Ville de Gatineau
La gestion de l'agrile du frêne s'intensifiera en 2017 à Gatineau
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 11 octobre 2016. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
La gestion de l'agrile du frêne s'intensifiera en 2017 à Gatineau

Gatineau, le 11 octobre 2017. – Afin d'assurer la sécurité des citoyens, une somme de 1,5 M$ sera investie en 2017 pour gérer l'agrile du frêne. Ce montant servira principalement à l'abattage d'arbres dangereux dans les sites non aménagés.


Faits en bref

Les frênes visés par ces opérations se trouvent dans les sites aménagés ou non à travers le territoire de Gatineau.
Les frênes abattus sur les sites aménagés seront remplacés selon le ratio 1:1.
L'abattage et le remplacement des frênes sur les sites aménagés seront complétés en 2017.
Lors d'opérations d'abattage sur des sites non aménagés, la Ville informera les citoyens habitant aux abords des zones ciblées.
Les arbres sont abattus seulement lorsqu'ils présentent un risque pour la population.
Les montants supplémentaires investis seront puisés dans la réserve de l'agrile du frêne (219 850 $). Le reste du montant proviendra des projets en cours (90 000 $) et du solde du PTI prévu pour le remplacement des frênes.
L'infestation des frênes par l'agrile du frêne est inévitable. Cet insecte exotique envahissant a été découvert en Amérique du Nord en 2002.
L'agrile du frêne se retrouve dans 27 états américains, ainsi qu'en Ontario et au Québec. Toutes les villes aux prises avec cet insecte en subissent les méfaits dévastateurs.
Depuis 2013, la Ville a dû abattre près de 10 000 arbres sur les sites aménagés et non aménagés.
Jusqu'à maintenant, le bois des frênes abattus a notamment été transformé en copeaux pour l'horticulture. Les surplus ont été valorisés en biomasse par des industries locales pour la production d'énergie.
Face à la présence de l'agrile du frêne sur son territoire, Gatineau adoptait en 2013 le Plan de gestion de l'agrile du frêne 2014-2017. En y ajoutant le Plan de gestion des arbres et des boisés, des investissements d'environ 1,1 M$ sont prévus annuellement. Le Plan de gestion de l'agrile du frêne prévoit notamment l'abattage planifié des frênes infestés et le remplacement des arbres abattus.


Citations

« L'agrile du frêne est une catastrophe naturelle majeure qui va s'étaler sur plusieurs années. Gatineau n'est pas la seule ville aux prises avec ce problème. L'insecte est répandu un peu partout dans l'est de l'Amérique du Nord. Notre plan de gestion a été établi de façon à assurer avant tout la sécurité des citoyens tout en prenant en compte leur capacité de payer » a déclaré le maire de Gatineau, M. Maxime Pedneaud-Jobin.

« Depuis 2015, près de 6000 Gatinois ont été sensibilisés à la présence de l'agrile du frêne sur leur propriété. Nous continuerons d'informer les citoyens touchés par les activités d'abattage en vue d'expliquer la nécessité de tels travaux », a ajouté Mme Denise Laferrière, conseillère municipale et présidente de la Commission consultative sur l'environnement et le développement durable de la Ville de Gatineau.


Images


Documents connexes

Fiche technique

Présentation


Lien connexe

Site Web municipal

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service des communications
Ville de Gatineau
Source
Jean Boileau, ARP, FSCRP
Directeur,
Service des communications
Ville de Gatineau
819 595-7171
boileau.jean@gatineau.ca
@JeanBoileau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page