Ville de Gatineau
Maxime Pedneaud-Jobin représente les maires des grandes villes canadiennes à la 2e rencontre annuelle des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des infrastructures
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 21 septembre 2017. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Maxime Pedneaud-Jobin représente les maires des grandes villes canadiennes à la 2e rencontre annuelle des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des infrastructures

Ottawa, le 21 septembre 2017 - Dans le cadre de la rencontre annuelle des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des infrastructures, le maire Maxime Pedneaud-Jobin a profité de sa présence comme représentant du caucus des maires des grandes villes canadiennes pour souligner l'importance d'un partage équitable des coûts pour les investissements en infrastructures. Alors que le fédéral a confirmé un investissement de 81 milliards $ sur 11 ans dans les programmes d'infrastructures et un engagement à financer à hauteur de 40 % les projets retenus, le maire de Gatineau souhaite voir les provinces canadiennes suivre le pas et éviter qu'on refile le reste de la facture aux municipalités.

« Les villes canadiennes sont responsables de 60 % des infrastructures publiques au Canada, mais elles ne reçoivent que 8 % des taxes et impôts payés par les contribuables. On ne peut donc pas demander à la population des villes d'assumer jusqu'à 60 % des coûts pour les investissements en infrastructures. Ça dépasse notre capacité de payer. Les provinces doivent faire leur part si on souhaite que certains gros projets, notamment en transport collectif, voient le jour sans étouffer le contribuable municipal », a affirmé Maxime Pedneaud-Jobin.

M. Pedneaud-Jobin estime qu'un partage fédéral-provincial-municipal de 40%-40%-20% pour le financement des projets d'infrastructures est un minimum si on souhaite respecter la capacité de payer des citoyennes et citoyens des villes. Ce partage plus équitable pour les infrastructures est d'autant plus important dans un contexte où, par exemple, les villes assument près de 100 % des coûts d'opérations pour le transport en commun.

Le maire a rappelé que les projets menés par les villes permettent d'amener des solutions concrètes pour contribuer au développement économique du Canada, mais aussi pour permettre au fédéral et aux provinces d'atteindre leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre dans le cadre de la lutte aux changements climatiques.

« Les solutions pour améliorer la qualité de vie de nos gens et pour atteindre nos objectifs environnementaux se trouvent dans les villes. Nous sommes des partenaires de premier plan et c'est pourquoi nous devons être plusieurs à contribuer à des projets d'envergure », a expliqué Maxime Pedneaud-Jobin.

Le maire de Gatineau a également insisté sur la nécessité pour les villes d'être présentes à la table lorsque le fédéral entamera les négociations avec les provinces pour déterminer les projets admissibles pour les fonds de la phase 2 des programmes d'infrastructures. Dans le passé, les décisions se sont toujours prises par le fédéral et les provinces, alors que les impacts et la gestion des projets sont d'abord et avant tout locaux. Le maire souhaite voir les villes être considérées comme de véritables partenaires.

Le maire de Gatineau sera disponible pour des questions entourant ce sujet (ainsi que l'entente Montréal - Gatineau) ce jeudi 21 septembre à 15h dans l'Agora de la maison du citoyen.
– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Cabinet du maire
Ville de Gatineau
Source
Laurence Gillot
Attachée de presse,
Cabinet du maire
Ville de Gatineau
gillot.laurence@gatineau.ca
@Laurence_Gillot

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page