Ville de Gatineau
L'âge d'or : de l'or pour les fraudeurs!
Passer au contenu principal
Ville de Gatineau
Communiqué
L'âge d'or : de l'or pour les fraudeurs!

Gatineau, le 28 mars 2019. – En ce mois de la prévention de la fraude, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) tient à souligner une tendance qui, depuis quelques années, ne semble malheureusement pas s'essouffler : la fraude ciblant les personnes âgées.


Faits en bref

En 2017, sur les 696 dossiers de fraude personnelle reçus au SPVG, 128 concernaient des victimes âgées de 60 ans et plus. Cela représente 18 % de l'ensemble des plaintes.
En 2018, 107 dossiers, sur un total de 677, mettaient en scène des victimes de 60 ans et plus. Il s'agit de 16 % de l'ensemble des dossiers.
Selon les statistiques, les personnes âgées ne sont pas le groupe le plus représenté dans les dossiers de fraude. Toutefois, le chiffre noir en la matière tend à être bien plus grand.
Plusieurs personnes âgées hésitent à porter plainte par honte d'avoir été flouées, mais aussi parce qu'elles craignent de perdre leur autonomie financière. Elles croient, à tort, que leurs proches jugeront qu'elles ne sont plus en mesure de s'occuper elles-mêmes de leurs finances.

Les fraudes touchant particulièrement les personnes âgées

Les personnes âgées sont des cibles de choix pour les fraudeurs :
- Elles ont souvent des économies et sont propriétaires de leur résidence;
- Elles ont généralement un bon crédit;
- Elles sont plus à même d'être seules à la maison durant la journée;
- Certaines vivent de la solitude et il devient facile pour un fraudeur de se lier d'amitié avec elles pour ensuite voler leur identité;
- En raison de leur éducation, les personnes âgées sont généralement très polies et font facilement confiance aux autres. Ainsi, elles ont souvent du mal à dire non et se sentent mal à l'aise de raccrocher la ligne ou de fermer la porte au nez de leurs interlocuteurs.
Bien que les personnes âgées puissent être victimes de n'importe quel type de fraude, certains stratagèmes sont plus à même de réussir auprès d'elles, notamment :
- La fraude des grands-parents : le fraudeur appelle et se fait passer pour un petit-enfant (l'enfant de son enfant). Il indique avoir de graves problèmes et avoir un urgent besoin d'argent. Le fraudeur supplie la victime de ne pas appeler ses parents, car il a trop honte;
- Les faux organismes de bienfaisance : le fraudeur tire parti de la générosité de sa victime en prétendant amasser de l'argent pour un organisme connu du public. Certains fraudeurs inventent également des organismes fictifs;
- Les fraudes de porte-à-porte : le fraudeur se présente directement chez la victime pour lui offrir un service. Il peut s'agir de taillage de haie, de travaux d'asphaltage ou de tout autre travail manuel extérieur, sachant que les personnes âgées ne sont souvent plus à même d'accomplir ces travaux elles-mêmes. Ils réclament alors la moitié du paiement immédiatement et ne reviennent jamais faire lesdits travaux;
- Les escroqueries de prix : le fraudeur contacte sa victime par téléphone, par courriel ou encore par la poste pour l'informer qu'elle vient de remporter un prix incroyable. La communication indique qu'afin de réclamer son prix, la victime doit tout d'abord payer certains frais essentiels;
- Le vol d'identité : le fraudeur réussit par différents moyens à récolter diverses informations personnelles sur sa victime afin de voler, d'imiter ou d'usurper son identité. Cette collecte d'informations peut se faire en personne, grâce à des documents jetés à la poubelle ou encore à l'aide d'outils technologiques tels des sites Internet frauduleux.

Comment se protéger?

Ne jamais prendre une décision précipitée. Il importe de prendre le temps nécessaire pour faire des vérifications. Les fraudeurs jouent généralement sur l'urgence et poussent leurs victimes à prendre une décision hâtive.
Si une situation semble trop belle, pour être vraie, c'est probablement le cas. Il faut se méfier!
Une façon de déjouer son interlocuteur est de le questionner :
- S'il prétend être quelqu'un de la famille, on peut lui poser des questions auxquelles seuls les membres de la famille connaissent les réponses;
- S'il prétend représenter un organisme, il devrait être en mesure de donner les coordonnées d'une personne responsable à contacter.
Faire poser un judas à sa porte d'entrée afin de voir qui se trouve de l'autre côté. Avant d'ouvrir, toujours demander à la personne de s'identifier. En cas de doute ou si l'on a peur, on n'ouvre pas.
Ne jamais partager d'informations personnelles. Ne pas conserver sa carte d'assurance sociale et ses codes d'identification personnelle (NIP) avec soi. S'assurer de toujours détruire ses documents personnels avant de s'en départir.
Signaler à son institution bancaire le vol ou la perte d'une carte bancaire ou de crédit ainsi que toute transaction anormale dans ses comptes.
Lors de transactions sur le Web, s'assurer de faire des affaires sur des sites sécurisés et ne jamais permettre à l'ordinateur d'enregistrer ses données pour une transaction ultérieure.

Le SPVG invite toute victime de fraude à porter plainte. Bien qu'il soit parfois difficile de dénoncer, ces crimes ne doivent pas demeurer impunis et les victimes sont en droit d'obtenir justice.

Liens connexes

Fraude et stratagèmes

– 30 –
     
Suivez-nous dans les médias sociaux

Publié par
Service de police de la Ville de Gatineau
Source
Andrée East
Agente relationniste
Service de police
Ville de Gatineau
east.andree@gatineau.ca
@policegatineau

À propos de Gatineau

Reconnue pour sa qualité de vie, Gatineau est une ville de 285 000 habitants. Elle est située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, et s'étend à l'est et à l'ouest de la rivière Gatineau.

Retourner au haut de la page