Ce week-end, on change l'heure et on remplace les piles
Passer au contenu principal
Ville de Gatineau
Communiqué
Ce week-end, on change l'heure et on remplace les piles


Gatineau, le 4 mars 2019. – Le Service de sécurité incendie de Gatineau vous rappelle que nous passerons à l'heure d'été (l'heure avancée) ce dimanche, le 10 mars, à 2 h. Profitez-en pour vérifier et remplacer les piles de vos avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone.


Faits en bref

Les citoyens sont invités à vérifier les piles des avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone deux fois par année, au changement d'heure.
Un avertisseur doit être remplacé :
- À la date indiquée sur le boitier;
- Si aucune date n'est inscrite;
- S'il est endommagé;
- S'il n'émet aucun signal après le changement de piles.
Vous avez l'obligation de remplacer un avertisseur défectueux comme le stipule le règlement municipal sur la prévention des incendies.
N'oubliez pas d'installer un avertisseur de monoxyde de carbone si vous avez un appareil à combustion ou si un garage est annexé à votre maison.
Le coût d'un avertisseur de fumée varie de 20 $ à 60 $ et celui d'un avertisseur de monoxyde de carbone de 40 $ à 60 $.
Visitez le gatineau.ca/preventionincendie pour d'autres conseils de prévention.
Votre Service de sécurité incendie vous rappelle qu'un avertisseur fonctionnel peut sauver des vies. Protégez votre vie et celle de vos proches.


Liens connexes

Lien vers la page du monoxyde de carbone

Lien vers la vidéo du monoxyde de carbone dans YouTube

Lien vers la page de l'avertisseur de fumée

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service des communications
Ville de Gatineau
Source
Sophie Bourgeois
Chef de division à la prévention intérimaire
Service de sécurité incendie de Gatineau
bourgeois.sophie@gatineau.ca
@ville_gatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page