Ville de Gatineau
Gatineau adopte son Plan d'intervention et de maintien des actifs des arénas
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 6 juin 2017. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Gatineau adopte son Plan d'intervention et de maintien des actifs des arénas

Gatineau, le 6 juin 2017. – Le conseil municipal ira de l'avant avec le plan de déploiement des arénas proposé par la Commission des loisirs, des sports et de la vie communautaire. La Ville souhaite ainsi établir un nouveau mode de gestion de l'offre en arénas sur son territoire. L'objectif est d'établir des ententes avec des promoteurs afin d'acheter des heures de glace pour les organismes et les activités libres. Cette décision devra être entérinée à la séance du conseil municipal du 13 juin 2017.

Faits en bref

Le développement de partenariats pour combler l'offre de services de la Ville est une nouvelle approche économiquement viable. Les objectifs de cette approche sont :
­- d'éviter des investissements majeurs pour mettre à niveau les arénas. On parle d'une économie potentielle de plus de 61 M$ en immobilisations (coûts actualisés de 2017);
­- de rationaliser les services de la Ville et de couper des coûts d'exploitation récurrents. Cette économie contribuera à financer l'achat d'heures de glace;
­- de mettre à niveau et de stabiliser l'offre de services pour les trente prochaines années.
Cette stratégie a notamment pour but d'assurer un partage des responsabilités et des risques entre la Ville et le secteur privé :
­- D'ailleurs, les partenariats avec le privé sont de plus en plus fréquents ailleurs au Québec. La construction et la gestion des arénas sont confiées à un tiers. En contrepartie, les villes s'engagent, par des ententes emphytéotiques, à louer des heures de glace.
Le modèle d'affaires basé sur l'achat d'heures de glace à des entreprises privées permet de diminuer le coût du service aux citoyens.
Développer de tels partenariats permettra à Gatineau d'offrir une meilleure expérience citoyenne au sein d'un réseau de nouvelles infrastructures.
Des occasions d'affaires du secteur privé s'offrent déjà à la Ville pour la construction et la gestion de complexes multiglaces.

Plan d'intervention et de maintien des actifs des arénas

Trois pôles seront ainsi créés afin d'assurer une répartition territoriale représentative de la population de Gatineau :
­- secteur est (Buckingham et Masson-Angers) : deux arénas
­- secteur centre (Gatineau) : six arénas
­- secteur ouest (Aylmer et Hull) : cinq arénas
Les coûts d'exploitation actuels des arénas qui seront fermés seront utilisés pour financer l'achat d'heures de glace. Cela permettra de maintenir :
­- le niveau de service actuel offert aux organismes;
­- l'offre municipale à la population en activités libres.
La stratégie d'approvisionnement préconisée se fera en deux temps :
­- d'abord, un appel d'intérêt sera lancé et permettra d'élaborer les conditions répondant au marché;
­- ensuite, un appel d'offres public sera lancé.

Vétusté des arénas

La majorité des arénas de Gatineau ont été construits entre les années 1970 et 1980.
Le parc immobilier des arénas municipaux est vétuste et nécessiterait des investissements minimaux de 55 M$ :
­- Il s'agit de coûts directs estimés par Planifika en 2013. Ces coûts n'incluent pas les coûts indirects comme les contingences, les honoraires et les taxes.
Au cours des dernières années, la Ville a investi plus de 10 M$ pour entretenir ses arénas. Des investissements de plus de 7,7 M$ seront nécessaires à court terme uniquement pour assurer la « survie » des arénas actuels.


Citations

« Cette orientation est privilégiée par souci d'administrer de façon responsable, optimale et transparente les fonds et les biens publics. Il s'agit d'une préoccupation constante pour le conseil. Le statu quo aurait pour conséquence de fragiliser l'offre de services pour les citoyens et les associations partenaires. Par ailleurs, l'option de rénover les arénas aurait pour impact de reporter de 10 à 15 ans un investissement minimal de 55 M$. Tôt ou tard, les arénas de Gatineau nécessiteront tous une reconstruction complète » a indiqué le maire de Gatineau, M. Maxime Pedneaud-Jobin.

« Cette nouvelle façon de faire vise notamment à recentrer l'intervention de la Ville de Gatineau sur sa mission première. Dans sa Politique des loisirs, du sport et du plein air, la Ville a fait le choix de favoriser la clientèle des moins de 18 ans. La Ville pourra donc s'exclure de la gestion des opérations privées et se concentrer sur le développement des sports de glace mineurs » a ajouté le conseiller municipal et président de la Commission des loisirs, des sports et de la vie communautaire, M. Marc Carrière.


Images


Document connexe

Présentation PowerPoint - Plan d'intervention et de maintien des actifs des arénas

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service des communications
Ville de Gatineau
Source
Jean Boileau, ARP, FSCRP
Directeur,
Service des communications
Ville de Gatineau
819 595-7171
boileau.jean@gatineau.ca
@JeanBoileau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page