Le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau annonce sa retraite
Passer au contenu principal
Ville de Gatineau
Communiqué
Le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau annonce sa retraite

Gatineau, le 26 juin 2018. - Le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), monsieur Mario Harel, a annoncé ce matin aux membres du conseil municipal de la Ville de Gatineau qu'il prendra sa retraite le 1er septembre 2018.

Sa carrière

Le directeur du SPVG, monsieur Mario Harel, cumule près de 35 ans de service comme policier.
Avant d'être nommé directeur du SPVG, Mario Harel a acquis une solide expérience en occupant des postes de responsabilité dans une multitude de juridictions, notamment au sein du bureau des enquêtes criminelles et des sections dédiées à la sécurité routière, aux événements spéciaux et à la prévention du crime.
Monsieur Harel occupe la fonction de directeur du SPVG depuis le 23 juin 2007.
Depuis le mois d'août 2016, monsieur Harel est aussi président de l'Association canadienne des chefs de police (ACCP). Son mandat à l'ACCP se termine le 13 août 2018. Il a précédemment occupé le poste de vice-président de 2013 à 2016.
Monsieur Harel a été membre du conseil d'administration de l'Association des directeurs de police du Québec pendant neuf ans.
Mario Harel est diplômé d'un programme de gestion pour cadres supérieurs de HEC Montréal.

Ses réalisations au SPVG

L'élaboration et la mise en oeuvre d'un plan d'effectifs ayant permis l'ajout de 59 ressources de 2010 à 2012, dont plusieurs professionnels. Cette restructuration a notamment permis d'augmenter le niveau de service aux citoyens et de créer des équipes spécialisées.
La création de l'équipe multidisciplinaire en 2012 qui a permis de réduire considérablement les problèmes d'incivilités sur l'ensemble du territoire.
La mise sur pied de l'unité d'intervention de crise (UNIC) en collaboration avec le CISSS de l'Outaouais dont l'objectif est d'intervenir plus efficacement auprès des personnes en détresse.
La création de l'Unité Antigang qui se spécialise dans la lutte aux gangs.
Le développement de nombreux programmes de prévention de la criminalité, dont plusieurs se sont mérités des distinctions et prix d'excellence : campagne sur la sextorsion, programme #GARDEÇAPOURTOI contre le sextage et la pornographie juvénile, les programmes VIP et AVISE pour contrer la violence dans les écoles, etc.
L'adoption de pratiques de communications proactives et d'une culture de transparence qui a permis d'améliorer la confiance des citoyens.
La participation du SPVG aux missions de paix internationales.
Le virage axé sur l'approche centrée sur les victimes et le service à la clientèle.
La création d'une équipe d'enquête spécialisée en violence conjugale.
La mise sur pied d'un projet-pilote visant à réviser les dossiers d'agressions sexuelles en collaboration avec des organismes indépendants.
La mise en place d'un important projet sur la culture éthique.
L'amélioration des relations de travail et du climat organisationnel.
Des consultations et mesures pour favoriser l'égalité des genres au sein du SPVG.
La publication de trois plans stratégiques d'une durée de trois ans dont la réalisation a été appuyée par des plans d'actions annuels très complets. Il en a résulté une organisation plus efficace du travail, le suivi rigoureux d'indicateurs de gestion et l'amélioration continue des processus.
La consultation plus régulière des citoyens, partenaires et employés.
Le développement accru des technologies de l'information qui a permis au SPVG d'être l'un des services de police les mieux outillés au Québec. Plusieurs projets ont été réalisés à cet égard :
- Le projet de radiocommunications;
- Le rapport d'accident automatisé;
- Le portail sur la criminalité.

Ses implications communautaires

Convaincu de l'importance de redonner à la communauté, Mario Harel s'est impliqué auprès de plusieurs causes sociales au fil des années.
Il a fondé le déjeuner-bénéfice des policiers et policières du SPVG afin d'amasser des fonds pour un organisme local et créer une activité de rapprochement avec la communauté.
Il a notamment présidé la Division des affaires municipales de la campagne Centraide 2015 et agi à titre de directeur de campagne pour la Ville de Gatineau en 2010 et 2011.
Monsieur Harel est membre du conseil d'administration de l'organisme Missing Children Society of Canada.
C'est aussi avec grand plaisir qu'il a appuyé des projets proposés par des adolescents et relevé leurs défis originaux, notamment en prévention de la violence dans les écoles.


Citations

Mario Harel, directeur du SPVG :

« À l'aube de la modernisation du SPVG et de l'élaboration du nouveau plan stratégique qui établira les objectifs des prochaines années, je juge le moment opportun pour laisser place à la relève et ainsi permettre au prochain directeur de façonner l'avenir du Service de police. Le SPVG est un service de police performant et de nombreux projets novateurs sont en cours, dont l'approche centrée sur les victimes et le projet des HUB qui vise une meilleure concertation entre les partenaires pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Je tiens à remercier la direction générale de la Ville de Gatineau et le conseil municipal pour son appui au cours de mes 11 années à titre de directeur. »
Marie-Hélène Lajoie, directrice générale de la Ville de Gatineau :

« Monsieur Harel a dédié sa carrière à servir les citoyens et citoyennes de Gatineau avec compassion, professionnalisme et intégrité. Son engagement exceptionnel envers la Ville de Gatineau et son implication remarquée au sein de l'Association canadienne des chefs de police et de l'Association des directeurs de police du Québec ont contribué au rayonnement provincial et national du Service de police et de la Ville. En tant que directeur, il a misé avec succès sur l'éthique, l'excellence des services offerts aux citoyens et aux victimes, l'amélioration continue et la gestion proactive et performante de son organisation. »
Maxime Pedneaud-Jobin, maire de la Ville de Gatineau :

« Monsieur Harel a mené de front de grands dossiers et projets qui ont rendu le Service de police de la Ville de Gatineau très performant. Sous sa direction, le SPVG s'est démarqué par sa capacité exceptionnelle d'innover et son ouverture à adopter de meilleures pratiques, souvent avant-gardistes. Avec son équipe, il a instauré une culture de transparence et d'éthique, et n'a jamais eu peur d'aborder de front des enjeux délicats pour améliorer nos façons de faire. Je tiens à remercier Monsieur Harel pour son service exemplaire, je lui souhaite une retraite bien méritée et je suis convaincu que son travail servira d'exemple dans les années à venir. »


Image

Le directeur du SPVG, Mario Harel
– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Mariane Leduc
Responsable des communications et des relations avec la communauté
Service de police
Ville de Gatineau
leduc.mariane@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page