Ville de Gatineau
Arrestation d'une mère pour l'homicide de son bébé
Passer au contenu principal
Arrestation d'une mère pour l'homicide de son bébé
Arrestation d'une mère pour l'homicide de son bébé

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

En savoir plus

Dans cette page

Voir aussi

Ce communiqué a été publié le 15 avril 2015. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Gatineau, le 15 avril 2015. – Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a procédé, le mardi 14 avril 2015, à l'arrestation de Martine Soucie pour l'homicide de sa fille âgée de six mois. Madame Soucie, une résidente de Gatineau âgée de 22 ans, comparaîtra cet après-midi au palais de justice de Gatineau pour faire face à des accusations d'homicide involontaire, de voie de fait graves et de voie de fait avec lésions corporelles.

Ces chefs d'accusation ont été autorisés par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) à la suite d'une enquête de près de cinq mois menée par la Section des crimes majeurs du SPVG.

Le matin du dimanche 16 novembre 2014, vers 7 h 50, les policiers et les intervenants d'urgence ont répondu à un appel médical indiquant qu'un bébé était inanimé dans sa résidence familiale située au 94, chemin Eardley, à Gatineau. Malgré les manoeuvres de réanimation effectuées par les services d'urgence dépêchés sur les lieux, le décès de l'enfant a été constaté au centre hospitalier. En respect de la procédure usuelle dans un tel cas, le Bureau du coroner et les enquêteurs du SPVG ont collaboré pour établir les causes du décès de l'enfant. Des soupçons soulevés à la suite des premières constatations ont mené les enquêteurs à approfondir l'enquête et à exiger des expertises supplémentaires. Par la suite, la responsabilité de l'enquête criminelle a été transférée au SPVG.

Au cours de cette enquête qui s'est déroulée dans la plus grande confidentialité, plusieurs expertises médico-légales du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale du Québec, ainsi que Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHU Sainte-Justine) de Montréal ont été nécessaires, en complément de l'analyse de la scène effectuée par le service de l'identité judiciaire du SPVG. En outre, plusieurs experts ont été consultés par les enquêteurs afin d'établir les faits, menant ainsi au dépôt de divers chefs d'accusation à l'égard de la mère. La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) a participé dans ce dossier en vertu de l'entente multisectorielle.

Les expertises ont démontré que le bébé a subi des traumatismes à différents épisodes de sa vie. Certains traumatismes subis n'étaient pas reliés à la mort du bébé. L'homicide de cette fillette de six mois constitue le quatrième homicide à survenir sur le territoire gatinois en 2014.

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page