Ville de Gatineau
PGMR 2016-2020 : le plan d'action est déposé
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 16 juin 2015. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
PGMR 2016-2020 : le plan d'action est déposé

Gatineau, le 16 juin 2015. – La Ville de Gatineau a déposé son plan d'action du projet de plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) 2016-2020. Ce plan vise à atteindre les nouveaux objectifs de réduction de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. Il est conditionnel à l'approbation du conseil municipal. Les Gatinois seront aussi appelés à se prononcer sur le plan d'action proposé lors de consultations publiques à l'automne.


Faits en bref

La gestion des ordures ménagères est ce qui coûte le plus cher à la Ville : 11,5 M$ en 2013.
-En comparaison, il en a coûté 3,4 M$ pour gérer les matières compostables et 3,3 M$ pour les matières recyclables.
La participation des citoyens et la performance à l'élimination des déchets stagnent depuis bientôt cinq ans.
Les actions du plan visent trois secteurs produisant des matières résiduelles :
-résidentiel;
-industries, commerces et institutions (ICI);
-la Ville de Gatineau elle-même.
D'ici 2020, selon les objectifs provinciaux, il faudra :
-récupérer 70 % des matières recyclables;
-détourner du site d'enfouissement 100 % du papier et du carton, 100 % du bois et 100 % des matières compostables et des biosolides;
-envoyer à un centre de tri 70 % des résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD);
-recycler 80 % des agrégats.
Parmi les actions du plan, on prévoit instaurer des incitatifs tarifaires pour les citoyens. Ceci afin de réduire la quantité d'ordures ménagères produites :
-Les sacs de plastique compostable seraient permis pour faciliter la participation à la collecte des bacs bruns.
-L'accès aux écocentres serait gratuit (sauf pour les déchets).
-Des collectes spéciales d'encombrants et de résidus de CRD auraient lieu six fois par année.
-Le domaine du réemploi ainsi que les entreprises et les organismes qui y oeuvrent seraient soutenus par la Ville sur tout le territoire.
Pour les ICI, des projets-pilotes de recyclage et de compostage sont prévus.
Le coût de la mise en oeuvre du PGMR au cours des années 2016 à 2020 s'élèvera à un peu plus de 4 M$ sur cinq ans.
-Ce montant inclut les économies potentielles liées aux déchets détournés de l'enfouissement.
-L'impact de la mise en oeuvre du nouveau PGMR sur la taxe municipale serait de 0,01 % par année de 2016 à 2019; une économie de 0,1 % est prévue en 2020.
-Ces taux tiennent compte des redevances à l'élimination et des coûts des actions attribuées aux ICI.
-Ils prennent aussi en compte la participation de tous les citoyens à la réduction des déchets dans les prochaines années.
Échéancier :
-Le projet de PGMR devrait être adopté le 25 août 2015.
-Suivra la consultation publique sur les changements proposés à la mi-octobre 2015.
-L'adoption du nouveau PGMR 2016-2020 est prévue à l'automne 2015.
Une campagne d'information et de sensibilisation aux nouveaux changements est prévue.
Avec un taux d'élimination de déchets résidentiels de 214 kg/habitant, Gatineau se classe troisième parmi les grandes villes du Québec. Elle est devancée par Sherbrooke et Lévis.


Citations

« Le PGMR 2006-2010 a fait ses preuves. Il nous a permis de réduire de près de 30 % les déchets acheminés au site d'enfouissement. Je profite de l'occasion pour féliciter les Gatinois de leurs efforts. Il faut maintenir cet objectif en permettant à la Ville d'être encore plus efficace en matière de réduction des déchets. Il s'agit d'une question de bien-être environnemental et social de notre communauté. Mais également une question financière pour la Ville qui investit 11,5 M $ chaque année dans la gestion de ses déchets » a souligné le maire de Gatineau, M. Maxime Pedneaud-Jobin

« Le renouvellement du PGMR est nécessaire pour atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. Les citoyens seront invités à se prononcer sur le nouveau plan que nous proposons à l'occasion de consultations publiques cet automne. Nous ne pourrons arriver à réduire davantage nos déchets qu'avec la participation de tous les Gatinois » a ajouté Mme Denise Laferrière, conseillère municipale et présidente de la Commission consultative sur l'environnement et le développement durable de la Ville de Gatineau.


Image


Lien connexe

www.gatineau.ca/portail/default.…

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service des communications
Ville de Gatineau
Source
Jean Boileau, ARP, FSCRP
Directeur,
Service des communications
Ville de Gatineau
819 595-7171
boileau.jean@gatineau.ca
@JeanBoileau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page