiées. Au besoin, avant de transmettre ces informations, valider l'identité de l'interlocuteur en rappelant l'entreprise.

- Vérifier les factures reçues au nom du défunt après le décès. S'assurer de la date du service rendu et, dans le cas d'un service rendu avant le décès, en vérifier la véracité. Au besoin, consulter le calendrier personnel du défunt pour confirmer les rendez-vous passés, etc.

Les fraudeurs sont des gens sans scrupules prêts à exploiter les faiblesses et la vulnérabilité des gens qui vivent un deuil.

Le SPVG ne rapporte aucune plainte officielle jusqu'à présent. Toutefois, les enquêteurs ont été informés d'une tentative de fraude commise à l'égard d'une famille de Gatineau. Fort heureusement, les citoyens se sont aperçus rapidement qu'il s'agissait d'une fraude. Le SPVG invite toute personne ayant subi ce genre de fraude à porter plainte au Service de police.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page