Ville de Gatineau
La présence autochtone mise en valeur sur la rue Jacques-Cartier grâce à la place Abinan et à son oeuvre d'art
Passer au contenu principal
Ce communiqué a été publié le 21 juin 2016. L'information dans ce communiqué pourrait ne plus être à jour et certains liens pourraient ne plus être fonctionnels.
Ville de Gatineau
Communiqué
La présence autochtone mise en valeur sur la rue Jacques-Cartier grâce à la place Abinan et à son oeuvre d'art

Gatineau, le 21 juin 2016. – La Ville de Gatineau a inauguré aujourd'hui la place Abinan à l'occasion de la Journée nationale des Autochtones. Cette nouvelle place publique a été réalisée dans le cadre des travaux de réaménagement du secteur riverain de la rue Jacques-Cartier.

On y trouve notamment l'oeuvre d'art Birch Bark Basket de l'artiste anishinabeg Simon Brascoupé. Il s'agit de la première oeuvre d'art autochtone à intégrer la collection d'art public municipale.


Faits en bref

À propos de la place Abinan

La place Abinan est située à l'intersection des rues Saint-Antoine et Jacques-Cartier. De 2013 à 2015, des fouilles archéologiques ont été effectuées à cet endroit. Elles ont permis d'amasser plus de 125 000 artéfacts datant d'environ 3600 à 7000 ans.
Le nom Abinan signifie « Les gens étaient ici » en langue anishinabeg (langue algonquine).
L'aménagement et le choix du nom ont été faits en collaboration avec la communauté algonquine de Kitigan Zibi.
La place Abinan met en valeur la présence autochtone, notamment avec :
– des panneaux d'interprétation, réalisés grâce à une contribution financière provenant de l'entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Gatineau et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.
– deux foyers symboliques;
– une oeuvre d'art public autochtone : Birch Bark Basket.

À propos de l'oeuvre et de l'artiste

L'oeuvre Birch Bark Basket est une sculpture représentant un panier de cueillette traditionnel.
Elle a été choisie dans le cadre d'un concours d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement urbain.
Le concours était ouvert uniquement aux artistes professionnels anishinabegs issus ou reconnus par une communauté algonquine.
Le panier de cueillette représente l'appartenance au territoire des communautés algonquines. Il met en valeur leur tradition de chasseur-cueilleur.
La structure en acier est peinte pour imiter l'écorce de bouleau, matériau premier dans la confection des paniers.
Les motifs, suggérant des histoires traditionnelles ludiques, sont de couleur rouge de façon à rappeler les pigments anciennement utilisés.
L'oeuvre deviendra un symbole de la présence anishinabeg, signifiante pour la communauté et compréhensible pour la population générale.
Simon Brascoupé est un artiste professionnel anishinabeg reconnu à travers le Canada.
Il est membre de la Première Nation de Kitigan Zibi Anishinabeg, à Maniwaki.

À propos du projet de réaménagement du secteur riverain de la rue Jacques-Cartier

Ce projet vise à redonner l'accès à la rive au public ainsi qu'à offrir une promenade le long des rivières Gatineau et des Outaouais.
Les travaux évalués à 43 millions de dollars sont financés par la Ville de Gatineau et la CCN. La quote-part de cette dernière s'établit à 16 millions de dollars.


Citations

Le Chef de Kitigan Zibi, Jean-Guy Whiteduck, a déclaré : « La communauté de Kitigan Zibi est heureuse d'avoir participé à l'élaboration de la place Abinan. C'est un site d'une grande importance pour l'ensemble de la nation algonquine, et nous espérons que la place Abinan pourra servir à mettre en valeur et à mieux faire connaître l'histoire de nos ancêtres et de ce territoire. »

« Je suis très fier aujourd'hui de participer à l'inauguration de la place Abinan, en compagnie notamment des représentants de la communauté de Kitigan Zibi. Le processus conjoint qui a mené à l'élaboration de la place Abinan est pour moi une belle étape dans le rapprochement entre nos deux communautés. En plus d'avoir une grande valeur historique, cet endroit symbolise désormais les relations d'amitié qui unissent la Ville de Gatineau et la grande nation algonquine » s'est réjoui le maire de Gatineau, M. Maxime Pedneaud-Jobin.

« Au nom du gouvernement canadien et de la ministre du Patrimoine, l'honorable Mélanie Joly, je suis très heureux de participer à l'inauguration de la place Abinan dans le cadre de la Journée nationale des Autochtones. Ce projet mené conjointement par la Ville de Gatineau et la communauté algonquine de Kitigan Zibi est un bel exemple du nécessaire rapprochement que nous devons continuer à encourager partout au Canada. Je suis fier qu'un tel projet prenne place en plein coeur de ma circonscription! » a souligné le député fédéral de Gatineau, M. Steven MacKinnon.

« La CCN est fière d'avoir contribué, grâce à son expertise en archéologie, à la réalisation de la place Abinan, le fruit d'une collaboration unique et prometteuse entre la communauté de Kitigan Zibi Anishinabeg et la Ville de Gatineau. La place Abinan saura intéresser tant les résidants de la capitale que les visiteurs à la longue histoire des peuples autochtones du Canada dans la région de la capitale nationale » a déclaré M. Mark Kristmanson, Ph. D., premier dirigeant de la CCN.

« En cette Journée nationale des Autochtones, l'inauguration de la place Abinan est un bel exemple de collaboration entre les villes et les communautés autochtones en Outaouais et partout au Québec. Le gouvernement du Québec est fier de pouvoir participer à ce projet réalisé conjointement par la Ville de Gatineau et la communauté algonquine de Kitigan Zibi » ont mentionné la députée de Gatineau et ministre responsable de la région de l'Outaouais, Mme Stéphanie Vallée, et le député de Chapleau, M. Marc Carrière.

« L'art a le pouvoir de relier la population de Gatineau et de Kitigan Zibi Anishinabeg à l'histoire et à la culture de la terre. Cette sculpture nous invite à réfléchir au lien spirituel avec la terre et l'eau depuis le début des temps » a conclu Simon Brascoupé.


Images

De gauche à droite :
- M. Denis Tassé, conseiller municipal
- Mme Myriam Nadeau, conseillère municipale
- M. Marc Carrière, député de Chapleau
- M. Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau
- M. Jean-Guy Whiteduck, Chef de Kitigan Zibi
- M. Simon Brascoupé, artiste
- M. Steven MacKinnon, député fédéral de Gatineau
- M. Mark Kristmanson, Ph. D., premier dirigeant de la CCN

Panneaux d'interprétation de la place Abinan

L'oeuvre Birch Bark Basket


Document connexe

Communiqué publié lors de l'annonce de l'oeuvre


Lien connexe

Aménagement de la rue Jacques-Cartier

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service des communications
Ville de Gatineau
Source
Jean Boileau, ARP, FSCRP
Directeur,
Service des communications
Ville de Gatineau
819 595-7171
boileau.jean@gatineau.ca
@JeanBoileau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page