Ville de Gatineau
Trois nouveaux toponymes pour le projet Zibi
Passer au contenu principal
Ville de Gatineau
Communiqué
Trois nouveaux toponymes pour le projet Zibi

Gatineau, le 28 octobre 2020. – Gatineau propose trois nouveaux noms fortement ancrés dans l'identité gatinoise pour le projet de développement Zibi. En lien avec les orientations du Comité de toponymie, la Ville rend hommage à des allumettières qui ont vécu et travaillé en Outaouais. Par leur travail et leurs implications, ces femmes ont apporté une grande contribution à la communauté de Gatineau.


Faits en bref

En 2019, le Service des arts, de la culture et des lettres a mené un projet de recherche visant à bonifier la banque de toponymes de la Ville. L'objectif était de proposer des noms identitaires forts pour le projet de développement Zibi, en misant sur les trois axes suivants :
- Des noms de personnes;
- Des noms autochtones;
- Des noms thématiques.
De nombreux efforts ont été consacrés à cette recherche de nouveaux toponymes. À la lumière des résultats obtenus, la Ville remplace certains toponymes proposés au projet :
- La rue Ruggles-Wright sera plutôt la rue Georgina-Cabana;
- La rue Jennie-Shirreff cédera sa place à la rue Alzire-Deschenes;
- La place de l'Île-Philemon deviendra la place des Contremaîtresses.
Soulignons que ces toponymes correspondent davantage :
- Aux orientations du Comité;
- À ses critères de désignation;
- À sa volonté de doter Gatineau de noms de lieux ancrés dans l'identité et l'histoire gatinoise.
Notons également que le Comité de toponymie souhaite rendre la toponymie plus représentative de la contribution de tous et qu'il priorise des noms qui correspondent aux orientations suivantes :
- Une toponymie féminine;
- Une toponymie autochtone;
- Une toponymie représentant la diversité culturelle.
Rappelons que toute dénomination de rues, de parcs et de places publiques relevant de la Ville doit recevoir l'aval de la Commission de toponymie du Québec.

À propos de ces femmes

Georgina Cabana : née en 1879 à Lochaber, au Québec, Georgina Cabana fut allumettière à l'usine E. B. Eddy. Elle se démarqua par son implication syndicale, en particulier au cours des deux conflits impliquant la fabrique d'allumettes, en 1919 et en 1924. Elle fut la première présidente de l'Association ouvrière catholique féminine de Hull, poste qu'elle occupa de 1918 à 1928.
Alzire Deschenes : née en 1864 à Saint-Augustin, au Québec, Alzire Deschenes fut allumettière à l'usine E. B. Eddy pendant 17 ans. Elle fut victime de la plus grave maladie associée à la fabrication d'allumettes : la nécrose maxillaire. En 1911, le futur premier ministre du Canada William Lyon Mackenzie King recueillit son témoignage afin de documenter le sort des victimes de cette terrible maladie.
Les contremaîtresses : les contremaîtresses travaillaient tout en occupant un poste de supervision dans les départements principalement féminins. Elles travaillaient notamment à la manufacture d'allumettes, à la fabrique de guenilles et de sceaux, et au département de papier de soie de l'usine E. B. Eddy.


Citation

« La toponymie contribue à définir l'âme de la Ville de Gatineau et à mousser le sentiment de fierté des Gatinois et des Gatinoises, d'où l'importance de mettre en valeur les gens qui ont marqué l'histoire de notre territoire lors de la désignation de nouveaux lieux. Les trois nouveaux toponymes identifiés pour le projet Zibi correspondent aux orientations du conseil afin de reconnaître et de célébrer l'histoire de la Ville de Gatineau, notamment en honorant les femmes qui ont contribué à son essor », a déclaré la présidente du Comité de toponymie de la Ville de Gatineau, Mme Myriam Nadeau.


Liens connexes

Page Web sur la toponymie

Page Web sur le projet Zibi

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service des communications
Ville de Gatineau
Source
Jean Boileau, ARP, FSCRP
Directeur,
Service des communications
Ville de Gatineau
819 595-7171
boileau.jean@gatineau.ca
@JeanBoileau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page