Ville de Gatineau
Adoption du projet de loi no 122 : Réaction du maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 15 juin 2017. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
Adoption du projet de loi no 122 : Réaction du maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin

« Il s'agit d'un tournant historique pour le milieu municipal »
Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau


Gatineau, le 15 juin 2017 – Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, se réjouit de l'adoption, à l'Assemblée nationale, du projet de loi no 122 reconnaissant officiellement les municipalités comme des gouvernements de proximité.

« C'est le début d'un temps nouveau, non seulement pour Gatineau, mais aussi pour l'ensemble du milieu municipal. Après un travail de longue haleine des villes pour être reconnues comme gouvernements de proximité, le législateur reconnaît enfin que les conseils municipaux sont responsables et imputables, et qu'ils possèdent la légitimité nécessaire pour gouverner. En rapprochant les décisions des citoyens, cette loi permettra de bâtir des communautés plus fortes, prospères et durables, tout en favorisant une plus grande participation citoyenne », a déclaré Maxime Pedneaud-Jobin.

Concrètement, ce projet de loi accordera davantage d'autonomie et de pouvoirs aux villes, autant légaux que financiers, afin d'être plus efficace dans les services rendus aux citoyens. L'ensemble des municipalités pourront arrêter de passer du temps à brasser des papiers pour rendre des comptes au gouvernement du Québec, par exemple avec la simplification de l'information financière à transmettre au ministère, et passer plus de temps à s'occuper de leur monde. Les villes cesseront également de dépenser inutilement des fonds publics dans certaines publications aujourd'hui dépassées à l'ère du numérique.

Enfin, au plan financier, les municipalités auront la capacité d'aller chercher de nouveaux revenus, autres que la taxe foncière, pour faire baisser la pression sur les contribuables.

« Les citoyennes et citoyens sont les grands gagnants de ce nouveau cadre législatif et réglementaire. Je salue l'excellent travail du ministre des Affaires municipales, monsieur Martin Coiteux, et la détermination du premier ministre du Québec, monsieur Philippe Couillard, qui ont mené à terme les réformes nécessaires pour le milieu municipal. Aujourd'hui, nous pouvons regarder l'avenir avec optimisme, car nous avons enfin une plus grande capacité d'agir pour répondre aux besoins de nos concitoyens », a affirmé Maxime Pedneaud-Jobin.

Des gains particuliers pour Gatineau

En plus des nombreux gains pour l'ensemble des municipalités, l'intervention de la Ville de Gatineau en commission parlementaire a permis des gains particuliers. Notons l'adoption de nouveaux paramètres permettant aux villes d'adopter leur propre modèle de consultation, l'octroi de nouveaux pouvoirs en matière de logement (inclusion de logements abordables, sociaux et familiaux dans les projets privés) et le retrait de l'article 62 sur les baux emphytéotique.

Le maire de Gatineau se réjouit que la Ville de Gatineau ait été entendue sur ces éléments importants qui lui permettront de s'attaquer à des enjeux particuliers sur son territoire.
– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Cabinet du maire
Ville de Gatineau
Source
Laurence Gillot
Attachée de presse,
Cabinet du maire
Ville de Gatineau
gillot.laurence@gatineau.ca
@Laurence_Gillot

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page